A une semaine de l’ouverture des Bureaux de réception et traitement des candidatures.

par -
0 848
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Eglise Kimbanguiste appelle au soutien du processus électoral

* A l’occasion de la célébration du 94ème anniversaire de l’Eglise de Jésus-Christ sur la terre par le Prophète Simon Kimbangu, son éminence Simon Kimbangu Kiangani, Représentant légal a annoncé à la délégation électorale, le soutien et l’accompagnement des Kimbanguistes au processus électoral de 2015 et 2016. Cette annonce qui intervient à une semaine de l’ouverture des Bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) vient conforter le processus électoral congolais lorsqu’on sait que les fidèles Kimbanguistes représentent 21 millions d’âmes en République Démocratique du Congo

* Le vice-président de la CENI a indiqué que son institution a plus que jamais besoin du soutien par la prière de tous les fidèles Kimbanguistes pour avoir des candidats animés de l’esprit saint et soucieux de servir la nation dans le respect de la promotion de la dignité du peuple congolais. Et ce, avant d’appeler les électeurs à opérer des choix responsables sur des candidats qui vont transformer leurs souffrances et épreuves en espérance et joie

A l’occasion de la célébration du 94ème anniversaire de la création de l’Eglise Kimbanguiste, des cérémonies commémoratives ont été organisées à Nkamba (Nouvelle Jérusalem), auxquelles plusieurs personnalités congolaises et étrangères ont été conviées. Invité à ladite cérémonie, M. l’Abbé Apollinaire Muholongu Malumalu, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) s’est fait représenter par le Vice-président, André Mpungwe SONGO qui s’est fait accompagner d’une poignée de membres du bureau et de l’Assemblée Plénière de la CENI.

A l’issue de l’audience leur accordée par l’Autorité spirituelle de l’Eglise Kimbanguiste sur place à Nkamba, Son éminence Simon Kimbangu Kiangani, Représentant légal de l’Eglise de Jésus-Christ Sur la Terre par le Prophète Simon Kimbangu, a annoncé à la délégation électorale, le soutien et l’accompagnement des Kimbanguistes au processus électoral de 2015 et 2016. Cette annonce qui intervient à une semaine de l’ouverture des Bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) vient conforter le processus électoral congolais lorsqu’on sait que les fidèles Kimbanguistes représentent 21 millions d’âmes en République Démocratique du Congo.

Dans le Temple de Nkamba où étaient rassemblés des fidèles venus des 4 coins du monde et en présence des autorités tant nationales, internationales que locales, le Vice-président de la CENI, M. André Mpungwe Songo s’est exprimé pour remercier l’Eglise et la féliciter pour le chemin parcouru dans l’évangélisation des peuples. Il a saisi cette occasion pour appeler les uns et les autres à se mobiliser pour les échéances électorales qui pointent à l’horizon.

« Nous avons plus que jamais besoin du soutien par la prière de tous les fidèles Kimbanguistes pour avoir des candidats animés de l’Esprit Saint et soucieux de servir la nation dans le respect de la promotion de la dignité du peuple congolais. Nous appelons les électeurs à opérer des choix responsables sur des candidats qui vont transformer leurs souffrances et épreuves en espérance et joie », dit-il, avant de rappeler que l’Eglise Kimbanguiste fait partie de la Commission d’Intégrité et Médiation Électorales (CIME), structure mise en place par les huit confessions religieuses traditionnelles de la République Démocratique du Congo (Catholique, Musulman, Orthodoxe, Eglise du Christ au Congo, Armée du Salut, Eglise du Réveil du Congo, Union des Eglises Indépendantes du Congo et Eglise Kimbanguiste). Cette commission, a-t-il soutenu, joue un rôle majeur dans la prévention des conflits électoraux.

Soulignons que la délégation de la CENI était composée, outre du Vice-président, de Mme Micheline Bie Bongenge, Questeur Adjoint, de MM. Noël Kaputu Ngombo et Jean-Baptiste Ndundu Nsituvila, Membres de l’Assemblée Plénière.

La LIFCE mobilisée à l’opération de réception et traitement des candidatures

Dans un autre chapitre, hier mardi 7 avril 2015 a eu lieu à la Maison des élections de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), une matinée électorale organisée par la LIFCE (Ligue des Femmes Congolaises pour les Elections), avec le partenariat de la CENI, en vue de la participation de la femme politique au processus électoral.

A cette occasion, le Directeur de la sensibilisation au Secrétariat Exécutif National (SEN) de la Commission Electorale Nationale Indépendante, M. Désiré Molekela Ebene, invité à faire une présentation sur « l’esprit de l’ordonnance relative à la programmation des 26 provinces », a communiqué aux différentes participantes sur « les nouvelles villes et communes de la RDC » ainsi que les grandes lignes des dispositions de la loi n° 15/004 du 28 février 2015 déterminant les modalités d’installation de nouvelles provinces.

Il a entre autres parlé de la création des nouvelles villes et communes et des élections urbaines et municipales de 2015.

Pour les élections de 2015, quelles villes et communes sont concernées : Elections Communales : Toutes les communes sont concernées, les anciennes et les nouvelles ; Elections urbaines : Toutes les villes sont concernées, anciennes et nouvelles ; Elections provinciales : seules les anciennes villes sont concernées. Les nouvelles villes ne sont pas concernées, car les décrets conférant le statut de ville et de commune à certaines agglomérations des provinces ont été signés par le Premier ministre le 13 juin 2013, alors que la loi portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives nationales et provinciales a été promulguée le 17 août 2011.

En outre, les décrets du Premier ministre spécifient que les dispositions de ces décrets n’affectent pas le découpage électoral en ce qui concerne les élections provinciales, tel que prévu par la loi n° 11/014 du 17 août 2011 portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives et provinciales. En 2016, a-t-il, fait savoir, on va inaugurer un nouveau cycle électoral. A cet effet, la CENI a programmé une révision du fichier électoral et l’élaboration d’une loi portant répartition des sièges qui va inclure les nouvelles villes.

Des circonscriptions électorales

La circonscription électorale pour l’élection des conseillers urbains est la commune. La circonscription électorale pour l’élection des Conseillers municipaux est la Commune. Toutefois, a indiqué M. Molekela, l’élection des conseillers urbains est organisée uniquement dans les communes situées en milieux urbains.

Concernant la mise en place des nouvelles provinces, le Directeur de la Sensibilisation de la CENI a indiqué que conformément à la loi n°11/014 du 17 août 2011 portant répartition des sièges par circonscription électorale pour les élections législatives et provinciales, les députés provinciaux seront élus selon la nouvelle nomenclature des provinces et ceux-ci éliront en second degré les Gouverneurs et les Vice-gouverneurs ainsi que les sénateurs.

Dans les échanges, il a été rappelé que les députés provinciaux sont élus au suffrage universel direct, au scrutin proportionnel des listes ouvertes, à une seule voix préférentielle, avec application de la règle du plus fort reste. Dans ce type de scrutin, il est impératif que la liste de candidatures comprenne un nombre de candidats inférieur ou égal à celui des sièges à pourvoir dans la circonscription. Au sujet de la circonscription électorale applicable à l’élection provinciale, l’article 143 de la Loi Electorale indique que c’est la ville, le territoire et la commune dans la ville de Kinshasa.

En ce qui concerne les Elections Municipales et locales, l’Article 207 de la Loi Electorale précise qu’il s’agit de la Commune, le Secteur ou le Chefferie. L’Article 190 de la même loi précise que «La circonscription électorale pour l’élection des conseillers municipaux est la commune», tandis que l’Article 207 stipule que «La circonscription électorale pour l’élection des conseillers de secteur ou de chefferie est le groupement, à défaut la chefferie».

Eve Bazaiba appelle les femmes politiques à souscrire massivement aux élections à tous les niveaux

Après l’étape des échanges, la Présidente de la LIFCE, l’honorable Eve Bazaïba a présenté au nom de l’assistance, ses remerciements à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour la bonne collaboration et a appelé les femmes politiques de toutes les tendances membres de LIFCE à se ranger dans la bataille électorale en présentant leurs ambitions auprès des autorités de leurs partis politiques respectifs.

Ce n’est qu’ainsi qu’elles pourront résorber la sous représentation de la femme dans les instances des décisions, a-t-elle fait savoir. C’est dans ce sens qu’elle a rappelé que les dépôts de candidature dans les Bureaux de Réception et de Traitements des candidatures (BRTC) vont du 15 avril au 15 mai 2015 selon le calendrier électoral rendu public par la CENI. Aux femmes de faire donc diligence et de mettre en place des stratégies pour notamment éviter la candidature des deux femmes de la même obédience dans une même circonscription électorale afin de maximiser les chances de réussite, a-t-elle martelé à ses membres.

Eve Bazaiba a transmis ses félicitations à la Secrétaire Générale de la Ligue des Femmes Congolaises pour les Elections, Me Thérèse Dikangu pour avoir mené la ligue sur des sentiers battus et a exhorté les femmes politiques de la Majorité et de l’Opposition à plus d’assiduité et d’engagement pour marcher ensemble dans l’intérêt supérieur du pays.

L’Avenir

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse