A l’heure du bilan, REPEQ : Nicolas Akpanza fait le point

par -
0 461
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il est de tradition qu’à la fin de chaque exercice, un bilan soit dressé dans le cadre des activités menées le long de l’année. Pour l’année 2015, le Regroupement des Parlementaires de l’Equateur (REPEQ) a fait un parcours élogieux en termes d’actions menées du point de vue politique et social. Il s’agit d’un bilan plus que positif, notamment dans le cadre de combat mené pour la réouverture de l’université de Mbandaka aussi bien les plaidoiries auprès du Premier Ministre en raison de la mauvaise gestion de l’ancienne province de l’Equateur.

Du bilan du REPEQ

Il y a lieu de noter que le bilan parlementaire au niveau de la chambre basse du parlement est toujours présenté par le Président du bureau de l’Assemblée nationale. Toutefois, le REPEQ s’évertue néanmoins à présenter un ensemble d’actions menées depuis quatre ans pour prétendre à l’attente des objectifs escomptés. Il s’agit principalement des déclarations politiques d’envergure qui, après échange et dialogue franc avec les institutions établies démocratiquement, ont parfois ramené le Gouvernement de la République à fléchir en changeant le fusil d’épaule. On note donc, la déclaration politique dénonçant la gestion politique calamiteuse de la Province de l’Equateur en général ; l’absence totale de l’autorité de l’Etat ayant poussé le Chef de l’Etat à prendre des mesures sévères suivies de la destitution de l’autorité provinciale et de l’organisation de l’élection d’un nouveau gouverneur de Province.

Dans la suite, une mission d’information et de bons offices effectués composée de 12 députés nationaux dans les territoires de Budjala et Gemena pour mettre fin aux affrontements sanglants et mortels entre Ngbandi et Ngbaka. La mission avait été sanctionnée par un rapport non exploité par le Bureau de l’Assemblée nationale, nous renseigne le député Nicolas Akpanza. Dans la même logique, une mission d’information et de bons offices effectuée à kungu et Gemena pourétablir la paix entre Ngbandi et Ngbaka qui ont fini par enterrer la hâche de guerre ce, à la grande satisfaction de tout le monde.

Le REPEQ sous la présidence de Nicolas Akpanza a conduit un mission d’information auprès du Ministre de l’intérieur et sécurité, et Affaires Coutumières dans le cadre de l’examen d’une série des D2crets du Premier Ministre du 13 juin 2013, conférant le Statut de Ville et de commune à certaines agglomérations des Provinces, du fait que la province de l’Equateur avait été négligée. Par ses actions, le Premier Ministre est revenu à ses mesures en sursoyant à l’exécution conformément à son Décret n°15/013 du 22 juillet 2015 paru au Journal Officiel de la RDC du 1er Septembre 2015.

A la suite de l’expulsion des congolais à Brazzaville, le REPEQ est descendu à Maluku en réconfort moral, psychologique, matériel et financiers aux refoulés congolais de l’Equateur.

On note également, plusieurs déclarations politiques d’envergure pour dire « NON » à la relocalisation des FDLR à IREBU, pour la levée de suspension des activités de l’Assemblée provinciale telle que décidée par le Gouvernement de la République. Aussi, la voix de REPEQ a-t-elle été entendue ; déclaration pour mettre fin au bicéphalisme qui élu domicile au sommet de l’exécutif provincial occasionné par la présence de deux Gouverneurs intérimaires. A ce sujet, une mission d’information et de bon office a fait le déplacement de Mbandaka à cet effet et une solution a été vite trouvée à la satisfaction des unes et des autres, sous l’égide de REPEQ.

Il en va de même de cette déclaration politique qui a dénoncé l’arrestation de l’honorable Ewanga Bertrand et son emprisonnement à Makala sans respect des procédures en la matière. Bien que condamné plus tard par une juridiction compétente, le REPEQ est parvenu à libérer son membre par l’obtention d’une sanction sous forme d’une résidence surveille à l’Hôtel Invest de la Cité de la RTNC.

Le REPEQ salue l’implication du Chef de l’Etat Joseph Kabila

Lors de la pandémie à virus Ebola qui s’était déclarée à Boende et plus précisément dans le secteur de Djera, le REPEQ s’est trouvé en réunion urgente autour du Président de l’Assemblée nationale en présence du ministre de la santé Félix Kabange Numbi et des membres de la conférence des Présidents de l’Assemblée nationale en vue de définir les voies et moyens devant contrer cette pandémie. Pas à pas, le REPEQ suivait l’évolution de l’éradication de ladite pandémie à l’Equateur à son plus grand soulagement. Sinon, le projet de mission à Boende est resté sans suite avoue le REPEQ de la part du Bureau de l’Assemblée nationale.

Lors de la réouverture de l’Université de Mbandaka en péril de fermeture pour une année blanche, le REPEQ s’est trouvé une fois de plus dans une réunion urgente avec le Premier Ministre question de parvenir à l’installation d’un nouveau comité de gestion et la remise officielle des Fonds de redémarrage de l’UNIMBA avec la nomination à sa tête du Professeur Bambi comme Recteur. A ce sujet, le REPEQ avait salué l’intervention du Chef de l’Etat, président de la République qui a été mise à contribution pour une somme de 40.000$ en cash.

Il faut dire que le REPEQ a adressé plusieurs correspondances en termes d’audiences auprès du Chef de l’Etat, des Présidents de deux chambres du Parlement, du Premier Ministre, Vice-premier Ministre, Ministre de l’intérieur et sécurité, Président de la Ceni, a      u sujet de l’élection du Gouverneur de la Province de l’Equateur. Il s’en est suivi des réactions positives mais non concrétisées du premier Ministre et de la Ceni, avoue le député national.

Dans l’actif du bilan, il faut noter que le REPEQ à la rencontre avec les Prélats catholiques de l’Equateur (Conférence Episcopale de Mbandaka) en vue de dénoncer la mégestion de la Province par le vice-gouverneur assurant l’intérim du feu Louis Alphonse Koyagialo Gbasé Te Gerembo. Il faut noter également la visite de courtoisie du REPEQ auprès du Patriarche Marie Justin Bomboko Lokumba pendant ses derniers jours de vie sur terre, alors que, peut-être sans le savoir, il se préparait déjà à recevoir son viatique. Une forte délégation de six députés nationaux lui avait présenté ses derniers hommages à cause de loyaux services qu’il a rendus à la nation toute entière. Ainsi, le REPEQ demeure-t-il la dernière organisation sociale à pouvoir lui transmettre ses adieux.

Le Caucus des députés nationaux élus de la Province de l’Equateur, réuni au sein du Regroupement des Parlementaires de l’Equateur (REPEQ) a vu le jour depuis l’installation du Bureau de la première Assemblée nationale de la troisième République. Le Caucus en son temps, était présidé par le Député honoraire, Jean Engbanda Mananga, avec comme vice-président Nicolas Akpanza Mobuli. La structure investie d’une existence de fait, fonctionne de façon informelle mais agissant efficacement au sein de l’Assemblée nationale où elle joue le rôle consultatif.

Le REPEQ qui réunit en son sein tous les élus nationaux de l’Equateur respectueux de son règlement intérieur, est constitué de trois organes à savoir l’Assemblée Générale, le Comité Directeur et le Collège des Conseillers. Au départ, cette structure réunissait 58 députés nationaux à l        a première législature dont sa mission valablement défendue non seulement à la grande satisfaction de l’autorité parlementaire qui les régissait mais aussi et surtout des populations qui les ont portés sur les fonts baptismaux, d’autant plus que leurs réalisations n’étaient plus à démontrer.

Depuis 2011, bien que le REPEQ a gardé ses structures traditionnelles, a augmenté le nombre de ses membres avec un effectif de 62 députés nationaux, ce qui fait du Caucus des élus de l’Equateur, la première force politique au sein de l’Assemblée nationale. Actuellement, le REPEQ est conduit des mains de Maitre par un comité Directeur et un collège des conseillers composés respectivement de 5 membres chacun représentant toutes tendances politiques confondues sous la présidence de l’Honorable Nicolas Akpanza Mobuli.

(Pius Romain Rolland )

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse