Aggée Aje Matembo Toto satisfait de la moisson katangaise

par -
0 409
En provenance de Lubumbashi à l’installation des Ligues du parti
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La vigueur, l’efficacité et la promptitude caractérisent le travail que ne cesse d’abattre Aggée Aje Matembo Toto, Président national de l’Union nationale des Démocrates Fédéralistes, Unadef sur l’ensemble du territoire national en général, et dans la province du Haut Katanga en particulier.

Depuis sa reconnaissance par le Ministère de l’intérieur en sa qualité d’autorité compétente devant engager le parti, Aggée Aje Matembo Toto vient d’être confirmé par une correspondance du Secrétariat général du Ministère des Relations avec le Parlement, qui saisit la Commission électorale nationale indépendante, CENI de la réaffirmation de cette reconnaissance revêtue de l’autorité du parti, en sa qualité de Président national de l’Unadef.

Cependant, à Lubumbashi, il a procédé à l’installation de deux Ligues du parti, à savoir la Ligue de Jeunes et celle des Femmes. L’occasion faisant le larron, plusieurs membres ont adhéré à l’Unadef, abandonnant la voie de la violence tracée par le G7 et le Rassemblement au profit de l’Accord politique, havre de paix, a-t-il vulgarisé dans le Haut Katanga.

A son retour à Kinshasa, il a déclaré qu’il revient avec succès et tête haute, parce qu’il a fallu recadrer le débat politique dans cette province en ce que, certains leaders se sont arrogés le monopole de la violence, de l’intimidation et de la manipulation. « Ces individus s’arrogent le droit de promettre la mort au peuple de Dieu, ce peuple confié à Joseph Kabila. Il était temps que nous arrivions dans l’ex province du Katanga d’expliquer aux gens que les vieux démons comptent désormais leur dernier jour et que rien n’arrivera à ce peuple de Dieu. Nous avons dit, dès notre descente à Lubumbashi que rien n’adviendrait à ce peuple est que la date du 19 novembre est une datte comme toute autre date », indique-t-il.

Ceci étant, le 19 novembre, mot d’ordre a été donné aux jeunes Katangais et aux femmes de vaguer paisiblement à leur préoccupation car, aucune balle  n’a crépité, ni un gaz lacrymogène jeté ce jour-là. Le peuple s’est pris en charge ce jour-là et tout s’est bien passé à Lubumbashi, affirme-t-il, qu’à l’occasion, il a installé les deux Ligues du parti, à la grande désolation et déception du Rassemblement et du G7 qui attendaient qui tout capote, en ce qu’ils ont choisi la mauvaise direction, d’esprit footballistique d’infliger de carton jaune. Ne peut le faire qu’un arbitre à l’occurrence La Ceni, pas un jouer qui inflige un carton à son adversaire. Ceci explique cela, que ce mauvais jeu ne peut faire l’objet d’une vie politique à des acteurs majeurs du Congo. « Ils disposent d’une maladie dont le médecin n’a pas encore trouvé de remèdes, lorsqu’un joueur sur terrain peut infliger un carton jaune ou rouge à son adversaire de l’autre camp. Notre retour à Kinshasa, est un retour triomphal parce que tel l’avait souhaité le Raïs Joseph Kabila en ce qu’il veut la paix au Katanga, nous avions apporté cette paix à la population à travers nos messages à la population, et nous avons laissé le Katanga en paix », a-t-il fait remarquer. En plus, il affirme que la population a bien reçu le message de leur part, en ce que les résultats confirment puisque cette main d’œuvre d’hier de l’opposition utilisée pour brûler les pneus, ériger les barricades a refusé cette offre satanique du Rassemblement pour mettre à feu et à sang la République. « Ils ont commencé à errer ci et là, la population a suivi et la Majorité présidentielle a imposé la paix.

S’agissant du discours du Chef de l’Etat sur l’état de la nation, Aggée Aje Matembo Toto affirme qu’il a été à la hauteur et bien accueilli par la population du Haut Katanga en ce sens, que Joseph Kabila a tracé l’état dans lequel il a trouvé le pays, le parcours amorcé, les réformes engagée en jetant les bases de la perspective du grand pays. Il convient également de souligner le sens du renouvellement de la classe politique. Donc, pour Aggée Aje Matembo, les jeunes ont pris fait et cause pour le discours, et ont affirmé par ailleurs le soutien tous azimuts au Président de la République.

Polémique autour du nouveau premier ministre

Concernant la polémique née au lendemain de la nomination du nouveau Premier Ministre, Aggée Aje Matembo proteste cette forme de faire la politique, en ce que, certaines personnes s’estiment détentrices du monopole de ce pays. « Lorsque l’actuel Premier Ministre a été candidat au poste de député national et élu à cet effet, la nationalité belge n’a pas fait mention au sein du Rassemblement et même de l’UDPS. Si aujourd’hui, Samy Badibanga est prétendument belge, la faute revient à celui qui l’avait aligné comme candidat député national sur la liste de l’UDPS. Donc, le grand escroc c’est Etienne Tshisekedi qui nous aligné un belge comme député national ? Qu’à cela ne tienne ! Samy Badibanga est congolais de la province du Kasaï Oriental. Il a plu au Chef de l’Etat de le nommer premier ministre. J’invite l’UDPS et le Rassemblement du respect à l’Ordonnance du Président de la République nommant Samy Badibanga Premier Ministre. Ceci dit, la politique de la contestation n’a de fondement qu’au sein du parti UDPS et le G7 du Rassemblement. Le reste c’est de la machination dilatoire », déplore Aggée Aje Matembo qui prend acte de cette nomination au même titre que l’Union Nationale de Démocrates Fédéralistes, Unadef.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse