A l’issue de la 27ème journée déontologique du CUOM: Les médecins de Kinshasa appelés à des questions nouvelles sur l’art de guérir

par -
0 176
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La semaine qui vient de s’achever a été très laborieuse pour le secteur congolais de la médecine. D’abord au courant de la semaine, il s’est tenu à Kinshasa un congrès de deux jours, soit du mardi 29 au mercredi 30 août dernier, sur la pratique de la chirurgie en Rdc organisé par la Société congolaise de la chirurgie. Et trois jours après, donc le samedi 02 septembre courant, le Conseil urbain de l’Ordre des médecins (CUOM) de la ville-province de Kinshasa a eu à organiser une autre activité de grande portée en faveur des médecins pratiquant de la capitale. Il s’agit de sa 27ème journée déontologique de Kinshasa.

Celle-ci a eu une connotation particulière puisque organisée après 50 de la création de l’Ordre des médecins de la Rdc. Voilà pourquoi le thème central de cette conférence était circonscrit comme suit : « L’ordre des médecins 50 ans après, quel médecin ? Pour quelle structure ? Bilan et perspectives ».

La salle des spectacles du Palais du peuple était le cadre choisi pour abriter ces assises du week-end. Lesquelles été rehaussées de la présence du deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, l’honorable Remy Massamba (représentant le président Aubin Minaku), des élus du peuple, des membres du Gouvernement et plusieurs autres autorités du pays.

Dans son discours d’ouverture officielle de cette journée, l’honorable Remy Massamba a appelé l’ensemble des médecins de Kinshasa de profiter de cette occasion pour faire l’état des questions nouvelles qui concernent l’art de guérir. Ce, après les avoir rappelé à la stricte observance du Serment d’Hippocrate, de leur éthique et déontologie médicales, et il les a surtout conscientisé au respect de leurs devoirs professionnels de médecin.

Ayant invité les médecins de Kinshasa aux obligations déontologiques et à faire une introspection de leurs activités, le député Massamba a en outre salué les actions de la Première-Dame Olive Lembe Kabila et du Président de la République Joseph Kabila Kabange pour subvenir à divers problèmes de santé à travers le pays.

Les médecins de Kinshasa appelés à redorer l’image de leur ordre

Auparavant, le ministre provincial en charge de la Santé de Kinshasa a rassuré que, sous le leadership du Gouverneur André Kimbuta qu’il représentait à cette journée, son Gouvernement ne ménagera aucun effort pour appuyer le CUOM dans la réalisation de ses actions, afin d’améliorer la santé de la population kinoise.

Avant lui, le président du CUOM ville-province de Kinshasa, Dr Elvis Bula Badi dans son mot inaugural avait signifié aux participants que cette journée se voulait un moment de partage, de réflexion, d’introspection et voire de remise en question du secteur et de la corporation des médecins œuvrant à Kinshasa.

Faisant le tour d’horizon n dressant le bilan des 50 années d’existence de l’Ordre des médecins de la Rdc, le premier médecin kinois a reconnu que certes, beaucoup reste à faire. Mais, plusieurs réalisations et progrès été enregistrés au cours de ces années, a-t-il indiqué en citant quelques exemples concrets.

Il a par ailleurs salué l’apport « considérable » du Gouvernement de la République pour le fonctionnement de l’Ordre des médecins de la Rdc, ainsi que pour des réformes diverses dans le secteur. Et Dr Bula Badi a appelé tous ses confrères et consœurs à dénoncer tous les charlatans qui ternissent l’image de leur noble métier et à œuvrer pour redorer l’image de l’Ordre des médecins de la Rdc.

 

Des matières traitées

Après la cérémonie d’ouverture et avant le début des travaux de cette journée déontologique, les médecins ont été briefés sur le consensus « difficilement arrêté » dernièrement entre le Gouvernement de la République et les syndicats des médecins, entendu, le SYNAMED et le SYMECO. Après la lecture de l’économie de ce protocole d’accord, les participants ont été conviés directement aux travaux proprement dits autour de deux panels.

Le premier a porté sur l’historique de l’Ordre des médecins. Ce panel subdivisé en quatre sous-thèmes : les dix premières années depuis la création de l’Ordre des médecins, les 40 années suivantes, quelle formation pour quel médecin ?, bilan et perspectives (vision et comparaison avec les ordres des médecins d’autres pays).

Le deuxième panel était autour de la collecte des propositions sur l’amendement de certaines dispositions de l’Ordonnance-loi créant l’Ordre des médecins de la Rdc. Des éminents intervenants ont exposé et ont répondu à diverses préoccupations des participants.

Signalons enfin qu’il y a eu au cours de cette 27ème Journée déontologique des médecins de Kinshasa, des communications libres, ainsi que des débats et échanges. Ce, avant la lecture du rapport général de la journée et le mot officiel de clôture par le 2ème vice-président de la chambre basse du Parlement, l’honorable Remy Massamba.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse