Alors qu’on la croyait en perte de vitesse: La rumba congolaise étend ses horizons

par -
0 549
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La rumba congolaise semble se muer dans une mouvance orchestrée par une variété d’autres danses telles que le « Soukous » créé par le groupe « Sinza » de Brazzaville avec une connotation sur le Dombolo. Cette dernière est une musique populaire raffolée par les jeunes grâce à son rythme très saccadé associant des instruments aux cris d’un atalaku ou Dj.

Les orchestres comme de Zaiko Langa Langa, Wenge Musica, Extra Musica, Nouvelle écriture, Quartier Latin, Empire Bakuba, Bana Potopoto et autre « Buke Buke », sont des véritables incarnations de  cette nouvelle vague.

En définitif, la rumba congolaise est un genre musical issu des années 1930  grâce à la pénétration de la rumba Cubaine ayant  eu une grande postérité au Congo où elle a été introduite par Joseph Kabasele dit Grand Kallé par le truchement de son orchestre l’African Jazz.

Les années phares de la rumba se situent donc entre 1940 et des 1950.  C’était une danse traditionnelle aux multiples variations. Les années 1970 sont fortement imprégnées de l’identité culturelle congolaise, riche de par la diversité des thèmes exploités par les faiseurs de la musique.

On retiendra cependant que c’est  le Grand Maître Franco Luambo Makiadi qui a modifié l’identité de la rumba exportée pour lui donner une véritable coloration avec sa guitare proprement dite congolaise avec ça manière de jouer à la guitare.

L’édition Ngoma qui publie le premier tube congolais: Marie Louise de l’artiste musicien Wendo Kolosoy demeure une référence sûre pour cette danse.

Les époques s’élargissent vite.  Des musiciens tels que Fally Ipupa, Ferré Gola et Heritier Watanabe, Fabregas Mbuylu, Le Karma Pa, sont parmi les leaders de la rumba congolaise.

(Grâce N’Lenvo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse