A l’issue des travaux du Congrès du PPRD: H. Mova Sakani succède à E. Boshab

par -
0 849
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*C’est le délégué personnel du Chef de l’Etat, le patriarche Yerodia Abdoulaye Ndombasi, qui a annoncé la nomination par les congressistes de l’ambassadeur Henry Mova Sakani, comme nouveau Secrétaire général du Parti du Peuple pour le Reconstruction et la Démocratie (PPRD). Et ce, avant de les féliciter, pour avoir abattu un travail de titan, qui a permis d’aborder avec compétence et nationalisme tous les enjeux du parti

*En sa qualité de militant de la première heure, le nouveau Secrétaire général a promis de faire d’une autre manière la politique. Il reconnaît qu’il y aura de secousses sur sa route, mais qui ne doivent pas affaiblir la force de ce premier parti politique de la Majorité présidentielle

A l’issue des travaux des assises du Congrès du Parti du Peuple pour le Reconstruction et la Démocratie (PPRD) tenus à la Foire Internationale de Kinshasa (FIKIN), du jeudi 14 eu vendredi 15 mai 2015, dont les résolutions ont été communiquées par le Rapporteur général, l’honorable Emmanuel Ramazani Shadari, le moment tant attendu était celui de la désignation par les congressistes du Secrétaire général du parti, en remplacement du Professeur Evariste Boshab.

C’est le délégué personnel du Chef de l’Etat, le patriarche Yerodia Abdoulaye Ndombasi qui l’a annoncé en ces termes : « Je suis très heureux de vous présenter les félicitations, celles de notre Président Joseph Kabila pour l’excellente tenue de ces assises. Grâce à mon expérience, je déclare que le travail que vous avez effectué est un travail excellent, parce que tous les enjeux de notre travail dans notre parti ont été abordés avec compétence, nationalisme et enthousiasme pour que chaque militant se sente encouragé à gagner les élections dont le résultat du travail de notre parti », dit-il, avant d’ajouter que nous devons tout faire pour que les élections crédibles se passent et aboutissent à notre succès.

Et de renchérir, nous voici effectué un travail important pour l’avenir de notre parti, notre Secrétaire général, jusqu’aujourd’hui vous a annoncé sa démission de sa fonction (Ndlr Evariste Boshab pour permettre à notre parti de désigner un autre camarade comme SG, est un camarade que je connais depuis longtemps pour son sérieux, son patriotisme. Ce camarade qui remplace à partir de maintenant le camarade Boshab, c’est le camarade Mova Sakani.

Un discours rassembleur, un discours fédérateur

« Mes chers amis, mes chers camarades, c’est une grande émotion qui me prend en ce moment que je prends cette lourde tâche de mener à bon port les activités d’un parti qui a la prétention de présenter le peuple congolais », a-t-il dit, avant de souligner que ses premières pensées vont avec justesse à M’Zée Laurent-Désiré Kabila, qui m’a initié à la politique et qui a fait que je puisse croire en cette foi là à continuer une œuvre millénaire.

Ma reconnaissance va immédiatement à l’initiateur du parti, le camarade Joseph Kabila Kabange, qu’on appelle affectueusement le Raïs. Plus jeune, il s’est engagé pour la libération de cette nation et dont le combat continue aujourd’hui à travers l’acte de reconstruction, les actions de rebâtir ce pays détruit pendant toute la durée de la vie pâture, la restauration de la démocratie de sorte que, nous le peuple cadre arrivé au pouvoir sans avoir l’empiècement et l’acceptation du peuple. Et vous en avez aujourd’hui, la grande manifestation ce que, c’est le Congrès qui donne mandat à certains d’entre nous d’être candidats à se présenter. « Je vous dis à tous merci, merci beaucoup, je mesure la tâche immense sans l’appui de tous, aucun talent n’est suffisant pour que nous réussissons. Mais tous ensemble, il est fort à parier que la victoire est certaine parce que nous sommes le parti du peuple, en tant qu’acteur collectif, nous sommes le plus nombreux ».

Il a par la suite expliqué que la lutte pour laquelle vous vous êtes engagés date de très longtemps et vient de très loin. Il a conseillé de penser au sacrifice de Kimpa Vita, à celui de Simon Kimbangu, à l’abnégation et l’effort de notre héros national Patrice Emery Lumumba et à la mort de M’Zée Laurent Désiré Kabila et qu’aujourd’hui, nous avons pu aligner deux mandatures démocratiques dans la paix, et nous voulons renouveler le mandat de nos délégués dans nos différentes instituions par des voies démocratiques. Ce qui n’est jamais arrivé dans ce pays auparavant.

Boshab, Mienze, Minaku et Abdoulaye remerciés

Par la suite, Henry Mova a rendu hommage à d’autres qui, auparavant, ont fait preuve de leur personne pour que cette nation ne puisse pas disparaître. Ce sont les compagnons de M’Zée Laurent-Désiré Kabila. Chers amis, merci d’être venus, c’est la symbolique dont je suis très fier de vous. Ainsi, nous donnons la preuve au monde que le PPRD accumule des compétences qui s’ajoutent aux anciennes et que les anciens ne sont jamais oubliés.

Secrétaire général sortant, il l’a remercié pour le travail accompli, mais aussi le sacrifice. « Je connais un brin de temps des souffrances endurées pour tenir la barque, alors que la tempête souffrait très fort », dit-il, avant de dire merci à Maaman Mienze pour les allers retours.

Il n’a pas oublié son camarade de très longtemps, même si les apparences ne le montrent pas. Aubin Minaku dans sa tendre jeunesse déjà faisait preuve de beaucoup d’intelligence. Aujourd’hui, il n’est pas étonnant qu’il dirige l’institution de la trempe de l’Assemblée nationale.

Ancien collègue d’université, le Premier ministre Matata Ponyo n’a pas été oublié pour le travail accompli, parce qu’il a fait le record que l’histoire de la science économique retiendra. Sans le programme avec les Institutions financières de Bretton Woods, le Premier ministre a fait des merveilles de notre économie. Il faut continuer sur cette lancée, le peuple t’en saura gré. La pilule est peut-être amère au début, mais les jours suivants vont être extraordinaires et le peuple le sentira. Il a aussi dit merci au patriarche pour son engagement au travail accompli ensemble.

Pour de nouvelles énergies

Par la suite, Henry Mova a eu des mots très justes pour s’adresser à l’Initiateur du parti, un homme qui lui a fait confiance, et à qui il doit énormément. « Je crois que je ferais de tout mon mieux pour être à la hauteur de la confiance qu’il investi en moi », dit-il.

S’adressant aux militants, il les a invités à faire de ce parti un porte-étendard, car le PPRD est un mouvement du peuple et nous sommes plus nombreux. « Joseph Kabila disait que le PPRD, à l’instar du peuple congolais, n’est pas n’importe quel parti. C’est un parti du peuple, nous avons la prétention d’être un parti du peuple. Soyez sûr que la victoire est de notre côté si vous vous engagez à travailler », rassure-t-il.

Aux jeunes, il leur a demandé d’imiter l’exemple de Lumumba, Premier ministre compétent à 35 ans ; voyez M’Zée Laurent-Désiré Kabila, engagé dans la lutte à l’âge de 17 ans ; voyez Joseph Kabila devenant Président le plus jeune au monde pendant que ce pays était en perdition, balkanisé pratiquement avec plusieurs groupes armés étrangers, comme nationaux. L’engagement n’attend pas que l’arbre puisse pousser, c’est justement sur vous que nous voulons bâtir ce PPRD d’aujourd’hui et demain.

Qui est Henri Mova Sakani?

Henri Mova Sakani est né le 10 novembre 1962 à Élisabethville (actuel Lubumbashi, dans le Katanga). Il est marié et père de 5 enfants. C’est dans sa province natale qu’il a fait ses études universitaires à l’issue desquelles il a décroché le diplôme de Licence en Relations internationales à l’Université de Lubumbashi (Unilu) en 1988. Il a également un DES (Diplôme d’études supérieures) dans le même domaine.

Henri Mova a également embrassé les études de communication sociale, toujours dans la même université où il a presté comme Assistant puis Chef de travaux. C’est en 2008 qu’il a soutenu sa thèse de doctorat à l’Université de Kinshasa.

Henri Mova a travaillé tant dans la politique, la diplomatie que l’administration. Il a rejoint l’AFDL [l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo] quelques temps après la création de ce mouvement. Après la chute de Mobutu, il devient ministre des Transports et communication à partir de mai 1997 jusqu’en janvier 1999. Il a aussi été membre du Directoire national des comités du pouvoir Populaire.

Il a ensuite été nommé Ambassadeur de la République démocratique du Congo à Moscou auprès de la Fédération en Russie de janvier 1999 à septembre 2000. Il est nommé à nouveau Ministre des Transports et communication de septembre à novembre 2000.

Le nouveau secrétaire général du PPRD a été nommé ministre des Affaires foncières, de l’Environnement et du Développement touristique, vice-ministre aux Affaires étrangères, ministre de l’Information, Porte-parole du Gouvernement et président du conseil d’administration de la RVA (Régie des voies aériennes) avant d’être nommé ambassadeur de la RDC en Belgique.

Mais avant de se lancer dans la carrière politique, Henri Mova Sakani a été administrateur du budget à l’Institut Supérieur de statistique Lubumbashi, puis chef de Bureau contentieux du Katanga jusqu’en 1977. Il a aussi été activiste des droits de l’Homme, en occupant notamment le poste de vice-président l’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO), section Katanga.

Le nouveau secrétaire général du PPRD a également travaillé comme observateur des élections en Zambie; Formateur en démocratie et Droit de l’homme; Animateur de plusieurs conférences et débats dans les domaines très variés, dramaturge et metteur en scène et Professeur au grand séminaire de Lubumbashi et de Kambikila. Henri Mova est l’auteur de plusieurs publications dans divers domaines (Économie, Droit, Finances, Théâtre, Poésie, Géopolitique et Mondialisation…).

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse