A l’occasion du lancement de la Journée mondiale de la tuberculose: Le ministre Félix Kabange inaugure le « centre de santé de référence de Makala »

par -
0 706
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi a procédé hier mardi au Centre pénitentiaire et de rééducation de Makala dans la commune de Selembao, au lancement des activités de la Journée Mondiale de la Tuberculose en RD Congo en présence du Vice-Ministre de la Justice, Mboso, du Directeur du Programme nationale de lutte contre la tuberculose, PNLT et d’autres partenaires dans la lutte. Désormais, le Centre hospitalier de la prison centrale de Makala devient le Centre de santé de référence de Makala, par une décision prise par les ministères de la Santé et de la Justice. Au cours de cette cérémonie de lancement de JMT, le Ministre, Félix Kabange Numbi a aussi inauguré ce centre de santé équipé en matériel performant et doté d’un personnel qualifié. Le Vice-ministre de la Justice, Mboso a promis la libération des détenus, déclarés malades de la tuberculose qui ont déjà apuré le quart de leur peine. Les deux officiels ont promis d’apporter des améliorations de conditions carcérales en rapport avec cette lutte dans les prisons de Bulowo, de Mbuji-Mayi, et cetera.

Le milieu carcéral exposé à la tuberculose

Ce n’est pas par hasard le choix de ce lieu. La particularité de la JMT 2015 veut que la tuberculose soit pourchassée partout, jusque dans les prisons où elle semble être à l’abri de toute traque. La lutte contre la tuberculose en RD Congo consiste au dépistage et à la mise en examen des malades. Placée 9ème à l’échelle mondiale et 3ème en Afrique, la RD Congo est comptée parmi les 22 pays dans lesquels se développe le bacille tuberculeux, en interaction morbide entre la tuberculose et le VIH/Sida. La tuberculose se transmet par voie respiratoire dans les milieux fermés. A cet effet, il a été constaté qu’en RD Congo, plusieurs cas de contamination sont recensés dans les prisons.     Afin de réduire cette propagation, le Directeur du PNLT, Georges Bakaswa a invité les détenus et le personnel pénitentiaire à s’unir pour vaincre la tuberculose dans les prisons.

Carte postale du Centre de santé de la prison de Makala

En effet, la prison centrale de Makala héberge une population de l’ordre de plus de 7.000 pensionnaires, supérieur aux Camps Kokolo et Lufungula. Elle abrite en son sein le centre de santé de Diagnostic et de traitement de la tuberculose et de VIH/Sida voici déjà 11 ans pour la tuberculose et trois ans pour le VIH/Sida, a révélé à l’assistance le Directeur Chef d’Etablissement, le Lieutenant Colonel Thaddée Kabisa Eminenkos. L’orateur reconnaît que le Ministère de la Justice, Garde des sceaux et droits humains l’approvisionne chaque trimestre d’un lot important des produits pharmaceutiques. Toutefois, ce centre est buté à certaines difficultés dues au manque d’un appareil de radiologie, pour les examens sur place ; les malades sont dénutris et se couchent à même le sol sans compter la rupture des stocks de tuberculostatiques en 2007 et 2011 a favorisé l’émergence des souches pharmaco-résistantes. Cette situation a occasionné la contamination du personnel soignant. Le Lieutenant Colonel, Thaddée Kabisa a constaté aussi l’absence d’une ambulance pour évacuer les malades. Pour la petite histoire, la prison de Makala n’a aucun moyen de locomotion, à part le Grand fourgon cellulaire. « Pour votre information, nous avions perdu un malade transféré à bord d’une moto. Quand la moto s’est renversée, le malade est décédé sur le champ », a témoigné la même source avant de révéler l’absence d’un quota au Centre nationale de transfusion sanguine. Le Directeur Chef d’Etablissement souhaite entre autres que son centre soit équipé d’un appareil radio ; des lits pour les malades tuberculeux et d’autres pensionnaires et d’une ou deux ambulances soient affectées.

A l’occasion du lancement des activités de la journée mondiale de la tuberculose, plusieurs manifestations parallèles ont été organisées notamment au jardin du siège du PNLT et à la prison de Ndolo, en présence des partenaires en santé.

 

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse