A l’occasion de la journée africaine de de lutte contre la corruption: L’APNAC-Rdc exige des sanctions contre les corrompus et corrupteurs

par -
0 147
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme le 9 décembre de chaque année consacrée à la journée internationale  de lutte contre la corruption, le 11 juillet marque la journée africaine de lutte contre les antivaleurs. A l’occasion, l’APNAC-Rdc a, dans un communiqué de presse publié hier et signé par son président, l’honorable Jean-Pierre Pasi Zapamba, lancé un message pour interpeller la mémoire collective que cette lutte contre laquelle se sont engagés les parlementaires reste la voie obligée pour l’amélioration de la gouvernance des nations et de leur développement.

En effet, point n’est besoin de le rappeler que la corruption sape la démocratie, mine l’Etat de droit, entraine la violation des droits de l’homme, fausse le jeu des marchés, nuit à la qualité de vie et crée un terrain propice à la criminalité, au terrorisme et à d’autres phénomènes qui menacent l’Afrique en général et la Rdc en particulier.

Et le mal court dans tous les pays d’Afrique comme du monde grand et petit, riche ou pauvre, mais il est plus destructeur dans les pays en voie de développement car ce sont les pauvres qui en pâtissent les plus. C’est dans ce cadre que nous saluons le dernier sommet de l’Union Africaine tenu en Mauritanie où les chefs d’Etat et des gouvernements se sont engagés à lutter sans ambages contre la corruption.

Le 1er juillet 2018, M. Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine a, dans son discours à la 31ème session ordinaire de la Conférence de l’Union, déclaré l’année 2018, année de lutte contre la corruption. « Les méfaits de ce fléau sont connus, identifiés, et se traduisent par la perte de ressources au montant astronomique. Pour marquer votre détermination à  en finir avec ce fléau, vous avez désigné le Président Muhammad Buhari comme leader de notre combat. Le travail abattu sous son leadership fournira des orientations  quant aux mesures à prendre », a-t-il précisé.

La célébration du 11juillet de chaque année comme Journée de lutte contre la corruption devrait permettre d’impliquer tous les segments de notre population dans ce combat. Leur rôle de vigie de l’action publique et de la probité de ceux qui en ont la charge est irremplaçable. L’APNAC-Rdc saisit cette opportunité, surtout en cette période préélectorale pour interpeller la classe dirigeante et la population de s’abstenir de tout acte susceptible d’entraver le processus électoral. Ce processus électoral, comme il convient bien de le rappeler, poursuit son cours normal avec en toile de fond le dépôt des candidatures aux provinciales qui se clôture aujourd’hui.

Il invite la population à une auto-prise en charge en sanctionnant sévèrement tous les dirigeants qui se sont compromis dans la gestion de la chose publique. L’APNAC-RDC à travers son président Jean-Pierre Pasi Zapamba lance ainsi un appel au peuple africain en gégèner et aux Congolais en particulier à dénoncer et à décourager tous les actes de corruption, mais surtout aux structures de sanctionner négativement les corrompus et corrupteurs et positivement tous ceux qui se sont montrés comme modèle dans la gestion de la chose publique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse