Accompagnement du processus électoral: Le bureau du CNSA en pourparlers avec l’UE

par -
0 599
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Installé depuis le 22 juillet 2017, le Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre 2017 et du processus électoral est déterminé à accompagner le pays dans l’organisation des élections crédibles, transparentes et apaisées. C’est dans cet objectif que le Bureau entreprend déjà d’échanger avec les partenaires bi et multilatéraux de la Rdc, pour voir dans quelle mesure ils peuvent lui être profitables. Egalement le CNSA, très ouvert, voudrait avoir la perception des partenaires de la Rdc concernant le processus électoral.

Voilà pourquoi le bureau du CNSA a ouvert ses portes à la délégation que conduisait M. Bertrand Soret, Chargé d’affaires de l’Union Européenne en République démocratique du Congo. « Nous sommes venus à l’invitation du président du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral (CNSA) qui tenait à nous rencontrer pour nous parler des problèmes posés dans la mise en place du CNSA », dit-il, avant d’ajouter que nous avons soutenu la mise en place de cette institution, pour une bonne exécution de l’accord du 31 décembre 2016.

Par conséquent, c’est une étape très importante, quelle soient les difficultés rencontrées à présent. Et les deux parties se sont convenues de se rencontrer régulièrement, pour voir dans quelle mesure nous pouvons collaborer. Il nous a rassurés de la détermination de cette institution à mener à bien sa mission. Donc, on va voir comment les choses vont se passer, et le premier contact a été établi.

A la question de savoir, quel jugement l’Union Européenne peut faire à cette étape, lorsqu’on considère qu’une frange de l’opposition  se dit pas concernée par la mise en place du CNSA. M. Bertrand Soret répond qu’il ne s’agissait que d’une réunion de travail importante pour savoir où est-ce qu’on était dans la mise en place du CNSA. Et il fallait nous rassurer que les choses se mettaient en place. Pour lui, la question posée était une préoccupation dès le départ, de rendre cette institution inclusive que possible. Le président a fait état de la démarche qu’il continue à avoir avec les uns et les autres et il y a encore de nouveaux membres qui viennent se joindre, dit-il.

Quant à M. Valentin Vangi, Rapporteur du CNSA, il a été prévu, que ça soit au niveau de l’Accord ou du Règlement intérieur,  d’informer  régulièrement les différents partenaires sur la mise en œuvre de l’accord, mais aussi par rapport aux préparatifs liés au processus électoral. C’était important, parce qu’installé depuis le 22 juillet 2017, que nous puissions parler avec l’Union Européenne qui connait ce que nous venons de faire et qu’on puisse échanger et obtenir leur compréhension par rapport à l’institution, quelles sont les questions qui constituent encore les zones d’ombre, qu’est-ce qu’ils ont comme informations. Et d’informer que nous allons continuer avec la SADC, et d’autres institutions partenaires à la Rdc.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse