Affaire Bemba: Kinshasa refuse de commenter une décision de justice.

par -
0 391
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Contrairement aux opposants qui ont affiché un “triomphalisme tapageur”, le gouvernement est resté droit dans ses mocassins  après l’acquittement vendredi de Jean Pierre Bemba à la CPI. Condamné fin 2016 en première instance à 18 ans de réclusion pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis par ses troupes en République Centrafricaine entre 2002 et 2003, le leader du MLC a été acquitté hier dans un procès en appel. A Kinshasa, le gouvernement qui a pris acte de la sentence finale des juges de la Haye s’est toutefois réservé de commenter ce qu’il considère comme ”affaire judiciaire”.

Nous n’avons pas pour l’habitude de commenter les décisions de la justice, c’est notre ligne de conduite compte tenu de l’indépendance des cours et tribunaux“, confie le porte – parole du gouvernement. Pour Lambert Mende “Il n’est pas de bonne déontologie pour commenter une décision de justice dans un sens ou dans un autre”. Et d’ajouter ”Nous nous interdisons cela que ce soit pour la justice internationale ou nationale“,

Le pays n’est pas directement impliqué dans les démêlés judiciaires de l’ancien vice – président de la République, explique  le ministre de la communication et médias. “Ce sont les affaires qui ont trait à la vie de la République Centrafricaine“, affirme Lambert Mende qui se limite à prendre acte du verdict sans trop de commentaires. ”Une bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle, je ne vous le dirai pas par déontologie gouvernementale parce que ça serait entrer dans un processus de jugement de valeur à l’égard d’une décision de justice” , insiste le porte- parole du gouvernement.

Bien qu’acquitté, M.Bemba n’a pas aussitôt quitté sa cellule au quartier pénitentiaire de la cour de la haye. L’ancien chef milicien devra attendre que la chambre d’appel de première instance VII se prononce dans une autre affaire auxiliaire de ”subornation’ de témoins ou entrave à l’administration de la justice. Lui et deux de ses proches avaient été condamnés à la mi mars 2017 à 12 mois de prison.

Jean Pierre Ka

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse