A propos de l’après-Tshisekedi à l’UDPS

par -
0 744
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Joseph Sita Nsonizeno : « Qu’on laisse Mama Marthe et Félix tranquilles ! »

Joseph Sita Nsonizeno est l’un des membres fondateurs de l’Udps. Il demeure dans ce parti politique de l’opposition. Il explique dans les lignes qui suivent que Etienne Tshisekedi wa Mulumba autant que Gabriel Kyungu Wa Kumwanza ont fait partie des 13 parlementaires qui ne se reconnaissant plus de l’obédience de Mobutu, avaient  redéfini la vision politique de la République du Zaïre. Ils avaient écrit une lettre ouverte de plus de cinquante pages à Joseph Désiré Mobutu qui, fou furieux, déclencha une guerre contre les treize. Quelques-uns d’entre eux furent bastonnés, mis aux arrêts. D’autres prirent la poudre d’escampette et s’exilèrent. Le moment était indiqué pour créer ensemble l’Udps. Chose qui n’a pas plu à Mobutu.  

Sita  Nsonizeno est l’un des fondateurs  de l’Udps. Il signale cependant que dans l’histoire de ce parti politique, Etienne Tshisekedi avait quitté le parti à trois reprises.

Quand Tshisekedi fut nommé pour la première fois 1er Ministre par Mobutu, il prit ses distances avec le parti et ne participait plus aux activités de celui-ci. Entretemps, il créa son parti politique qu’il nomma UDPS. C’était son parti à lui. Il en est de même pour l’UFERI qui était le parti de Kyungu wa Kumwanza et le Palu celui du patriarche Gizenga. Les statuts de l’UDPS/Tshisekedi sont clairs. Ils stipulent qu’en cas de décès du fondateur, son épouse prendra les rênes. Et Madame Marthe sait que l’Udps est le parti de son mari et qu’en cas de décès de celui-ci, elle en deviendra la présidente. Si elle n’est pas en mesure d’exercer, elle cèdera la présidence à Félix, leur fils. Depuis, l’eau a coulé sous le pont et le président Tshisekedi  devenu malade, les gens s’inquiètent et s’agitent  pour la succession.

Laisser le temps au temps

« Je suis d’avis qu’ils ont tort. A l’époque, je m’étais opposé. Mais les collègues du collège des fondateurs m’avaient calmé arguant que nous devrions laisser le temps au temps et avions intérêt à ne pas enflammer l’édifice…Etienne Tshisekedi a quitté le parti une deuxième fois quand il tomba en disgrâce devant Mobutu qui le relégua dans son village de Kabeya Kamwanga pour faire des champs. Son désistement donna naissance à plusieurs partis politiques.

La 3ème fois, c’est quand il créa son propre parti politique l’Udps/Tshisekedi, avec ses statuts faisant de lui le fondateur disposant des droits de léguer le parti à son conjoint, en cas de décès », nous déclare Joseph Sita.

Ce dernier demande ainsi aux combattants de l’UDPS de laisser l’épouse et le fils de Tshisekedi tranquilles.  Il renchérit en ces termes: « Jadis, quand Belchika voulut donner le nom de l’Udps au parti qu’il s’apprêtait à créer, Etienne s’y opposa. Après, il joua son jeu…Maintenant, inutile de remuer le couteau dans la plaie ».

Un conseil de Sita sous forme de parabole

Sita prodigue un conseil aux membres de l’Udps en usant d’une parabole : « L’oiseau ne peut pas quereller l’arbre au risque de manquer un endroit où s’abriter et construire son nid ». Comprenne qui veut.

Enfin, notre interlocuteur tranche et estime que « l’Udps/Kibassa avec son siège au boulevard Lumumba 12ème rue Limete, est un parti national… »

Il convient de signaler que M. Sita Nsonizeno, membre fondateur de l’Udps

est nommé depuis juin dernier, président de l’Interfédérale de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) de l’ex-province de Léopoldville ( actuellement Kinshasa, Kongo Central, Kwilu, Kwango et Mai-Ndombe) aux termes de la décision n°PN PL MN/047/110615. La décision nommant Joseph Sita membre fondateur de cette formation politique porte la signature du président national Portais Lumbu Madiba Ndiba et elle est datée du 11 juin 2015. « La nomination de ce membre fondateur de l’Udps n’est qu’une reconnaissance justifiée d’énormes et loyaux services qu’il a rendus à la nation congolaise par le canal de son parti politique pour lequel il a œuvré inlassablement des années durant de jour comme de nuit. Il y a quelques mois, M.Sita avait adressé une lettre de demande » de siège au président de l’Udps/Kibassa, maison mère et au secrétaire général de l’Udps/Tshisekedi avec pour toile de fond un état des lieux sur ce parti « en perdition, menacé de scission, d’implosion voire de disparition » selon la lettre DPR/CRN/UDPS/002/04/2015 du 6 février dernier », écrivait le journal l’Observateur du 15 juin 2015. Le confrère poursuit : « Dans la lettre ce membre du vieux parti politique de la RDC avait tiré la sonnette d’alarme en exprimant son inquiétude sur l’avenir sombre de c grand parti politique au lendemain de du mémo  adressé aux membres du collège des fondateurs aux députés élus et cadres de l’Udps intitulé  « l’Udps doit se transformer pour ne pas mourir. »

Pour Sita, l’Udps se trouve dans une forte tourmente car depuis un certain temps, le parti est désuni et a perdu une grande part de son aura et sa légendaire force d’entraînement et de mobilisation. Des signes qui montrent que ce parti est en perdition..

(Fernand  Mukaku Lalabi-Muke)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse