Alternance politique au Grand Congo, Abraham Kuyi Dia Muenge: « Joseph Kabila restera au pouvoir tant que le oint ne s’est pas encore manifesté… »

par -
0 156
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est depuis plusieurs mois que les acteurs politiques de la République démocratique du Congo peinent à trouver un compromis sur la gestion du pays après l’expiration, le 20 décembre dernier, du deuxième  mandat constitutionnel de l’actuel Chef de l’Etat. Pendant ce temps, la situation sociale, politique et économique du pays ne cesse de se dégrader. Les Congolais ne sachant plus à quel saint se vouer, certains s’en remettent directement à celui qui a créé les saints, le Dieu tout puissant. C’est dans ce cadre qu’Abraham Kuyi Dia Muenge, soixante ans révolus, qui se présente comme un Apôtre, mais aussi un prophète, a confié à votre quotidien ce qu’il nomme révélations divines sur l’alternance politique en Rdc.

A l’en croire, l’appellation Grand Congo utilisé dans ce texte est de l’avis de tous, le terme le plus approprié pour désigner la Rdc. En effet, à partir du Royaume Kongo, l’Occident a pu créer un grand ensemble allant de l’Atlantique aux Grands Lacs rassemblant ainsi des nombreux tributs qui, par la force de Dieu, forment actuellement une nation.

En plus, les qualificatifs tels que populaire, révolutionnaire ou comme chez nous, démocratique, sont devenus péjoratifs. Ils reflètent souvent une propagande terre à terre et souvent sans contenu réel et chez nous, au lieu d’une démocratie ordonnée, nous vivons une démocratie du désordre où chacun a tendance à faire ce qu’il veut frisant des comportements insurrectionnels. Tous les pays n’ont pas le même système démocratique, qui du reste est très répandu dans le monde actuellement. « Nous sommes donc le Grand Congo, comme d’autres pays appelés Grande Bretagne ou Grand-Duché de Luxembourg. Ce qualificatif nous distingue du Congo Brazzaville et nous stimule à la grandeur spirituelle, que nous pouvons avoir si nous nous mettons sous l’autorité suprême de Jésus-Christ », dit-il, avant d’ajouter que ce qualificatif nous stimule aussi à la grandeur morale, économique, militaire afin de bâtir chaque jour un pays plus beau qu’avant.

Et de renchérir que Seigneur Jésus-Christ, le Dieu véritable, a dit dans sa parole écrite dans le livre d’Esaïe, que ce pays est destiné à contenir un peuple fort, vigoureux et redoutable, une nation qui écrase tout par le rôle messianique qu’elle va jouer dans le monde. Une nation qui va faire résider en son sein, comme bannière face à toutes les nations, le nom de l’Eternel des armées qu’est Jésus-Christ, Yahvé Elohim révélé.

Alternance, oui, mais selon la volonté divine

En ces jours, nous assistons à des tumultes de tout genre où chacun veut se positionner comme une alternative au Président de la République actuel. Tous les moyens sont utilisés pour y arriver : la violence populiste, la ruse, les troubles à l’ordre publique, les rebellions à l’Etat, les alliances avec les forces occultes étrangères. Mais jusqu’à ce jour, le mystère demeure entier ! Ce que chacun de nous doit savoir, ce que l’alternance à Joseph Kabila, selon le Seigneur Jésus-Christ, sera messianique. En claire, Dieu parle d’une personne qui connait sa parole et qui la respecte, d’un deuxième Kimbangu qui viendra pour être chef, d’un oint rempli d’une grande autorité divine. Ainsi, le Président Joseph Kabila restera au pouvoir tant que l’oint n’est pas encore manifesté. Dans la révélation que Dieu nous a donnée, il ajoute que le soleil brillera de 7 jours  et la lune brillera comme le soleil. Mais le mystère demeure.  Dans la Bible, l’ange a dit à Marie encore fiancée à Joseph que le Saint-Esprit viendra sur elle pour qu’elle devienne miraculeusement enceinte. Pour le Grand Congo, le Saint-Esprit viendra sur le pays et va bousculer les choses et le système que nous avons conçu va s’effondrer brusquement et il y aura nécessité d’un leadership messianique pour calmer les choses et placer des nouveaux fondements.

L’exigence de Jésus-Christ sur le Grand Congo est sans appel : « Tant que les dirigeants du pays n’accepterons pas d’élever Jésus-Christ comme autorité suprême de cette nation, la situation socio-économique ira de mal en pis » (message reçu depuis 1984). Mais jusque-là, aucun Président n’a pris à cœur cette nécessité, parce que dans l’entendement de tous nos chefs d’Etat, cela relève de la foi individuelle.  Cette manière de voir les choses a conduit à beaucoup de dégâts dans le pays, malgré les avertissements prophétiques. Le Seigneur veut y mettre fin.

Le véritable enjeu pour le Président Joseph Kabila n’est pas les turpitudes des opposants, mais plutôt l’avènement du temps messianique et dès maintenant, il doit être éclairé et prendre une position claire au risque d’être en faux devant Jésus-Christ, car Dieu se hâte d’agir.

Cette alternance mystérieuse et cachée dont nous même ne maitrisons pas tous les contours, surprendra le monde, car la pierre qui va frapper l’entendement de tous ne viendra pas d’une main humaine. Préparons-nous donc, car ce qui est révélé est à nous, dit la Bible.

Cette alternance selon la volonté divine va bouleverser le plan de la Majorité au pouvoir et celui de l’opposition qui se considère comme ayant la légitimité populaire. Sera aussi bouleversé, le plan du Vatican que la Cenco a reçu la mission de mettre en selle. La communauté internationale a aussi son plan pour notre pays. C’est ce qui explique la présence prolongée de l’Onu à travers la Monusco. Ce plan aussi sera bouleversé, car il a comme but d’empêcher le leadership messianique. Cela se fait déjà remarquer par le discrédit jeté sur les actuelles autorités du pays par la Monusco qui prétend promouvoir et défendre les droits de l’homme. En réalité, la communauté internationale, par la mission onusienne, veut assoir une alternance à sa convenance.

Le temps messianique au Grand Congo sera fondé sur Jésus-Christ qui se manifestera comme l’Esprit suprême ayant la puissance de la révélation sur tout. Jésus-Christ vient avec un autre type de révélation, car il est lui-même la vérité qui sonde tout. Au temps de la bible, Pilate qui représentait la domination romaine, qu’il reconnaissait comme unique et vraie n’avait pas compris que Rome était dans l’illusion. Aujourd’hui aussi, beaucoup sont dans l’illusion et seront surpris.

Que Jésus-Christ bénisse le Grand Congo et son peuple, ainsi que toutes les personnes et les Nations animées de bonne volonté. Amen !

(Propos recueillis par Patrick Mpezo Zaneti)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse