A l’occasion de l’annonce du décès d’Etienne Tshisekedi: Des inciviques vandalisent 25 bus Transco

par -
0 536
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Près de 25 bus Transco ont été vandalisés dernièrement au lendemain de l’annonce de la mort du Président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Les responsables de cet Etablissement public « Transports au Congo », déplorent les faits de sabotage qui deviennent si courants que cela voile à peine des manœuvres déstabilisatrices.  Ces actes de vandalisme qui deviennent de plus en plus fréquent à chaque fois qu’il y a des mécontents, perturbent le déroulement du travail au sein de cet Etablissement public qui a reçu la mission de servir la population congolaise. Conséquences, de longues files d’attentes ont été remarquées dans la quasi-totalité des arrêts. Les Congolais devraient plutôt préserver ces biens qui les aident à se déplacer à moindre frais et surtout en toute sécurité.

Un patrimoine à préserver

La situation de n’est pas apocalyptique comme le vilipendent certaines mauvaises langues. Trois ans après sa création, les bus de cet Etablissement public continuent à transporter les Kinois à travers les différentes communes de Kinshasa, capitale de la RD Congo. En dépit des multiples avantages qu’offrent ces bus (sécurité, assurance d’arriver à destination sans demi-terrain, accès dans le bus sans précipitation, etc.) les bus sont les premières victimes d’actes inciviques. En outre, des mauvaises langues se délient pour sa gestion. Cet Etablissement étant un patrimoine commun à tous les Congolais, il s’avère impérieux que l’opinion nationale soit mise à contribution en vue de veiller à la préservation de cet acquis très important de la politique sociale du Chef de l’Etat. C’est ainsi que la Direction de l’entreprise appelle les filles et fils du pays épris de paix et de patriotisme, à front commun contre toute manœuvre déstabilisatrice inavouée, œuvre des personnes malintentionnées. ‘’Cette mesquinerie déroulée en campagne de sabotage de l’image de ce patrimoine commun, n’a pour seul objectif que de faire accréditer la thèse de « faillite », tant souhaitée par les ennemis du peuple congolais et de la vision sociale éclairée du Président de la République Joseph Kabila Kabange. A qui une telle démarche de déstabilisation de TRANSCO profite-t-elle ? La question reste ouverte.

Quid des pièces de rechange

En effet, aucune pièce de rechange ne peut arriver au Magasin sans soubassements tels que le Bon de commande, le Bon de Livraison émanant du fournisseur. A la réception au Magasin, il est établi un Bon de réception adossé à un procès-verbal de réception contradictoire entre le fournisseur et/ou transitaire en douane et le service attitré de Transco. Ces éléments du dossier documentent la réception des pièces comme étape procédurale d’entrée en magasin des pièces ainsi acquises comme patrimoine de TRANSCO – toutes sources de financement confondues. Les pièces sont ensuite entreposées dans le Magasin en attente d’une utilisation future. Dès lors, aucune pièce ne peut sortir sans un document appelé « Demande de pièce » émis par le service utilisateur et dont une souche est gardée au Magasin. Sur base de cette procédure, tout mouvement des pièces est retraçable de l’entrée dans le patrimoine de TRANSCO (Magasin) à la sortie pour consommation par un bus TRANSCO ou tout autre engin identifié « TRANSCO » (dépanneuse, compresseurs, groupes électrogènes, etc.). Qui plus est, le tracking de consommation des pièces permet une traçabilité allant jusqu’à plus de dix (10) ans. En effet, la consommation en pièces de rechange de chaque bus depuis son acquisition, différents entretiens cycliques (préventifs) et réparations (correctifs) est documentée dans une fiche générée par le système de gestion informatisé. Ce dispositif permet à tout moment d’établir un état de rapprochement entre toutes les pièces entrées dans le Magasin et celles réellement consommées par les bus et autres engins. Il est ainsi loisible de retracer toute utilisation des pièces de rechange et le système n’ouvre aucune brèche au vol des pièces au niveau du Magasin.

Il est également impérieux de noter que depuis la création de cet Etablissement public en 2013, le Ministère des Transports et Voies de Communication a passé en faveur de la société une grande commande de pièces de rechange auprès du constructeur MCV composées de 32 containers dont 16 effectivement réceptionnés. A ce jour, ce lot de pièces reçues peut être retracé de son entrée dans le patrimoine de Transco (Magasin) jusqu’à sa consommation finale par les engins. Nul besoin donc de recourir au service de quelque expert international, pour le travail de retraçage des pièces réceptionnées.

Des bus non renouvelés

Il est malheureusement constaté que l’opprobre soit jeté de sitôt sur cet Etablissement public de transport en commun, alors que des millions d’usagers en ont visiblement besoin pour ses précieux services, et que renouveler des bus relève de la responsabilité de l’Etat. Celui-ci  devant assurer le financement des bus comme dotation de départ, conformément au Business Plan élaboré à la création de cet Etablissement public. Cette option prise par gouvernement justifie le  prix social du titre de transport (ticket) fixé par Arrêté interministériel à 500 Fc. Cela ne permettait pas d’envisager l’acquisition des bus aussi coûteux (152.000 USD par grand bus et 103.000 USD par minibus) sur fonds propre de l’Etablissement. Dès lors, comment comprendre qu’avec dépréciation sévère de la monnaie nationale-(une situation qui a laminé les revenus provenant des recettes, en  termes de pouvoir d’achat sur le marché national et international, le taux de change du Dollar américain étant passé de 920 Fc en 2013 à plus ou moins 1.350 Fc à l’achat, alors que le prix du ticket est resté figé à 500 Fc pour un trafic de plus en plus congestionné et une voirie urbaine  dégradée. Cette situation ayant entrainé la suspension de certaines. C’est le cas des Lignes 9 Upn – Unikin et 14 Matete – Upn.

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse