Affaire BDM : Les condamnations de la monusco

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Recherché par la justice qui l’accuse de xénophobie et incitation à la haine tribale, Zacharie Badiengela alias Ne Mwanda Nsemi est toujours introuvable.  Depuis lundi, les forces de l’ ordre  sont aux  trousses du chef de BDM. Les derniers accrochages entre ses adeptes, (les Makesa), milice de Bundu Dia Mayala et les éléments de la police ont alerté la mission des nations – unies en RDC qui appelle à la retenue.

« Nous déplorons la situation et appelons tous les acteurs à privilégier la voie du dialogue », a déclaré mercredi le docteur Mamadou Diallo, coordonnateur des affaires humanitaires en RDC.

D’ après certaines sources, l’ arrestation imminente du chef de la secte politico-mystico-religieuse attendrait la levée de ses immunités, étant donné que le gourou de l’ ex-BDK est un élu de la circonscription électorale de la Funa à Kinshasa. La procédure administrative aurait déjà été déclenchée.

Dans un communiqué publié mardi, la ministre des droits humains, Marie-Ange Mushebekwa, a déclaré que Ne Mwanda Nsemi est poursuivi pour incitation à la haine tribale et à la violence». D’ après la ministre, Zacharie Badiengela « monte les communautés congolaises les unes contre les autres, les poussant à s’entretuer au nom d’une certaine spiritualité». Attitude qualifiée par le gouvernement d’ irresponsable, inadmissible et répréhensible.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse