Affaire Alexis Thambwe Mwamba: La MP fustige le harcèlement judiciaire

par -
0 430
A. Atundu, lors d’un passage sur une chaine de télévision
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis un certains temps, la toile est alimentée par de fausses rumeurs et autres allégations, faisant état des démêlées judiciaires et l’arrestation dans un pays étranger, de M. Alexis Thambwe Mwamba, ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde des Sceaux et membre du Bureau politique de la Majorité Présidentielle. Et ce, pendant qu’il est en séjour en Belgique dans le cadre d’une mission officielle, et qu’il compte regagner le pays à la première occasion pour  s’acquitter normalement de ses obligations d’Etat.

A en croire André-Alain Atundu qui signe le communiqué, la Majorité Présidentielle saisit cette occasion pour renouveler, d’une part, sa confiance à tous les membres du Bureau politique forcément sollicités dans le contexte actuel et, d’autre part, sa foi au système international de la justice comme instrument de régulation des relations entre Etats de la communauté Internationale. « A ce propos, la Majorité présidentielle rappelle le principe sacré de complémentarité et de subsidiarité de la justice internationale par rapport à la justice nationale des Etats, en l’occurrence à la justice congolaise, tel que consacré par les instruments internationaux pertinents », indique ce document parvenu à la Rédaction du Journal L’Avenir.

Voilà pourquoi la Majorité Présidentielle encourage le Gouvernement de la République à ne ménager aucun effort et à user de tous les moyens juridiques pour rétablir dans leurs droits tous les compatriotes visés par les sanctions dites ciblées, notamment Messieurs Emmanuel Ramazani Shadary, Alexis Thambwe Mwamba, Lambert Mende, Kalev Mutond, Evariste Boshab.

La Majorité Présidentielle condamne absolument la pratique de harcèlement judiciaire comme instrument d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat, notamment en matière électorale en République Démocratique du Congo, et de gestion des relations entre Etats.  La Majorité Présidentielle exhorte à la retenue pour que la justice joue adéquatement son rôle d’hypotenseur, social.

Visiblement, la nouvelle stratégie de la communauté internationale semble bien marcher. Car selon elle, il faut affaiblir le régime, à travers des mandats d’arrêt et autres sanctions contre les autorités congolaises, à quelques niveaux qu’elles soient, pour les empêcher de poser tout acte tendant protéger  la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays. C’est le moment où un sursaut d’orgueil est nécessaire, et un appel à la solidarité doit être lancé, afin de protéger ce qui est cher à tous, la nation congolaise.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse