A l’Echangeur de Limete

par -
0 986
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La 2è édition du FICKIN s’ouvre le mercredi 22 juillet 2015

Du 22 au 26 juillet 2015, la Place de l’Echangeur de Limete va accueillir le Festival International du Cinéma de Kinshasa (FICKIN). Sur la liste des innovations pour cette édition, une compétition nationale des films documentaires et fictions. Deux invités de taille seront présents à Kinshasa pour participer à ce rendez-vous; il s’agit du Malgache Raza et du Béninois Mama Keita, tous, producteurs, réalisateurs et cinéastes.

Parmi les membres du jury figurent Papa Wemba, la star du célèbre film « La vie est belle ». Dans plus de deux éditions, l’artiste musicien congolais a fait partie du jury du Fespaco. C’est dans ce sens que les organisateurs du Fickin ont affirmé qu’il était de droit aux Congolais de rendre les honneurs à un fils du pays.

Bien que la 2ème édition du Fickin soit ouverte à tous  les genres de  films, deux catégories seulement seront en compétition. Premièrement les documentaires où trois films sont sélectionnés : « Made in Kin », « « Harmonica », « Matanga ». Et au second lieu, c’est la fiction: « scénario », « bozenga », « moindo », « imbécile », « affres de la mort », « tshibawu », « mosinzo », « paranoïa », « André le géant »,…

A part l’exposition « Des grandes figures d’Afrique et des Caraïbes du cinéma », des ateliers seront aussi organisés sur place avec des acteurs de  « télé dramatique ou le Maboke» pour échanger sur le circuit de distribution et de diffusion. Pour partager avec les conférenciers, Fickin a pris le soin d’inviter les artistes de ce domaine en l’occurrence : Rock Bodo et Caleb Tukebana. Une autre thématique va concerner la création d’une plateforme entre les organisateurs des festivals du cinéma en RDC. Les festivals tels que Skiff, Cinef, Bala Bala, etc… les Directeurs artistiques des festivals du film en RDC, eux aussi, seront appelés à collaborer pour impacter ce domaine dans un pays où le cinéma se recherche encore.

Parlant des objectifs dans cette édition, le Directeur artistique a confirmé que cette année, le festival vise à toucher un grand public. Pour Choper Kabambi, bien qu’au niveau officiel, les encouragements tardent à venir dans ce secteur, « nous allons créer un cadre d’échange pour récompenser tant soit peu parmi nous ceux qui font du bon travail dans ce métier du cinéma ».

Revenant  sur l’apport du ministère qui gère la culture tant au niveau national ou provincial,  le Directeur artistique est tout d’abord revenu sur les prouesses réalisées à l’édition dernière durant laquelle l’image de la RDC a été bien vendue à l’étranger. Ce qui justifie même la confiance que l’Institut français de Paris a fait à ce dernier pour envoyer cette exposition des grandes figures. Mais, a-t-il regretté, aucun soutien officiel nous est parvenu.

« Certainement, elles prendront conscience de l’importance d’un festival de cinéma dans un pays grand comme le Congo. Nous n’avions pas seulement besoin d’argent, même des facilités administratives, la sécurité. On est au regret de n’avoir eu aucun accompagnement de la part des autorités publiques », a-t-il ajouté Choper Kabambi pendant la conférence de presse tenue lundi 20 juillet.

Il sied de noter qu’il y aura plus ou moins vingt pays qui participeront à ce festival à travers leur film. Sur la fiche de programmation, il est mentionné : Allemagne, Usa, Norvège, Congo/Brazza, Sénégal, France, Belgique, Tunisie, Portugal, Suisse, Corée du Sud, Angleterre, Russie, Madagascar, Hongrie, Irlande, Niger, Guinée,… ajouter à ceux-là les films de la République Démocratique du Congo.

 

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse