A l’issue de la session extraordinaire de la CEEAC au Gabon

par -
0 889
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Willy Makiashi porte haut  la voix de la RD Congo

Au premier plan le président gabonais  Ali Bongo (à droite)  et le VPM Willy Makiashi au deuxième rang

Dans le cadre de la redynamisation de son appareil diplomatique et soucieux de le rendre davantage efficace et persuasif dans plusieurs domaines de la vie nationale, le chef de l’Etat Joseph Kabila a mandaté du 25 au 29 août dernier, à Libreville au Gabon, le Vice-Premier ministre en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Willy Makiashi, en vue de porter haut la voix de la RD Congo aux assises de la session extraordinaire des chefs d’Etat et de Gouvernements de la Communauté Economique de l’Afrique Centrale sur le changement climatique. A l’occasion, il était question d’adopter une position commune à la 21ème Conférence des parties COP 21 qui se tiendra dans quelques mois à Paris.

Considérant les efforts déjà réalisés depuis RIO en 1992, Copenhague en 2009 et l’adoption le 25 mai 2015 à Rio de la décision portant création d’un fonds pour l’Economie Verte en Afrique centrale, les ministres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont déclaré au terme de ces assises, soutenir un accord universel, juste, équitable et juridiquement contraignant, auquel toutes les parties s’engagent, et qui est fondé sur les principes de la convention, en particulier celui de la responsabilité commune mais différenciée.

Encourager la soumission par tous les Etats membres de la CEEAC de leurs contributions nationales dans les délais requis.  A propos du transfert de technologies et le renforcement des capacités, les experts ont invité les Etats membres à soutenir d’une part, la position des Nations Unies sur la création d’une Banque technologique en prévision de l’adoption de l’Agenda du Développement post-2015 et, d’autres part, le transfert de technologiques propres adaptées aux pays en développement en général et aux Etats membres de la CEEAC en particulier. Soutenir la mise en place et l’opérationnalisation de Centres et Réseaux des Technologies Climatiques aux niveaux national et sous régional.

S’agissant du financement, les participants ont appelé les pays développés ayant fait des annonces de contributions à honorer leurs engagements pour le Fonds Vert Climat et réaffirmer l’orientation du Comité des chefs d’Etats et de Gouvernements africains sur les changements climatiques, de désigner et rendre opérationnelles leurs entités nationales d’interaction avec ledit fonds.

En outre, l’émissaire du chef de l’Etat congolais a eu des entretiens avec le président gabonais Ali Bongo en marge des assises du Forum New York Africa qui s’est tenu à Libreville du 26 au 30 aout dernier.  A  l’occasion, le professeur Willy Makiashi a informé le président gabonais de la volonté du chef de l’Etat congolais Joseph Kabila de consolider les liens historiques entre les deux peuples et exploiter d’autres opportunités susceptibles de développer la coopération entre ces deux géants de l’Afrique centrale.  De fil en aiguille, il a livré au président Gabonais le message de son homologue congolais.

Par ailleurs, le Patron de l’Emploi congolais a posé sa signature dans le Livre d’or de l’hôpital des Forces armées gabonaises à l’issue d’une visite guidée organisée à son honneur par Mme Béatrice Ngemalzong, Générale au  sein des Forces armées Gabonaises et numéro un de cette institution hospitalière. « L’Hôpital des Forces armées gabonaises fait la fierté de l’Afrique centrale pour matérialiser la coopération entre les deux Nations », a déclaré le professeur Willy Makiashi au sortir de cette œuvre historique.

 

(Saint Hervé M’Buy)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse