Agriculture et technologie: La FAO pour la valeur ajoutée en fumage et séchage du poisson

par -
0 855
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Cette organisation onusienne introduit une technologie innovante en fumage et séchage du poisson en Rd Congo. Ce, à travers son projet lancé depuis le mardi 14 avril 2015 à Kinshasa et dénommé : « Appui à la réduction des pertes post-capture du poisson à l’Estuaire du Fleuve Congo dans la province du Bas-Congo ». Et, cette technologie à valeur ajoutée visant la régularité des approvisionnements en poissons est donc appelée Technique Fao-Thiaroye de transformation « FTT ».

L’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de lancer un projet pilote « Appui à la réduction des pertes post-capture du poisson à l’Estuaire du Fleuve Congo dans la province du Bas-Congo ». L’Objet étant de mettre en place une plateforme technologique de post-capture au village Lenvo à l’estuaire du Fleuve Congo dans la province du Bas-Congo, en vue d’assurer la régularité des approvisionnements en poissons.

A travers ce projet, indique un communiqué nous parvenu, la FAO va donc introduire en Rd Congo, une technologie innovante à valeur ajoutée en fumage et séchage du poisson. Celle-ci est dénommée la Technique Fao-Thiaroye de transformation « FTT », puisqu’étant le fruit de cinq années de recherche et de collaboration entre l’organisme onusien FAO et le Centre national de formation des techniciens des pêches et aquaculture de Thiaroye au Sénégal.

Selon le même communiqué, cette technologie nouvelle va surement contribuer à réduire significativement les pertes post-capture du poisson. Aussi, av-t-elle ajouter la valeur aux produits et promouvoir la protection de l’environnement et l’utilisation durable des ressources naturelles, en particulier le bois de chauffe.

L’on signale que cette technique innovatrice à valeur ajoutée en fumage et séchage du poisson sera également équipée du matériel de conditionnement, d’emballage et de stockage des produits transformés.

La FAO et le PNUD au chevet des femmes du Plateau de Bateke

En outre, la FAO en collaboration avec son organisation sœur des Nations Unies, le PNUD (Programme des Nations-Unies pour le développement), s’investit également dans l’autonomisation des femmes rurales, et plus particulièrement, celles du Plateau de Bateke, vaste entité située dans la commune périurbaine de Maluku dans la partie Est- de la ville-province de Kinshasa, et avoisinant la province du Bandundu.

C’est dans ce cadre que s’est inscrit la descente, le vendredi 10 avril dernier, des délégations de ces deux organismes des Nations-Unies, au Plateau de Bateke. Elles ont ainsi procédé à la visite du site de l’Association des femmes pour le développement de l’agriculture au Plateau de Bateke (AFDAP). Planifiée dans le cadre du mois de la femme, cette visite a permis aux deux agences onusiennes d’assister l’AFDAP pour l’autonomisation des femmes paysannes.

A cet effet, la FAO a remis un kit d’intrants agricoles (semences maraichères et outils agricoles), tandis que le PNUD a fourni un groupe électrogène et des vivres, achetés grâce aux cotisations du staff du PNUD, précise le communiqué en notre possession.

Lequel communiqué fait croire que cette aide des deux agences des Nations Unies (FAO et PNUD) permettra aux femmes de l’association AFDAP du Plateau de Bateke de renforcer leur pouvoir économique.

 

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse