Affaire Ministère public-36 Kamwina Nsapu: Le blocage

par -
0 187
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le procès opposant le Ministère public aux 36 terroristes Kamwina Nsapu/aile Kinshasa, qui se déroule à la prison militaire de Ndolo n’a pas encore atteint la vitesse de croisière. Il évolue au ralentie, parce que les avocats de la défense ne font qu’inventer les dilatoires, pour empêcher le Tribunal de Garnison de Kinshasa/Gombe d’aller vite et d’aborder le fond du dossier. Et ce, au désavantage des membres de familles qui veulent en savoir un peu plus sur ceux qui ont été à la base des attaques sanglantes, évasion des détenus, destruction intentionnelle des biens et mort d’hommes au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK) ou l’ex-prison de Makala, du parquet de Matete, de Kalamu et du Grand marché de Kinshasa, communément appelé Zando.

Ainsi, à l’audience du 3 janvier 2018, le Tribunal a constaté que les prévenus n’étaient pas toujours entourés de leurs conseils. Ceux-ci, en réaction à la décision du Tribunal d’accorder l’exclusivité à la Rtnc dans la couverture et la retransmission de ce procès, ont décidé de se retirer de l’audience. Et pourtant, à en croire le professeur Nyabirungu, l’un des avocats de la partie civile République démocratique du Congo, la procédure pénale n’a rien à voir avec la médiatisation. Ce qui est prévu dans la constitution, c’est qu’un procès doit être public et contradictoire. Un procès public est celui qui se déroule en présence du public. Il suffit qu’une salle d’audience soit accessible à tout le public, pour qu’un procès soit public. Quant au contradictoire d’un procès, c’est le fait que chaque partie a la parole à tour de rôle. C’est ce qui se fait jusqu’à présent. Devant cette difficulté, l’affaire a été renvoyée au mercredi 10 janvier 2018, au même endroit. 

Dix autres Kamwina Nsapu se sont rendus

Disons que cette attitude des avocats de la défense n’a pas du tout été appréciée par les avocats de la République qui sont étonnés, parce qu’en principe, les règles ne sont pas respectées.  Pour Me Ambroise Kamukuni, aucun avocat ne peut aller à l’encontre des intérêts  de son client. « Lorsqu’on bloque la procédure, c’est-à-dire que ceux qui sont en détention restent, alors que si on ouvrait le procès, il y en a probablement qui peuvent être acquittés et quitter ainsi la prison. Mais vous comprenez la politique de la défense, c’est de bloquer la  procédure. Ce n’est pas dans l’intérêt des prévenus », dit-il, avant de se demander, la presse, qu’est-ce qu’elle a à faire ?  Elle fait ses commentaires, recueille ses éléments et ne participe  pas à la défense. Ce sont des subterfuges qui n’ont rien à avoir avec la défense des intérêts des clients. C’est juste le blocage !

Et d’ajouter que : « ce que nous avons à suggérer au Tribunal, nous considérons que nous avons perdu la journée. On aurait pu débloquer cette affaire dès le début et renvoyer la cause  pour permettre à ceux qui peuvent se trouver de nouveaux conseils, d’en trouver. Nous sommes convaincus que la plupart des avocats qui ont comparu ici n’ont même pas été consultés, sont des gens qui se sont constitués et qui ont un autre agenda, qui n’a rien à avoir avec la défense des prévenus qui sont poursuivis. Il y en a probablement qui peuvent être acquittés ou écopés d’une peine moindre par rapport à la détention qui a été la leur, et facilement rentrer dans leurs familles en un temps utile. Nous devons privilégier les intérêts de nos clients, pas nos intérêts propres », insiste-t-il.

Par rapport aux 10 terroristes Kamwina Nsapu qui se seraient rendus, Me Ambroise Kamukuni qui ne confirme pas l’information, pense qu’il n’y a que le Ministère public qui peut confirmer cette information.  Et d’ajouter qu’il a aussi appris par la rumeur que parmi ceux qui avaient fui, il y a 10 qui sont venus se livrer et qui vont probablement être ajoutés à la série. Ça c’est de la compétence du Ministère public.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse