A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme: Samy Badibanga, Premier Avocat de la Femme

par -
0 536
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A l’occasion de la Journée Internationale lui consacrée, la femme congolaise a été honorée le 8 mars 2017 à l’Hôtel du Gouvernement Central. A cet effet, les femmes de toutes les couches de la population ont communié avec le Premier Ministre, Samy Badibanga Ntita, au jardin des Premiers. Le chef de l’Exécutif national, en cette journée célébrant la femme, s’est autoproclamé « Premier Avocat » de celle-ci. Il a promis de tout mettre en œuvre afin que la femme ait une place de choix en République Démocratique du Congo. Le Premier ministre a salué les avancées et les résultats appréciables, ainsi que les reformes significatives réalisées par le Gouvernement de la République. Ce, dans le cadre de la promotion de la femme. Samy Badibanga a énoncé quelques reformes notamment, l’adhésion de la RDC à la stratégie mondiale des Nations-Unies 2016-2030 pour la santé des femmes, des enfants et des adolescents. L’intégration des questions des genres dans la planification générale de développement ; l’élaboration d’un plan national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 des Nations-Unies sur les femmes ; la paix et la sécurité. Le chef de l’Exécutif national s’est également appesanti  sur le thème national pour cette édition 2017, à savoir : « les femmes dans un monde du travail en évolution, une planète 50/50 d’ici 2030 ». Thème qui s’aligne, selon lui, avec les objectifs du développement durable et l’émergence de la RDC. Samy Badibanga Ntita a salué la pertinence de ce sujet et a invité les femmes à s’engager à une solidarité forte autour des résultats des réflexions sans complexes, ni considération éthique, politique et religieuse. Gage d’action cohérente et dynamique, en vue d’atteindre les Objectifs de Développement Durables (ODD). Pour le 1er ministre, en ce mois de mars dédié à la femme, les efforts combinés sur le champ de l’économie, de la justice, de la sécurité, de l’éducation et de la santé sont déployés pour promouvoir l’épanouissement de la femme. Samy Badibanga émet le souhait de voir cette année connaître à nouveau, des avancées notables dans la mobilisation de tous pour donner les chances de succès francs à tous les objectifs visant la cohésion nationale de développement et de l’organisation des élections. Le premier ministre a rassuré les femmes par une note d’espoir, en souhaitant un heureux mois et une joyeuse fête d’abord à la première dame de la RDC, Marie Olive Lembe Kabila. Et ensuite à toutes les femmes, en demandant à l’homme d’être attentif au cri de la femme.

Le satisfecit de Marie-Louise Mwange

Après avoir bien noté le message du Premier ministre, Marie-Louise Mwange, ministre du Genre, Femme et Enfant, a relayé cet espoir à toutes les femmes qui ont répondu à l’invitation du 1er ministre. Ce, sans oublier toutes celles des 26 provinces de la RDC soustraites à d’autres activités de survie pour réfléchir dans diverses manifestations événementielles à la noble cause de la parité, de l’égalité des droits et des chances entre les hommes et les femmes. Marie-Louise Mwange appelle à l’engagement de tous pour l’accélération de la mise en œuvre des politiques et des stratégies d’autonomisation sociale et économique de toutes les composantes féminines de la société. La ministre du Genre, Femme et Enfant a reconnu que la femme, qui constitue plus de la moitié de la population congolaise, rend possible depuis la nuit de temps la vie et la stabilité des familles et des communautés comme force motrice du véritable changement et de développement durable. Dans cet élan, les deux personnalités ont adressé leur gratitude au président de la République Joseph Kabila, qui ne cesse de patronner et de s’impliquer dans toutes les activités de la femme avec la 1ère dame, son épouse. Marie-Louise Mwange a bouclé son allocution en indiquant l’urgence de renforcer des mécanismes nationaux des genres pour permettre de revendiquer les droits des femmes, en vue d’en jouir pleinement et surtout d’être à même de bénéficier de son rôle procréatif et productif sans faire l’objet de discrimination dans le ménage et sur leurs lieux de travail. Pour Marie-Louise Mwange, la RDC a besoin de la prospérité et de son émergence d’ici 2030, avec l’apport de tous les hommes et femmes. Pour dire qu’à la Primature, la fête de la femme a vécu. Et pour marquer d’un cachet spécial cette journée, les invités qui ont partagé un verre et un repas, sont repartis avec des pagnes comme cadeaux du 1er ministre Samy Badibanga Ntita.

(Suzy Kibira Omari )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse