Affaire « Le Potentiel » contre la cambiste Edumbe: Le ministère public requiert 5 ans de servitude pénale principale

par -
0 562
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le vendredi 17 avril 2015, la chambre V du Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe a statué à son audience publique sur l’affaire qui oppose le Ministère public et le journal « Le Potentiel » à la cambiste Edumbe Okoto Jeannette pour tentative d’escroquerie et imputations dommageables.

A l’appel de la cause, la prévenue Edumbe Okoto Jeannette et ses avocats n’ont pas comparu, seuls les conseils de la partie citante étaient présents. C’est ainsi que le défaut a été décrété à l’endroit de cette dame qui a été valablement notifiée sur cette date d’audience, mais qui n’a pas voulu se présenter. Dans sa plaidoirie, « Le Potentiel » a expliqué, par la bouche de l’un de ses conseils, en l’occurrence Me Raoul Onokenge du cabinet Mutinga Kyet, qu’il a été surpris de recevoir une assignation du 27 janvier 2015 du Tribunal de commerce de Kinshasa/Gombe, sous RCE 4019, diligentée à la requête de la citée.

« Elle a usé de stratagèmes et tenté de se faire remettre de l’argent indûment, en réclamant cinquante mille dollars américains(50.000 USD). Les prospections effectuées pour l’identifier comme commerçante ont montré qu’aucun service local ne l’a enregistrée comme telle. C’est notre citation directe qui l’a interrompue, permettant du fait même d’arrêter la machine d’escroquerie», ont relevé les avocats. Ils ont, sur la même lancée, demandé au Tribunal de considérer que même régulièrement signifiée, la citée a refusé délibérément de comparaître.

Répondant à une question du Ministère public, ces derniers ont fait savoir que la photo publiée avait été tirée de l’Internet. Et à bien observer l’image, a martelé la défense, l’on se rend à l’évidence que l‘intéressée s’était livrée. Pour rappel, l’article paru le 19 février 2011 sous la signature de Muteba Franklin, se penchait notamment sur la situation du marché de change à Kinshasa. L’auteur de l’article ne visait pas à faire la publicité de l’image de la personne, mais à illustrer les billets de banque qu’elle tenait. Et d’ajouter que l’image a été masquée et, dans ce cas, le quotidien Le Potentiel a agi dans les normes.

En plus dans cette même assignation, la citée affirme également que cet acte l’a humiliée et blessée et requiert réparation. Elle y fait aussi des fausses déclarations en attribuant au journal « Le Potentiel » des faits faux selon lesquels ce dernier l’aurait photographiée à son insu et que cet acte lui aurait porté grief, alors qu’il est clairement établi que ladite image a été publiée sur Internet et que dans l’édition incriminée « Le Potentiel » n’a fait que publier un article de presse n’ayant aucun caractère publicitaire, émanant du professeur Kyayima Muteba Franklin, Economiste à l’Université de Kinshasa.

Les avocats du journal « Le Potentiel » ont fait remarquer aux juges du tribunal de paix de Kinshasa/Gombe que la citée a mis en place une machine criminelle en initiant des actions judiciaires devant le tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe contre différents organes de presse à l’instar du quotidien « Le Potentiel » sous RCE 4019, du journal « Africa News » et du groupe de presse « L’Avenir » sous RCE 1478, en prétextant dans chaque assignation qu’elle serait photographiée au même instant par tous ces organes et que c’est chaque organe pris séparément qui serait responsable de la faillite de ses prétendues activités de cambiste. La partie citante a fait voir que cela est orchestré dans le but de contraindre lesdits organes, par malice, à lui verser chacun la somme de 50.000$Us.

C’est pourquoi, il a demandé au tribunal de dire recevable et fondée cette citation directe, de dire établies en fait comme en droit les infractions de tentative d’escroquerie, de faux et d’imputations dommageables mises à charge de la citée, et de la condamner aux peines prévues par la loi assorties de la clause d’arrestation immédiate.

Du réquisitoire du MP

Dans son réquisitoire, le ministère public a dit au tribunal : « Vous allez vous rendre compte que la machine de se faire remettre 50.000 dollars était déjà en marche. Cette œuvre devait continuer, c’est le présent procès qui a fait que l’escroquerie ne puisse pas se réaliser. Vous allez constater qu’il y a eu tentative d’escroquerie et imputations dommageables ».

L’organe de la loi a demandé au tribunal de condamner la prévenue à 5 ans de servitude pénale principale, avec arrestation immédiate. Il a souligné à cet effet qu’une autre personne morale, L’Avenir a déjà été condamnée à cause de cette photo qui circule sur l’Internet. Par conséquent, elle n’avait pas à assigner encore « Le Potentiel ». Il a conclu : « Vous allez vous rendre compte que c’est par méchanceté qu’elle l’a fait ». Après cela, le tribunal a pris l’affaire en délibéré et le jugement sera rendu dans le délai de la loi.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse