Adoption internationale des enfants

par -
0 981
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Aubin Minaku, un soutien de poids pour les familles

Dans son cabinet de travail du Palais du peuple, Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale a prêté l’oreille attentive à la plaidoirie de M.  Maurice Labaisse, initiateur de l’Association Vivre en Famille, au service de la famille, des enfants, des couples et des personnes handicapées.Sa plaidoirie a été en faveur de la levée de la mesure suspendant l’adoption des enfants en République Démocratique du Congo, mesure prise par les autorités de la RD Congo qui ont constaté d’innombrables abus dans le traitement de certains dossiers y relatifs. Compte tenu de cette suspension, plusieurs familles ayant adopté les enfants congolais ont défilé auprès des autorités dans le but d’obtenir la levée de la mesure. C’est le cas de l’Association  « Vivre en Famille », par son initiateur  Maurice Labaisse, qui a un foyer de vie pour personnes handicapées mentales, un organisme d’adoption d’enfants français en particulier et enfants étrangers, dans un programme SERA, Assistance aux enfants roumains qui est un organisme de solidarité  internationale.

La délégation a été conduite par M. Jules Kidinda, Coordonnateur des Entreprises du Groupe de Presse L’Avenir RTG@ World, auprès du président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku. Ce dernier a promis un appui dans le sens d’obtenir la levée de la mesure, c’est-à-dire, agir au plus haut niveau. C‘est ce qu’a dit Maurice Labaisse à la Rédaction du Journal L’Avenir : «Nous sommes venus plaider en faveur des enfants en cours d’adoption et de leurs parents adoptifs qui attendent depuis maintenant deux ans que le dossier d’adoption soit libéré, que le déblocage se produise puisqu’ils sont en plein désarroi aujourd’hui et ne comprennent pas qu’on puisse bloquer 300 dossiers qui sont d’ailleurs réguliers. Voilà donc, il fallait rencontrer les hautes personnalités qui puissent écouter et je pense que le message a été compris positivement, puisque M. le président de l’Assemblée nationale s’est engagé à agir au plus haut niveau », a-t-il déclaré. D’ajouter que le président de l’Assemblée nationale a promis de s’engager pour intervenir bien que la décision ne lui appartient pas mais, il sait à qui s’adresser, qui décidera du déblocage.

L’humanisme d’Aubin Minaku

A en  croire M. Maurice Labaisse, il dit avoir rencontré un Aubin Minaku convaincu, plein d’humanité de cette démarche d’amour d’adoption. « Qu’on ne nous parle pas de trafic qui n’a rien avoir avec l’adoption. L’adoption est une cause noble, une grande cause qu’il faut défendre ; c’est l’avenir des enfants », a-t-il dit. De poursuivre qu’il travaille au sein d’une ONG française depuis 20 ans d’adoption des enfants français en premier lieu porteurs d’handicap, puis l’Association a évoluée dans l’adoption internationale, précisément dans le pays d’Afrique où l’on veut donner de l’avenir, défendre ses enfants, leur donner une vie de famille, grandir au sein d’elle, tel est le premier rôle d’enfants.

Dans un autre chapitre, Maurice Labaisse a souligné qu’il fait un suivi annuel de ces enfants qui laisse auprès des autorités  congolaises. Ce qui fait que chaque année, l’Association organise un grand rassemblement de toutes les familles qui ont adopté et leurs enfants. De ce fait, l’Association invite parfois les délégations congolaises en l’occurrence deux ministres du Genre, Famille et Enfants avaient été invitées, notamment Marie-Ange Lukiana et Geneviève Inagossi  qui ont pris part à ce grand rassemblement. « Cette année, Mme Bijou Mushit Kat empêchée, a envoyé son directeur de cabinet  et vous voyez que tout le monde sait ce qui se passe dans la plus grande transparence, ils ont vu que ces enfants grandissaient heureux, et rendaient heureux leurs parents », a précisé Maurice Labaisse.

S’agissant d’un message à l’endroit des autorités congolaises, Maurice Labaisse a dit qu’il faut redonner une bonne image à l’adoption des enfants, car c’est une noble cause de défendre ces enfants, de leur permettre de vivre heureux, d’avoir un avenir heureux. Cette cause constitue une mesure de protection d’enfance qu’il faille à tout prix défendre pour leur intérêt, a conclu Maurice Labaisse.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse