A la veille de la rentrée parlementaire: Aubin Minaku échange avec le collège d’ambassadeurs amis de la Rd Congo

par -
0 582
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La problématique de lois devant accompagner, soutenir et orienter l’action de la Ceni a fait l’objet de discussion au cabinet du Président de l’Assemblée nationale. Le collège d’ambassadeurs amis et partenaires de la RDC sont venus s’enquérir de l’évolution des lois relatives à l’enrôlement des nouveaux majeurs, le vote des Congolais de l’étranger et aussi la loi sur la répartition des sièges. Les partenaires de la RDC comptent accompagner l’Etat congolais dans l’organisation des élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées. Telle est la présence des ambassadeurs de l’Union européenne, de la Belgique, de l’Allemagne, du Royaume Uni, de la Suède, des Pays Bas et des Etats Unis chez Aubin Minaku, au lendemain de la rentrée parlementaire de la session ordinaire de mars 2016. 

A la veille de la rentrée parlementaire de la session ordinaire de mars 2016, la première de l’année 2016, le président de l’Assemblée nationale a reçu en séance de travail le collège d’ambassadeurs amis et partenaires de la République Démocratique du Congo, dont la présence de l’Union Européenne. Conduite par l’Ambassadeur Jean-Michell Dumond, pendant plus d’une demi-heure, le collège d’ambassadeurs (Canada, Belgique, UE, Royaume Uni et le Représentants des ambassades des Etats Unis, de l’Allemagne, de la Hollande, de la Suède et des Etats Unis d’Amérique) a conféré avec les deux personnalités du bureau de l’Assemblée nationale, respectivement le Président et le premier vice-président de la chambre basse du parlement.

Au sortir de la séance de travail, le Représentant du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a livré le mobile de leur présence à l’Assemblée nationale en ce sens qu’ils sont venus discuter avec le Président de cette chambre législative sur les dispositions légales devant accompagner, soutenir et orienter l’action de la Commission Electorale Nationale Indépendante dans le cadre de la préparation du processus électoral en République Démocratique du Congo.

Ce collège d’ambassadeurs ont, en particulier exprimé leur souhait de voir les deux chambres du Parlement (Assemblée nationale et le Sénat) prendre en compte, étudier et publier rapidement les amendements de la proposition de loi portant sur l’identification et enrôlement des électeurs avec, en filigrane l’intrusion de nouveaux majeurs et le vote des Congolais résidents à l’étranger.

Dans leur plaidoirie, le collège d’ambassadeurs, amis et partenaires de la RDC ont en plus souhaité que le Parlement se penche sur la loi portant répartition des sièges dans la mesure que les deux dispositions légales s’avèrent indispensable pour la Ceni dans le cadre du fonctionnement de cet organe d’appui à la démocratie, dans son travail en cours de révision du fichier électoral, puis la révision de différentes échéances électorales à venir. « Nous avons profité de cet entretien pour recueillir du Président de l’Assemblée nationale du débat en cours sur le projet de loi portant la protection, le privilège et les immunités des anciens chefs de l’exécutif élus de la RDC », a indiqué le Représentant du SG des NU en RDC.

A l’en croire, il a précisé que le Président de l’Assemblée nationale les a rassuré que le projet de loi portant protection, privilège et immunités des anciens chefs de l’exécutif élus se trouve sur sa table et il a fait savoir au collège que les deux chambres parlementaires attendent le dépôt de la loi portant réforme de la loi électorale.

Ceci dit, le collège d’ambassadeurs a formulé la demande au Président de l’Assemblée nationale d’user de la procédure en urgence en ce qui concerne l’examen et l’adoption de ces différentes lois.

Par ailleurs, certains ambassadeurs ont souhaité s’entretenir sur les sujets particuliers notamment sur le rôle et l’implication de la femme dans le processus électoral à travers l’amendement du Code de la Famille. Sur l’amendement de ce dernier, le Président de l’Assemblée nationale a rassuré les ambassadeurs qu’il y aura débat dans sa chambre législative en toute indépendance et souveraineté des Congolais qui débattent sur les sujets de leur pays. Quant aux sujets d’intérêts communs et bilatéraux, ils ont également reçu les assurances du Speaker de la chambre basse du Parlement.

Les élections pointent à l’horizon

La problématique de financement des élections en République Démocratique du Congo a figuré à la table de discussion dans les rencontres initiales d’ambassadeurs. Sur ce chapitre, le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies au Congo a indiqué que la présence de ce collège d’ambassadeurs au Palais du Peuple est un témoignage le plus éloquent de leur engagement dans l’accompagnement du processus électoral en RDC. « Cette question nous avons répondu à travers les voies appropriées des ambassadeurs ici présents pour les annoncer officiellement de contributions déjà faites par les ambassadeurs ici présents, mais aussi sur les intentions de contributions d’autres partenaires du Congo », a-t-il annoncé.

La question qui se pose est celle de savoir si les pays d’origine des ambassadeurs présents auprès d’Aubin Minaku ont-ils encore les moyens, surtout lorsqu’on sait que nombreux sont frappés par la crise financière internationale ? La réponse à cette question dépend d’un pays à un autre ! Et ce, même si les contributions sont substantielles dans la bonne direction qui viennent appuyer les efforts du Gouvernement, lâche-t-il.

Sinon, le Représentant du SG a dit que le Gouvernement de la RDC a déjà mis à la disposition de la Ceni une enveloppe de 300 millions de dollars à libération étagée qui se feront sur base de libération d’une enveloppe de 20 millions de dollars pour les 6 premiers mois de l’année 2016 et 30 millions de dollars pour les 6 derniers mois de l’année avec en ligne de mire, réussir à dégager les 300 millions de dollars sur le budget de l’Etat congolais en appui au processus électoral.

« Du même côté, il y a une montée en puissance de la part des partenaires du Congo ici présents de soutenir le processus électoral et déjà les engagements pris que les annonces de contributions ont été déjà faites qui vont dans la bonne direction, et nous continuons de montrer notre bonne volonté de soutenir le processus électoral pour les élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées au Congo », a-t-il indiqué.

(Pius Romain Rolland)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse