Agitations dans les assemblées provinciales: Le Kasaï entre en danse

par -
0 357
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Jusqu’ici la nouvelle province du Kasaï était à l’écart des secousses institutionnelles. Elle n’avait qu’une seule préoccupation : mettre fin à l’insécurité liée au phénomène Kamwina Nsapu et à la xénophobie. Mais la plénière d’hier mercredi 7 juin a plongé cette province dans le lot de celles qui doivent gérer les conflits internes.

En effet, une bonne partie des membres du bureau ont été accusés de mégestion (terme générique utilisé partout qui veut tout dire, mais qui ne dit rien de spécifique), retenue non justifiée sur les salaires des députés provinciaux. Ils sont mis en cause dans les conflits entre l’Assemblée provinciale et le gouvernement. Certains parlent même de l’irresponsabilité de ce bureau.

A la décision souveraine de la plénière, le vice-président Jean-Marie Kapinga, le Rapporteur Pongo Mubambara ainsi que le Questeur Roger Samy Nsanga Mashala ont été destitués de leurs fonctions.

Seul le président François Madila Kalamba échappe à cette sanction. Les incriminés qui ne se laisseront pas faire, saisiront certainement les institutions compétentes pour se faire entendre. Mais rien ne sera facile quand on sait comment les politiques congolais s’accrochent au pouvoir.

Sinon, où sont passées les recommandations du premier forum organisé dernièrement à Kinshasa, et qui a mis face-à-face les Assemblées provinciales des 26 provinces du pays et le Gouvernement central ? Et pourtant, l’une des recommandations phares, était la nécessité pour élus locaux d’entretenir le dialogue, seule arme capable de vaincre les problèmes qui peuvent destabiliser non seulement les Assemblées provinciales, mais aussi leurs Gouvernements.

(Simon Kabamba)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse