Afrisa International: Le guitariste bassiste Shaba Kahamba n’est plus

par -
0 1086
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une fois de plus la musique congolaise est en deuil. Elle vient de perdre depuis le vieux continent l’un de ses valeureux artistes qui a fait rayonner au loin le style congolais et faire entendre sous des firmaments internationaux les vibrations de la guitare basse dont il était le maître à jouer aux côtés du Seigneur Tabu Ley.

Le guitariste bassiste de charme de l’orchestre Afrisa International connu sous le nom de Shaba Kahamba est décédé à Amsterdam en Hollande dans la matinée du dimanche 18 avril 2016.

C’est une figure de proue de la musique congolaise qui vient de quitter cette terre des hommes après avoir beaucoup servi pour l’expansion de la culture congolaise, précisément de l’orchestre Afrisa International. Lorsque dans ses débuts, Shaba Kahamba a évolué au sein de l’orchestre « Bella Bella » des frères Soki, il a marqué son passage là-bas à travers des titres qui continuent encore à vibrer dans les oreilles des nostalgiques telle que la chanson « Pambindoni » qui a fait parler dans plusieurs salons, tant de son auteur-compositeur, que de l’orchestre qui l’a accompagné.

Auteur-compositeur infatigable dont la plupart des œuvres ont marqué son passage dans le royaume d’Orphée, Shaba Kahamba  ne se fatiguait jamais et était toujours là pour répondre favorablement à toutes invitations qui lui étaient adressées.

Parti en Europe dans la suite de l’orchestre Afrisa International qui devrait être basé à Los Angeles, la majorité des musiciens du groupe sont restés en stand en Europe attendant l’arrivée du Seigneur Ley pour la suite du voyage qui, malheureusement ne se fera jamais parce que l’Eternel en a décidé autrement.

Dernièrement  tous les musiciens de l’Afrisa International qui sont en Europe dont le bassiste Shaba Kahamba se sont retrouvés  au sein de l’association « Congo Sebene » afin de pérenniser l’œuvre leur léguée par Tabu Ley.  Ils travaillent actuellement sous l’œil vigilant de Maestro Dino Vangu et l’oreille attentive de Koko Nyboma Danos Canta appelé ici coordonateur du projet d’enregistrement d’un album à l’honneur de Tabu Ley. C’est donc le moment que le destin vient de choisir pour arracher Shaba Kahamba de l’affection de ses proches. La source nous signale qu’en attendant un programme initial pour des obsèques,  le deuil est organisé sur place en Europe et le corps y sera enterré sur place. Il laisse une grande progéniture.

Le desk Musique du journal « L’AVENIR » présente ses condoléances les plus émues à la famille biologique de l’illustre disparu ainsi qu’à la corporation dirigeante de la musique congolaise.

Que son âme repose en paix dans le Royaume des Cieux.

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse