A l’approche des élections: Minaku mobilise les partis membres de la MP

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au mois de mars 2018, le chronogramme indique exactement qu’il reste 9 mois jour pour jour, pour l’organisation des élections prévues le 23 décembre 2018. A la Majorité Présidentielle, l’heure n’est pas à la distraction. C’est ainsi que tout est fait pour mobiliser les partis politiques membres de cette famille politique proche du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Il s’agit de mobiliser davantage les partis membres à s’organiser déjà pour les élections, les inviter à la communion au sein de la plateforme et la cohérence des actions et stratégies électorales, ainsi que pour se regrouper, en vue d’atteindre le seuil de représentativité électorale.

C’est dans cette optique qu’une salle, dans la commune de Kintambo, a été prise d’assaut par les membres de plusieurs partis politiques membres de la Majorité présidentielle, venus écouter le Secrétaire général de la MP, Aubin Minaku Ndjalandjoko qui avait un message, mieux les instructions de l’Autorité morale à tous les partis. Drapeaux, drapelets, écharpes et autres mouchoirs étaient non seulement visibles, mais aussi brandis pour témoigner de leur présence et exprimer leur attachement aux idées défendues par cette famille politique.

« Tous les membres du Secrétariat général, parce que la MP comprend plusieurs partis politiques, près de 300. Il fallait transmettre les instructions de l’Autorité morale à tous les partis, en ce qui concerne les élections qui seront obligatoirement organisées dans notre pays, le 23 décembre 2018 », a expliqué le président de l’Assemblée nationale, avant de renchérir que là, c’est l’avant-dernière étape, avant que nous ne puissions adopter les différents groupes électoraux au sein de la MP, parce que nous devons affiner notre stratégie, en rapport avec le fait qu’aujourd’hui, il y a un seuil électoral légal que nous devions respecter.

Face à la problématique du seuil légal de représentativité contenu dans la nouvelle loi électorale, tous les partis politiques de la Majorité présidentielle doivent pouvoir travailler durement, afin de s’implanter partout à travers les provinces. Ils doivent  également se regrouper et faire des alliances, en vue de se compléter pour mieux affronter les élections.

Introduisant l’équipe de la CENI présente pour expliquer et tester la machine à voter, Aubin Minaku a lancé le slogan « La MP, on gagne, ou on gagne », avant d’expliquer que tous les débats sur la machine à voter sont des mensonges. A son tour, le responsable de la CENI a précisé que la loi électorale a été modifiée et s’agissant des procédures de vote, elles demeurent intactes. Et aux élections combinées de décembre 2018, chacun va voter comme il l’a fait en 2006 et en 2011. Il a par la suite cité l’article 46 de la loi électorale, selon lequel le vote est électronique ou à bulletin papier, cette année la CENI va utiliser le système à papiers. Et d’ajouter que le vote électronique signifie un bulletin immatériel. La seule différence est qu’il y avait des bulletins pré- imprimés. Dans le cadre de la rationalisation du système électoral, la CENI s’est dotée des bulletins vierges imprimés au niveau du bureau de vote. Comme pour dire que la procédure n’a pas changé, sauf que le pays a opté pour un système à bulletin papier.

Telle n’a pas été la satisfaction de tous ceux qui ont testé la machine à voter. Ils affirment que le temps est réduit et qu’elle offre l’avantage de la rapidité. Signalons qu’après le vote, le bureau se transforme en celui de compilation des résultats.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse