Accusée de préparer la tricherie électorale: Le CCE/MP rejette des allégations infondées

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans une conférence de presse organisée en son siège de la commune de la Gombe, le Centre de coordination des élections (CCE) de la Majorité présidentielle, à travers son 1er Coordonateur adjoint, M. Gilbert Muhika a balayé d’un revers de la main le document parlant de la préparation de la tricherie électorale dont la paternité lui est attribuée. Document dont la rédaction démontre les limites intellectuelles de ses initiateurs! A l’en croire, ce pamphlet incendiaire n’est qu’un produit impropre à la consommation issu de l’industrie où se prépare moult articles destinés à empêcher le vote du 23 Décembre 2018 et déstabiliser les institutions nationales. Car le but poursuivi est de permettre l’accession au pouvoir des commanditaires par des moyens autres que ceux prévus par la Constitution de la République. En plus, les innombrables incohérences soulevées dans ce Fake News sont la preuve que le Centre est l’objet d’un coup bas monté par des personnes ne cherchant qu’à nuire à la structure. Il est vrai que pendant cette période de précampagne, nous en recevrons davantage. Mais, soyez rassurés, ce n’est pas cela qui arrêtera notre propension à travailler d’arrache pieds pour la victoire finale aux échéances de décembre 2018. Voilà pourquoi il transparaît aux yeux de tout le monde qu’il s’agit d’une plaisanterie concoctée dans le laboratoire de ces ennemis du Congo, preuve supplémentaire, si besoin en était, qui démontre que ceux qui crient « élections» n’ont aucune envie de voir cela se réaliser. Et certains compatriotes qui jouent à fond la carte de vote sanction, semblent ne pas se préoccuper de la préparation des élections. Ils passent vraisemblablement le plus clair de leur temps à la conspiration, pour contester les résultats des urnes au soir de la proclamation des résultats.

Ci-dessous, l’intégralité de la communication :

JMNK

CONFERRENCE DE PRESSE DE CE 27 MARS 2018 PORTANT SUR LE DEMENTI CINGLANT AU DOCUMENT CIRCULANT SUR LES RESEAUX SOCIAUX A PROPOS D’UNE PREPARATION DE LA TRICHERIE ELECTORALE DONT LA PATERNITE EST ATTRIBUEE AU CENTRE DE COORDINATION DES ELECTIONS DE LA MAJORITE PRESIDENTIELLE

Mesdames et Messieurs de la presse,

Au nom du Coordonnateur de la centrale électorale de la Majorité présidentielle, empêché, je vous souhaite la bienvenue dans nos installations.

En principe, nous devrions vous réunir ce jour pour vous remercier de l’accompagnement dont le Centre de coordination des élections de la MP a été l’objet, de votre part, pendant sa 1ère année d’existence.

Mais, voilà que des personnes de mauvaise foi nous obligent, malgré nous, à vous inviter pour entendre notre point de vue dans un chapitre à polémique qui nous donne la paternité d’un brûlot circulant à travers les réseaux. Dans cette aventure suicidaire, il est fait état d’une liste reprenant des noms des personnalités politiques, toute tendance confondue, qu’aurait recommandée la Centrale électorale de la Majorité présidentielle à l’organe électorale du pays en vue de figurer dans le serveur de la CENI bien avant le traitement des dossiers de candidatures à la députation nationale!

Résumé des faits

Le document dont question comprend trois parties dont:

– La composition de la commission mixte CCE – CENI – PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ; Le délai donné aux candidats pour le dépôt des renseignements exigés ; La liste proprement dite.

La date d’émission du document est le 9 février 2018. L’agent chargé de la réception des renseignements des candidats est de la présidence de la République; mais, pour tout contact, c’est l’informaticien du CCE qui est désigné sans que son nom complet ne soit indiqué. Il se constate également que ce dernier se voit affubler le rôle d’opérateur de saisi dans la composition de la commission !

Nous ne pouvons passer sous silence l’amateurisme des auteurs qui mentionnent comme signataires:

– A gauche, le président de la CENI, puis le Secrétaire général de la MP à droite, au centre, il est requis le visa du Chef de l’Etat. Pour boucler le document, il est fait appel au peuple pour arrêter cette « aventure ».

Point de vue du CCE

Le pamphlet incendiaire, dont la paternité nous est attribuée en tant que structure, n’est qu’un produit impropre à la consommation issu de l’industrie où se prépare moult articles destinés à empêcher le vote du 23 Décembre 2018 et déstabiliser les institutions nationales. Le but poursuivi est de permettre l’accession au pouvoir, des commanditaires, par des moyens autres que ceux déterminés constitutionnellement.

Cette plaisanterie concoctée dans le laboratoire de ces ennemis du Congo est une preuve supplémentaire, si besoin en était, qui démontre que ceux qui crient « élections» n’ont aucune envie de voir cela se réaliser.  En effet, certains compatriotes, qui jouent à fond la carte de vote sanction, semblent ne pas se préoccuper de la préparation des élections et passent le plus clair de leur temps à la conspiration pour contester les résultats des urnes au soir de la proclamation des résultats.

A la Majorité présidentielle, c’est depuis le 9 janvier 2017 que le cap était mis vers les élections. La mission nous confiée par le Président de la République, Chef de l’Etat, Autorité morale de la Majorité présidentielle, consiste à accompagner techniquement les Partis politiques, les Personnalités politiques et les Associations affiliées à la Majorité présidentielle à la victoire aux prochaines élections à tous les niveaux, partant de la présidentielle jusqu’aux locales en passant par les législatives, provinciales, urbaines et municipales. Notre laboratoire travaille très sérieusement à l’élaboration des stratégies citoyennes qui nous évitent des procédures devant les juridictions de l’ordre judiciaire pour être déclaré vainqueur.

Les 170 noms des personnalités, toute tendance politique confondue, que la centrale électorale de la Majorité présidentielle aurait transmis à la CENI pour scannage dans le « serveur central avant traitement des dossiers de candidatures aux députés nationaux!» (C’est ce qui est écrit et je vous le lis avec ce français approximatif qui démontre à suffisance le niveau de ses rédacteurs !), ne relève que de la pure provocation de la part de ses auteurs!  Pour maquiller leur coup, les arnaqueurs ont eu recours au papier en tête ou officiel de la Centrale pour donner l’impression que leur document est authentique! Malheureusement, ils ont fait preuve de plus de crétinisme dans l’imitation.

En effet, le papier officiel de la Centrale a comme caractéristique:

Position du logo: à gauche, et le reste de la présentation poussé vers la droite de la page,

– Filigrané: en diagonale au milieu de la feuille ; Les emplacements de la date et du numéro de référence clairement exprimés ; Au bas de la page sont repris l’adresse du siège et les numéros de téléphone pour tout contact ; Nulle part les armoiries de la République ne figurent sur le papier de la centrale électorale.

Quid alors du papier trafiqué?

En tête papier avec deux logos représentant une urne de même que la carte géographique du Congo poussés au coin droit,

– Aucune adresse du siège au bas de la page ; Absence de filigrane ; Date et références non prévues ; Les armoiries de la République y figurent, etc.

Quant au fond:

Les innombrables incohérences soulevées supra sont la preuve que le Centre est l’objet d’un coup bas monté par des personnes ne cherchant qu’à nuire à la structure. Il est vrai que pendant cette période de précampagne, nous en recevrons davantage. Mais, soyez rassurés, ce n’est pas cela qui arrêtera notre propension à travailler d’arrache pieds pour la victoire finale en Décembre 2018.

Nous sommes navrés de constater que le Centre soit cité dans un malheureux document dont la rédaction démontre les limites intellectuelles de ses initiateurs!

La CENI qui est citée comme agissant en partenariat avec le Centre a, dans la composition de sa plénière, des mandataires des partis politiques de la Majorité présidentielle, de l’opposition et de la société civile. Comment est-ce que la crise de confiance peut amener les rédacteurs à penser que le CCE dispose du pouvoir de foncer à la CENI comme un couteau dans du beurre sous le soleil.

Par ailleurs, les agents administratifs de la CENI sont des citoyens congolais libres d’exprimer leurs points de vue politiques en dehors de leur espace de travail: surtout qu’ils ne sont pas exclus du droit de vote. Comment peut-il être envisagé une telle démarche sans tenir compte de cette donne.

Ce document est davantage à considérer comme un foutoir dès lors que les CV des personnes citées sont exigés également des opposants qui n’ont pas leur langue en poche; et, pour certains, vivant en exil politique volontaire par solidarité à leurs camarades qui, à tort, pensent être contraints à l’exil politique!

Comment imaginer un seul instant que ces opposants ne puissent dénoncer, avec virulence, pareille initiative

Non, le CCE n’est pas concerné dans cette diversion!

Conclusion

Comme toute personne intéressée et de bonne foi peut le constater, le Centre de coordination des élections de la MP n’est en rien à l’initiative de ce grossier montage. Le document mécaniquement démonté ci-dessus n’engage que ses auteurs.

Son Excellence Monsieur le Président de la République insiste sur la paix qui doit caractériser les trois phases des élections pour permettre l’éclosion de notre pays.

Cette paix chèrement acquise, et qui semble menacée par l’appel lancé par ce groupe d’initiateurs des coups bas qui appellent, à la diffusion de leur papier, le peuple congolais à arrêter cette aventure! Il s’agit là d’un appel à l’insurrection populaire sur fond de rien, si ce n’est que permettre le raccourci pour accéder au pouvoir sans le peuple! Que les fils ‘et filles de ce pays notent en définitive que si l’Autorité morale de la Majorité présidentielle ne voulait pas des élections ou tenait à conserver le pouvoir sans les élections, le Centre de coordination des élections n’aurait pas été créé à son initiative. Demeurons vigilants pour que le rendez-vous du 23 Décembre 2018 ne soit pas une chimère.

Merci pour votre attention.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse