A l’occasion du mois de mars

par -
0 681
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C.Kitengye pour une journée à Anuarite Nengapeta et à Kimpa Vita

La journée de la Femme a été marquée à Kinshasa par la tenue le mardi 8 mars dernier d’une cérémonie d’hommage spécial à Kimpa Vita et à la Bienheureuse Anuarite Nengapeta sur la place du Cinquantenaire surplombant le boulevard Triomphal. C’était une initiative de Maître Clément  Kitengye Kisaka, en sa qualité de Coordonnateur-président de la Fondation C.K Kisaka et président de l’Asbl « les Amis de la Paix ».

Les mamans du Congrès National Congolais (CNC), parti cher à l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, à l’honneur à cette journée leur dédiée, ne pouvaient pas manquer au rendez-vous. En effet,    Mme Christelle Muabilu Midagu, Adg de la Radiotélévision Groupe l’Avenir (RTGA) ainsi que les membres dirigeants des fédérations ont rehaussé également de leur présence à cette manifestation très significative en vue de soutenir l’action de Maître Clément Kisaka qui du reste, assure les fonctions de Secrétaire national au sein du CNC.

Cette activité a été dominée par la prestation de deux chorales à savoir « Motema Bosawa » de la Cathédrale Notre-Dame du Congo et « Kimpa Vita Ngoya Jazz International » sur l’imposante tribune touristique du Boulevard triomphal.

Cette dernière, première à ouvrir le bal, a captivé le public par des cantiques « Ne Kongo » évoquant les vertus de Kimpa Vita. A son tour, la chorale catholique « Motema Bosawa », après l’introduction du chant « Femme Noire Femme Africaine » de Camara Laye, a entonné avec assiduité artistique (ténor de Fuji Wara de l’orchestre Eden Musica), différentes chansons sur la Bienheureuse Clémentine Anuarite Nengapeta.

Disons que la Chorale « Motema Bosawa » qui existe depuis plus de 50 ans est dirigée par M. Kuta Mata Noël assistée par le directeur artistique Kulanda François. Il faudrait féliciter l’implication personnelle du Recteur de la Cathédrale Notre Dame du Congo, en l’occurrence l’Abbé Espérance Boyindombe.

En dehors de deux chorales précitées, le groupe « Basokin » de Mi-Amor, par son ballet traditionnel, a également agrémenté la partie.

(Franck Ambangito)

 

Ci-dessous, l’intégralité de l’allocution de circonstance prononcée par Maître Clément Kitengye Kisaka :

Distingués invitéMesdemoiselles, mesdames et Messieurs
Chers frères et sœurs,

La Fondation C.K.KISAKA et l’asbl « Les Amis de la Paix» tiennent à remercier
chacun des membres ici présents à cette cérémonie culturelle de
commémoration de la JOURNEE DE LA FEMME qui a l’honneur de rendre
hommage à deux figures de proue de la société congolaise, à savoir KIMPA
VITA et la Bienheureuse Anuarite NENGAPETA.

L’inspiration de l’évènement nous est venue du discours du Chef de l’Etat, sur
l’Etat de la Nation, à travers lequel le Président de la République, Son
Excellence Joseph KABILA, a confirmé nos liens de descendance avec KIMPA
VITA. Il nous, a plu dans le cadre du présent évènement, d’y associer la
Bienheureuse Anuarite NENGAPETA dont le sort est plus ou moins identique,

_avec la première.

En réalité, notre souci est de les immortaliser, à travers le temps, car elles sont
toutes dotées de plusieurs vertus.

Kimpa Vita est née au 17ème siècle (vers 1684) dans le Royaume Kongo. Doté du don de la vision, à ses vingt ans, elle entendit une voix qui lui demandait de prêcher l’unité du Royaume Kongo et la restauration de sa grandeur. Elle ne souhaitait pas que son peuple dépende des puissances coloniales. Elle fut arrêtée, jugée par le Conseil Royal des Capuciens   Italiens  et fut condamnée avec son compagnon Barre et leur bébé a être brûlés. Elle mourut le dimanche 4 juillet 1706 à l’âge de 22 ans.

Marie Clémentine Anuarité Nengapeta est née en 1939 et morte assassinée en 1964, alors religieuse congolaise de la   Congrégation de la Sainte Famille. Elle est morte « Martyre de la pauvreté ». C’est lors de la rébellion Simba que les rebelles se saisissent d’elle et des autres. Leur chef veut abuser d’elle, exaspéré par son refus et sa résistance, il lui transperça le cœur de sa lance. Sœur Anuarite dit à son assassin avant de mourir « je te pardonne parce que tu ne sais pas ce que tu fais ».

A travers KIMPA VITA, l’on retiendra au regard de sa vie, sa qualité de
précurseuse de l’émancipation de la femme congolaise. Elle s’est caractérisée,
notamment, par son combat contre l’aliénation mentale et par son sens d’éveil
patriotique.

Quant à la Bienheureuse Anuarite NENGAPETA, l’on reconnait à travers les
qualités de cette personnalité de l’Eglise catholique, sa dignité de femme, sa
résistance aux viols, aux violences faites à la femme, le respect des
engagements pris jusqu’au sacrifice suprême. Elle constitue aujourd’hui un
modèle pour la jeunesse congolaise, chrétienne et non chrétienne.

Nous invitons en ce jour les femmes congolaises, à les prendre comme modèles, car elles ont véhiculé à travers leur vie, les qualités de dignité, de fidélité, piété, chasteté, etc…

Au regard de l’image de ces personnages , nous demandons à l’autorité de consacrer une JOURNEE SPECIALE DEDIEE AUX DEUX VALEUREUSES FEMMES , pendant le mois de mars. Nous invitons , également, le Ministère de l’Enseignement Primaire , Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté d’insérer dans le programme d’enseignement , spécialement dans la branche de culture générale , l’étude de ces grandes héroïnes de notre histoire.

Pour clore notre propos, le moment est venu d’encourager les deux chorales qui vulgarisent les vertus de ces deux valeureuses femmes.

Bonne Fête à toutes les femmes congolaises.

 

Je vous remercie.


Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse