Afrique francophone : la gestion des finances publiques au cœur des préoccupations

par -
0 579
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les ministres chargés des Finances des pays francophones de l’Afrique viennent de lancer un appel à l’action relatif aux réformes de la gestion des finances publiques dans la région. C’était à l’issue de la conférence tenue le week-end dernier à Dakar autour du thème: Renforcement de la gestion financière publique au biais des partenariats – perspectives des gouvernements, de la profession comptable dans les secteurs public et privé, les partenaires au développement, les organisations de la société civile par rapport à l’Appel à l’action des Ministres des Finances.

L’amélioration de la gestion des finances publique dans les pays africains est plus que nécessaire. La réforme de la gestion des finances publiques est d’ailleurs un sujet récurent dans tous les pays africains. Mais, c’est la mise en œuvre qui demeure un défi important. Une information financière de qualité, est donc la pierre angulaire d’une bonne gestion des finances publiques. Et permet une évaluation complète et précise de l’impact des décisions politiques.

Fort de ce qui précède, les ministres des Finances, les décideurs et experts en finances publiques en provenance de 17 pays africains francophones, dont la Rd Congo, ont participé, du mercredi 28 au vendredi 30 octobre dernier à Dakar, au Sénégal, à la Conférence sur la Gestion des Finances Publiques (GFP-information financière axée sur les résultats), où ils ont échangé avec les partenaires internationaux et les professionnels de la comptabilité. Le but de cette conférence était de faire le point sur les progrès accomplis dans la reforme de la gestion des finances publiques, avec comme objectif de lancer un appel à l’action afin de relever les défis persistants.

Organisée conjointement par la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), la Fédération internationale des comptables (IFAC), la Fédération internationale des experts comptables francophones (FIDEF), la Fédération panafricaine des experts comptables (PAFA) et ONECCA, cette conférence a permis aux participants de travailler sur bon nombre de points pendant ces deux jours.

Diverses matières abordées

Il y a eu entre autres des discussions au sein du panel, suivies de commentaires et questions des participants sur les tendances mondiales en matière d’information financière et d’audit dans le secteur public, l’état de l’information financière et de l’audit du secteur public en Afrique francophone, et la contribution de la profession comptable à une meilleure gestion des finances publiques.

L’on a également noté des positions du panel sur les réformes et propositions en vue de renforcer l’information financière et l’audit dans le secteur public en Afrique francophone, suivies de discussions, des commentaires et questions des participants, sur les rôles des différentes parties prenantes en la matière. Ainsi que des discussions ouvertes sur les acteurs et les actions les plus fortes à engager pour une information financière et un audit effectifs dans le secteur public, dans les trois prochaines années ; suivies d’un appel à l’action par les ministres des Finances ; et des réponses de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement, et de la PAFA et la FIDEF.

Les participants étaient également conviés au partage d’expériences et discussions du panel, notamment sur les réformes concrètes que les gouvernements pourraient mettre en œuvre pour améliorer la gestion des finances publiques, en particulier l’information financière et l’audit. Et aussi, comment une profession comptable forte (des secteurs public et privé), soutenue par une organisation professionnelle efficace et bien dotée en ressources, une instance suprême de contrôle, et la Cour des comptes, pourraient soutenir le Gouvernement pour ce projet.

Un autre temps fort de cette conférence c’était le partage d’expériences et discussions du panel et des participants sur le rôle des partenaires au développement et des citoyens dans l’amélioration de la gestion des finances publiques et les actions des partenaires au développement pour améliorer l’information financière et l’audit. Une opportunité pour explorer des initiatives qui pourraient contribuer davantage à l’amélioration de la gestion des finances publiques, en particulier, de l’information financière et de l’audit, sur la base des discussions de la journée ; suivi du message de conclusion.

 

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse