A L’église catholique: Le mercredi des cendres consacre le début de carême

par -
0 743
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’église catholique a célébré hier mercredi la journée des cendres sous entendu un début de carême et l’entrée dans le cycle pascal pour tous chrétiens catholiques à travers le monde.

A la paroisse Saint Norbert à Mont-ngafula dans le quartier Masanga-Mbila, comme à la coutumée, la messe a été dite à 17h30. La célébration du mercredi des cendres marque le commencement de pénitence pour l’homme qui reconnait sa fragilité et sa finitude devant Dieu.  Avec comme chant de la cérémonie en Kikongo « Nge muntu vil ave, nge kele funtuntu, y enge ata vutuka na funtuntu », traduit en français « tu es poussière et tu retourneras à la poussière ». L’abbé Polycarpe Ondang n’a pas manqué d’expliquer le sens du mercredi des cendres, « Il est nécessaire pour nous de toujours rappeler aux chrétiens catholiques les messages bibliques importants pour l’introduction au carême, 40 jours de préparation à la fête de pâques (résurrection du Seigneur Jésus-Christ).

Pour cette année, Les thèmes retenus pour accompagner les fidèles sont : « la conversion du cœur, miséricorde de Dieu, prière, aumône, charité et partage, sincérité du cœur de l’homme qui doit fuir l’hypocrisie, la transparence et aussi agir pour Dieu dans la justice et l’honnêteté ». Il poursuit en disant que le mardi d’avant le mercredi des cendres est appelé « mardi gras », parce que le mercredi commence le temps de pénitence et privation. C’est une manière pour l’église catholique de rappeler les 40jours de déluge, 40jours de prédication de Jonas à Ninive pour la conversion et enfin les 40jours de tentation de Jésus dans le désert.

Pourquoi les cendres 

Les cendres proviennent des rameaux de l’année précédente, brûlés pour l’occasion, bénit par l’eau bénite dans la liturgie du mercredi des cendre qui sont déposées sur le front des fidèles. Cette coutume de se couvrir le front de cendres est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu (jonas 3,5-9 : jéremie 6 : 26 ; 25-34 ; Mathieu 1 1,21). « C’est un symbole de pénitence, de petitesse de l’homme devant Dieu créateur de l’homme à partir de la terre ou poussière puis tournera à la poussière à sa mort, deviendra poussière. Dieu l’invite à la conversation pour ressusciter à la nouvelle vie avec Jésus à la Pâques.

Temps fort de l’église

Le carême est l’un de temps fort de l’église catholique. C’est un moment des sacrifices et de jeûne. Pour cela, l’abbé Polycarpe invite les chrétiens à « jeuner sans se rendre malade. C’est-à-dire, se priver de quelques choses pour l’intérêt de l’autre ».Il est appelé de prendre conscience de certains de ses défauts à combattre petit à petit, une lutte grande à mener contre ses propres sentiments, plaisirs qu’on peut diminuer voir même refuser. Poser des actes de charité dans son milieu familial, professionnel et Harmoniser ses rapports humains, des vertus à acquérir mais aussi des vices à extirper.

Le carême est un moment où il est recommandé de prier un peu plus, être plus charitable et généreux, se réconcilier avec les autres, pardonner, visiter des malades ou autres nécessiteux pauvres. Ses devoirs sont des conversions réelles, concrètes partant de petites choses. Car Dieu on le sert, on le rencontre dans les autres qui sont à son image, conclu l’orateur.

(Clémence Kilon)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse