70ème anniversaire de la fondation du PTC: Continuateur fidèle du patriotisme de son prédécesseur, Kim Jong Il

par -
0 689
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le PTC et l’édification d’une puissance prospère

Le PTC a été fondé le 10 octobre 1945 par le Président Kim Il Sung et renforcé sans cesse par le Dirigeant Kim Jong Il. Transformer le pays en une puissance socialiste riche et prospère où le peuple mènera une vie heureuse jusqu’à n’avoir plus rien à envier au monde, c’est l’objectif stratégique du Parti du travail de Corée (PTC).

Cela a été également le noble désir de Kim Il Sung, fondateur-Leader du PTC, et de Kim Jong Il, éternel Secrétaire général de ce Parti. Pour Kim Il Sung, déifier le peuple était toujours sa devise immuable.

Dès le début de sa carrière révolutionnaire, il a présenté l’édification d’un Etat comme un problème crucial à régler au niveau de la révolution, et pendant sa Lutte révolutionnaire contre les Japonais qui, au début du 20e siècle, avaient occupé manu militari la Corée, il a accumulé des expériences de valeur dans l’édification d’un pouvoir populaire. Après la libération du pays (le 15 août 1945), durant un demi-siècle à compter de l’entrée du pays dans la voie de la construction d’une société nouvelle, il a suivi une voie jamais frayée et a construit un Etat socialiste souverain, indépendant et auto-défensif, jetant ainsi des bases solides pour l’édification d’une puissance prospère.

Continuateur fidèle du patriotisme de son prédécesseur, Kim Jong Il a développé encore plus les idées de Kim Il Sung et l’œuvre accomplie par celui-ci au niveau de l’édification de l’Etat et a ouvert une nouvelle voie à la construction d’un pays riche et puissant en concrétisant la politique du Songun. Au milieu des années 1990, la révolution coréenne devait traverser les épreuves les plus dures de son histoire.

Lorsque dans plusieurs pays d’Europe de l’Est, les régimes socialistes se sont effondrés coup sur coup, les impérialistes notamment américains et les autres réactionnaires ont exulté, en prétendant que la guerre froide et le socialisme avaient pris « fin » au profit d’une « nouvelle ère », « celle de la paix ». George Bush, alors président états-unien, a insisté ouvertement sur la nécessité d’implanter un « monde unipolaire » sous contrôle des Etats-Unis, en estimant que le « temps est enfin venu d’implanter un nouvel ordre mondial qu’on espérait depuis longtemps ».

Pour tenter de réaliser cet objectif, les Américains ont exercé obstinément des pressions politique et militaire sur la RPDC, ont appliqué un embargo économique draconien contre elle et ont multiplié avec acharnement leurs tentatives de minage idéologique et culturel contre elle en vue de tenter d’obtenir sa chute, cela avec la mobilisation de leurs valets, impérialistes et autres réactionnaires.

Avant, ils avaient cherché à occuper manu militari la RPDC et à la mettre ainsi sous leur contrôle militaire, mais depuis l’écroulement d’autres pays socialistes, ils tentaient de l’isoler et de l’étouffer complètement sur tous les plans politique, militaire, économique, idéologique et culturel et de la bannir ainsi une fois pour toutes du globe terrestre. Le PTC et le peuple coréen devaient sauvegarder la patrie socialiste contre les tentatives impérialistes et mettre pleinement en valeur les avantages du socialisme.

C’est à cette époque historique que Kim Jong Il a exposé son projet de développer et de faire prospérer sans cesse le pays sur tous les plans politique, militaire, économique et culturel, soit de construire une puissance socialiste prospère. Il a précisé que par puissance socialiste prospère, on entend un pays puissant et riche dont le peuple tout entier vivra heureux sans avoir plus rien à envier au monde et a donné des éclaircissements exhaustifs sur la logique de sa construction et les moyens de l’édifier.

Il a renforcé par tous les moyens l’Armée populaire sur les plans politique et idéologique, l’a amenée à jouer à merveille le rôle de meneur dans l’édification du socialisme et a développé d’une façon remarquable l’industrie de guerre, offrant ainsi des gages militaires sûrs pour la construction d’une puissance prospère.

On lui doit également d’avoir ouvert la nouvelle ère de grande floraison de la construction d’une puissance politico-idéologique. Il a amené le PTC à adopter une ferme attitude d’indépendance vis-à-vis d’autres nations sur tous les plans politique, économique, militaire et culturel, à tout entreprendre à sa manière et suivant sa propre décision et à imprimer un grand essor révolutionnaire à l’édification du socialisme, en comptant sur le peuple et s’appuyant sur ses capacités.

Il a avancé de nouvelles stratégies économiques conformes à la réalité en évolution comme la ligne de conduite pour la construction de l’économie de l’époque du Songun consistant à développer simultanément l’industrie de guerre, l’industrie légère et l’agriculture en accordant la priorité à cette première, a mobilisé avec énergie le peuple tout entier pour la réalisation de ces stratégies, jetant ainsi des bases solides pour garantir sur les plans matériel et économique la construction de la puissance prospère.

Malgré les tentatives incessantes américaines d’isolation et d’étouffement contre la RPDC et en dépit de multiples rudes épreuves, Kim Jong Il a organisé et dirigé avec ardeur les activités destinées à développer sur tous les plans la science, l’enseignement, la littérature, les arts, la santé publique, les sports et tous les autres domaines, ouvrant ainsi la nouvelle époque de grande floraison d’une culture révolutionnaire de l’ère du Songun.

Continuateur fidèle des idées et de l’œuvre de Kim Il Sung et de Kim Jong Il, Kim Jong Un, Premier Secrétaire du PTC, fait tout ce qui est en son pouvoir pour réaliser à tout prix leurs dernières recommandations.

Pour lui, le peuple est la raison d’être du Parti, du pouvoir et de l’armée et sa conception du peuple veut que, s’il s’agit du désir de celui-ci, on doive préférer aller cueillir une étoile dans le ciel et faire fleurir une plante même sur une roche. Il conçoit donc toutes lignes de conduite et élabore toutes politiques suivant le principe consistant à faire des intérêts et des facilités du peuple la priorité des priorités et l’objectif absolu, et dirige avec l’esprit de dévouement au peuple la révolution et le développement du pays.

Au moment historique où le peuple coréen allait s’engager dans une grande marche pour le nouveau siècle du Juche, il a exposé une thèse classique que voici : la cohésion monolithique de la société et le potentiel militaire invincible du pays plus la révolution industrielle du nouveau siècle font une puissance socialiste prospère.

On lui doit également d’avoir exposé la stratégie de suivre toujours la voie de l’indépendance, du Songun et du socialisme, la ligne de conduite consistant à pousser de front l’édification de l’économie et la construction de la force de dissuasion nucléaire, l’idée en matière de patriotisme de Kim Jong Il et l’idée de hâter la victoire finale par une offensive idéologique révolutionnaire, et d’avoir ainsi encouragé nos concitoyens à se dresser comme une seul homme pour construire la puissance prospère en faisant bloc autour du PTC.

Sous sa direction pertinente, ont été créés de nouvelles vitesses comme la « vitesse de Masikryong », la nouvelle vitesse de la Corée, et la nouvelle vitesse de Pyongyang, ainsi que l’esprit de Pyongyang. De grands changements marquent tous les domaines et unités d’activité. L’adaptation à la réalité du pays, la modernisation, le perfectionnement scientifique et l’informatisation de l’économie nationale ont été impulsés avec énergie ; ont surgi un grand nombre de nouvelles usines et unités de production modernes susceptibles de servir de modèles d’installations industrielles du nouveau siècle.

De gros efforts portent sur la relance de l’industrie de la pêche qui se voit créer une nouvelle vitesse de la Corée ; des succès substantiels marquent la lutte pour ouvrir un tournant décisif dans la solution du problème de la nourriture de la population, notamment dans l’aménagement du centre d’élevage du secteur de Sepho.

Sous la direction clairvoyante de Kim Jong Un qui a présenté la technoscience comme un des trois piliers de l’édification d’une puissance prospère, la technoscience du pays dans son ensemble fait un progrès rapide et entre ainsi dans une étape nouvelle et plus élevée. De nouvelles réalisations des technologies de pointe sont enregistrées coup sur coup en consolidant toujours davantage le prestige de constructeur et de lanceur de satellites artificiels et celui de puissance nucléaire du pays.

Grâce à l’élan d’enthousiasme en faveur de la transformation de tous les citoyens en scientifiques et techniciens, de plus en plus de nouvelles réalisations marquent les technologies de pointe pas seulement dans les établissements de recherche mais aussi dans les usines et autres entreprises. Les travaux de construction ayant été menés avec énergie pour changer la physionomie du pays, ont surgi comme des champignons après la pluie de nouvelles constructions monumentales : station de ski de Masikryong, club d’équitation de Mirim, cité de scientifiques Mirae, etc.

Sûr de sortir vainqueur de la lutte pour la construction d’une puissance socialiste prospère sous la direction de Kim Jong Un, le peuple coréen va vigoureusement de l’avant vers la victoire finale.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse