Affaire Bruno Tshibala: La MP se dédouane

par -
0 719
Bruno Tshibala, le secrétaire général adjoint de l' UDPS lors d' une intervention sur Rtga. Ph.JPK
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La majorité présidentielle nie toute implication dans l’ arrestation du secrétaire général adjoint de l’ UDPS et porte-parole du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement.

Bruno Tshibala a été interpellé à l’aéroport de N’djili  le dimanche 09 octobre alors qu’ il s’ apprêtait à prendre son avion à destination de Bruxelles. Interpellé puis acheminé au CPRK, son parti,  l’ UDPS dénonce toujours ce qu’ elle qualifie d’ acte de provocation de la part du gouvernement.

« Pouvez-vous me produire un document d’ un membre du gouvernement arrêtant M.Tshibala», lance  Lambert Mende à ceux qui accusent le gouvernement d’ être impliqué dans cette affaire.

« C’ est le procureur qui veut entendre M.Tshibala par rapport aux faits qui lui sont reprochés, ce n’ est pas le gouvernement, encore moins la majorité», se défend  le porte-parole du gouvernement qui fonde sa foi en l’ indépendance de la justice.

Il faut dire que le nom du numéro 3 de l’ UDPS figure sur une liste d’une dizaine de dirigeants du Rassemblement interdits de quitter le territoire national. Le procureur général de la République les accuse d’ être instigateurs  des manifestations des 19 et 20 septembre à Kinshasa qui avaient dégénéré en heurts sanglants entre militants de l’ opposition et  les forces de l’ordre.

«Ceux qui ont dit qu’ on allait faire une manifestation pacifique qui s’ est avérée être un déferlement de violeurs, des assassins, des pillards dans la ville, le procureur leur demande de compte», insiste Lambert Mende qui rejette  toute interférence gouvernementale dans le dossier.

« Vous voulez que la majorité présidentielle décourage le procureur à comprendre pourquoi, cette fillette a été violée et tuée? A comprendre   pourquoi ces policiers ont été brulés vifs dans leurs lieux de travail», s’ interroge-t-il

Pour rappel, les manifestations meurtrières des 19 et 20 septembre avaient fait 32 morts dont 4 policiers. D’ importants dégâts matériels ont été également enregistrés.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse