A l’occasion de la clôture du Forum économique du Nord-Kivu

par -
0 501
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Julien Paluku : « Notre province a besoin des investissements multi –sectoriels »

La province du Nord-Kivu vient d’organiser, quatre jours durant, la deuxième édition du Forum économique. Ces assises ont réuni toutes les forces vives de la province.

Lors de la clôture de ce forum, le gouverneur de province, M. Julien Paluku a prononcé un discours qui a mis en exergue les potentialités de développement de la province.

Quoique la sécurité de la province est mise en mal, ses filles et ses fils ne peuvent pas s’interdire de réfléchir sur son développement.

Il a cité l’exemple de l’Afrique du sud qui, malgré le taux de criminalité qui y prévaut, est tout de même l’une des économies florissantes du continent. Il a également cité le Sénégal où malgré le conflit de la Casamance qui depuis des décennies, le pays pense à son développement. Il y a aussi le cas du Nord de Mali où malgré des actes terroristes, les investisseurs pensent à tourner leurs affaires sur d’autres parties du territoire malien.

Ci-dessous, nous publions de larges extraits du discours du gouverneur Julien Paluku.

Mes remerciements aux Honorables Députés nationaux et provinciaux pour l’intérêt qu’ils ont accordé à ces assises en tant qu’autorité budgétaire. Je ne doute pas, un seul instant, qu’ils feront bouger certaines lignes budgétaires pour que des crédits nécessaires soient désormais alloués aux différents axes définis dans les présentes assises.

Toute ma gratitude aux investisseurs venus de quatre coins du monde et qui ont découvert ce qu’est le Nord-Kivu, cette terre qui sera désormais le berceau de leurs activités. Qu’ils en soient réconfortés.

Je remercie tous les opérateurs économiques de la Province du Nord-Kivu pour leur mobilisation, leur participation active, leurs expériences mais aussi pour l’appui financier dont nous avons bénéficié au cours de ces assises.

Que ces sentiments de gratitude atteignent les intervenants, les facilitateurs, les membres de la société civile, les chefs coutumiers ainsi que tous les héros dans l’ombre qui n’ont ménagé ni leur temps ni leur expérience pour que les échanges soient porteurs d’enrichissements afin d’accoucher d’une synthèse utile telle que cela vient d’être rendu public.

Tout le sens de mon propos est à la fois économique et politique. Il est économique parce que la Province du Nord-Kivu, après la guerre, a confiance en la dynamique de croissance. Il est économique, parce que nous avons à bâtir des partenariats exceptionnels avec les investisseurs du secteur privé. Il est économique parce que nous avons à inventer des mécanismes et des dispositifs de développement. Il est économique, parce que je crois que c’est l’intérêt de nos entreprises et sociétés d’avoir des alliances. Mais il est aussi politique, car si nous voulons qu’il y ait un cadre stable des affaires, une sécurité pour les investissements, alors nous devons tout faire pour que l’économie du Nord-Kivu puisse être encouragée, soutenue, stimulée par la classe politique d’aujourd’hui et de demain.

Voilà pourquoi, je m’adresse à tous les investisseurs qui, malgré les problèmes signalés dans les pays cités, y sont présents et participent à l’émergence des économies desdites nations. Je leur demande de même, de choisir le Nord-Kivu comme nouvelle terre de leurs affaires. Ils y trouveront les instruments de l’Etat entièrement disposés à sécuriser leurs investissements en offrant les conditions requises pour la prospérité de leurs affaires. C’est un engagement du Gouvernement que j’ai l’honneur de diriger.
Par ce forum, je suis convaincu que nous venons de sceller le mariage du Partenariat Public-Privé, un mariage où l’un peut être considéré comme l’ouvrier et l’autre l’outil ou inversement. En effet, sans réelle complicité entre l’ouvrier et ses outils, il n’ya pas bon ouvrage. Il faut que l’outil soit à la main, c’est-à-dire qu’il ait été fait pour la main, et que la main à son tour, parce qu’elle le sent bien, se moule sur lui pour le maitriser. Bref, le besoin et la volonté doivent précéder l’usage. Sans cette familiarité, rien n’est possible.

(Franck Ambangito)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse