A l’issue du Forum des rois et chefs traditionnels d’Afrique

par -
0 1074
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sa Majesté Mwenda Bantu Munongo investit Chairman du Forum  

A l’issue du Forum des Rois et chefs traditionnels d’Afrique tenu à Kinshasa, la République Démocratique du Congo est honorée à la tête de ce grand rendez-vous africain par l’investiture de Sa Majesté Mwenda Bantu Munongo M’Siri Godefroid, en sa qualité de Chairman du Forum. Né à l’initiative du Guide de la Jamahiriya Mouammar El Kadhafi en 2008, le Forum des rois et chefs traditionnels d’Afrique permet aux rois et princes d’Afrique de se connecter les uns et les autres en jetant des passerelles de collaboration par une structure mise en place au prestige mondial. Ils sont rois et princes d’Afrique, les héritiers et les continuateurs d’une tradition millénaire, de cette Afrique précoloniale qui s’est construite sur des valeurs elles-mêmes millénaires remontant à la nuit des temps.

A cause de la guerre de déracinement qui est passée par l’Afrique et qui a brisé l’attachement de tout un peuple à ses valeurs ancestrales, les survivants d’une politique de l’oubli ont su traverser ces périodes difficiles en gardiens des traditions et des valeurs ; porteurs des symboles du pouvoir, mais le pouvoir lui-même, celui qui confère l’identitaire, celui qui relie l’homme à sa terre.

La cérémonie du mercredi 30 septembre 2015 dans la salle des Spectacles du Palais du peuple était riche en événements. Sa Majesté Mwenda Bantu, roi des Bayeke, l’une des tribus du Congo dans le Katanga, a été investi Chairman du Forum.

La cérémonie a eu lieu en présence de personnalités de haut rang, du ministre de la Décentralisation et Affaires Coutumières, Salomon Banamuhere ; des sénateurs et députés nationaux, des ministres membres du Gouvernement central, aussi bien des rois et princes des tribus d’Afrique. Pour porter cette symbolique à son paroxysme, 5 rois africains ont fait le déplacement de Kinshasa et sont venus ainsi présider à la prise des fonctions du nouveau Chairman. L’on a noté à cette cérémonie la présence de Torgbul Amenya Fiti du Ghana (vice-président), Tshikaya André-Méthode du Congo Brazzaville (Secrétaire général), Nabongo Peter Mumia II du Kenya (Trésorier) et Aboubakar Assidick Abdoulaye du Tchad (Trésorier adjoint). Cette charpente constitue le Comité exécutif du Forum né à l’initiative du défunt président libyen Mouammar El Kadhafi.

Objectif du Forum des Rois

Ce forum donne aux rois et chefs traditionnels une ascendance réelle sur l’Afrique, permettant de jeter des ponts pour la résolution des questions qui touchent le continent et le monde, des questions en rapport avec l’interprétation des plusieurs cosmogonies.

Ce Forum est regroupé en zones, les différents chefs se sont organisés sur le modèle de l’Union Africaine en s’appuyant sur des groupes sous régionaux et en s’organisant pour que la coordination soit confiée à Mwenda Bantu Munongo M’Siri Godefroid. Ce roi des Bayeke porté par ses pairs africains à la tête du Forum, va présider au rayonnement de cette entité. Cette élévation d’une personne rejaillie inévitablement sur toute la Nation qui est ainsi honorée de porter parmi ses fils une personne de l’aura qui dépasse les frontières.

Prenant la parole après qu’il soit investi du pouvoir, le Roi Bayeke a remercié le président de la République Joseph Kabila de son implication dans le respect de l’autorité traditionnelle avec la promulgation de la loi portant organisation et fonctionnement des chefs coutumiers, aussi le statut des chefs coutumiers en République Démocratique du Congo.

Dans son speech, le Roi Bayeke insiste sur la création des Etats-Unis d’Afrique pour mettre fin à la guerre, promouvoir la paix, le développement et l’intégration sociale. Il a par la suite déploré l’intensification de migrations des africains vers l’occident du fait de la misère, de la pauvreté et du tribalisme.

Il faut relever que les conclusions du forum ont été remises au ministre ayant la Décentralisation et Affaires coutumières dans ses attributions. Salomon Banamuhere a insisté sur la nécessité de voir le pouvoir coutumier être au service de la paix, du développement et de la cohésion sociale. Ces conclusions seront transmises au chef de l’Etat Joseph Kabila dans le but de promouvoir ce forum des rois et chefs traditionnels africains en vue de plaider au sein de l’Union Africain que les dépositaires des valeurs ancestrales siègent comme observateur dans cette instance africaine.

(Pius Romain Rolland)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse