A l’approche des échéances électorales

par -
0 388
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La CENI active le cadre de concertation sur la sécurisation des élections

Augustin Ngangwele, membre de l’Assemblée plénière de la CENI

 

A la veille des élections, la sécurité électorale est la préoccupation de tous congolais. Outre le cadre de concertation avec la Partis politiques, la Société civile, les confessions religieuses, les jeunes, les autorités traditionnelles et coutumières, la justice électorale et le droit de l’homme, la CENI active résolument son cadre de concertation sur la ‘Sécurité Electorale’.

Une grande réunion d’évaluation du mécanisme de sécurisation des élections, a été convoquée vendredi dernier sur l’avenue Coteaux vers le rond Socimat, dans la commune de la Gombe, sous la direction de M. Augustin Ngangwele, membre de l’Assemblée plénière de la CENI. Quelques organisations de la Société civile et de la jeunesse, ainsi que les représentants de chaque bureau des membres de l’Assemblée plénière de la CENI pour le compte du cabinet de la CENI ont été associés à la réflexion pour évaluer l’incidence possible de sécurité électorale sur le processus électoral, en vue des élections libres et transparentes en RDC.

Cette rencontre du vendredi 10 juillet 2015 a permis à la CENI de réactiver cet important mécanisme d’accompagnement électoral pour mener à bon port le processus électoral dans son aspect lié à la sécurité électorale. « Il n’y a pas d’élection sans sécurité », a lâché M. Augustin Ngangwele, en ouverture de la séance, en présence des représentants des institutions partenaires telles que la Monusco, la Police nationale congolaise, ainsi que les délégués des Forces Armées de la RDC (FARDC), de la Société civile et des jeunes.

A cette occasion, il a informé les participants de l’évolution du processus électoral en République Démocratique du Congo. Un processus, a-t-il déclaré, qui demande du soutien de la part de toutes les parties prenantes. Il a informé les partenaires de l’investiture de la Commission Education Civique et Observation Electorale (EDUCIEL) dont la vocation sera d’accompagner la population congolaise dans la sensibilisation électorale.

Il a souligné les axes de sécurisation des élections à savoir : la sécurisation des installations (bureaux et entrepôts) de la CENI, la sécurisation du personnel électoral, la sécurisation des candidats, témoins et observateurs nationaux et internationaux pendant les élections nationales, la sécurisation des frontières nationales en période électorale et la sécurisation de la population et son encadrement aux jours de vote. M. Augustin Ngangwele a également loué le travail déjà abattu avec la Police Nationale Congolaise entre janvier et février 2015, avec la relance des structures opérationnelles sur toute l’étendue de la République. Un état des lieux du processus électoral a été brossé. Les besoins d’associer les jeunes à accompagner l’organe de gestion des élections au travers des actions sensibilisation à la protection du matériel et des agents électoraux, notamment. Les participants ont insisté sur l’importance de la participation des jeunes au processus électoral dans son volet sécuritaire.

Au cours de cette réunion, il a été souligné également l’urgence de mettre en place des mécanismes et stratégies pour améliorer les relations civilo-militaires. Certaines stratégies ont étés arrêtées pour la faisabilité de la mise en application de ces mécanismes pendant les élections.

(Jean-Marie Nkambua)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse