A la suite des déclarations de Raphaël Katebe Katoto: Les Pionniers de l’UDPS accréditent la thèse de la pression exercée sur Tshisekedi

par -
0 439
Une vue des garciens du Temple de l’UDPS. De gauche à droite, Richard Mubiayi, Corneille Mulumba et Léonard Kawaya Musungi. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Quelle que soit la durée, la vérité finit par poindre. Elle commence à  transpercer petit à petit le milieu politique. La dernière sortie médiatique de Raphaël Katebe Katoto sur les Ondes de la station Top Congo a accrédité la thèse des Pionniers de l’UDPS qui, depuis juin 2016 n’ont cessé d’inviter Etienne Tshisekedi à se désolidariser de tous ceux qui ne sont pas dans l’esprit de l’UDPS, leur parti. Les propos de Raphaël Katebe Katoto selon lesquels, Etienne Tshisekedi lui disait qu’il subissait des pressions à propos de la proposition du Poste de Premier Ministre, a fait l’objet de ce point de presse des Pionniers de l’UDPS.

Les auditeurs de Top Congo ont suivi depuis vendredi 17 février, l’entretien que Monsieur Raphaël Katebe Katoto a accordé à cette station de Radio. Ce dernier est membre du Comité des Sages et grand argentier du Rassemblement de ceux qui disent, pince sans rire les « Forces Acquises au Changement ».

Dans cette interview, le leader de l’Union des Libéraux Démocrates(ULD), parti membre de la plateforme Alternance pour la République, ironisent les Pionniers de l’UDPS, l’ami et le confident des derniers jours du feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba, parlant du nom du Premier Ministre à présenter par le Président du Comité de Sages, déclare « Il y a une candidature ici pour laquelle on me fait pression ; alors que je ne suis pas pour. Etienne Tshisekedi de son vivant, n’a jamais désigné son fils Félix Tshisekedi comme candidat premier ministre. Quand j’ai parlé avec le Président Tshisekedi et que je lui ai dit que je voulais aussi me porter candidat pour apporter ma contribution au pays, il m’a dit ceci : c’est une bonne chose. Nous, nous allons récolter les avis des uns et des autres, et après nous allons trancher. Mais ça m’aide beaucoup que vous vous portez candidat…

Ces déclarations viennent, d’une part, corroborer celles faites par les Gardiens du Parti de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social dans leur message de condoléances du 08 février courant. Au cours de cette rencontre avec la presse, dont la Rédaction du Journal L’Avenir avait relayé ce message, les Pionniers de l’UDPS dénonçaient les pressions indécentes, voir cyniques, exercées par des puissances étrangères et leurs suppôts congolais sur la personne du feu Etienne Tshisekedi. « Moïse Katumbi, le Rassemblement, et certaines maffias qui se cachent derrière l’euphémisme de Communauté internationale soutiennent naturellement la candidature de Félix Thisekedi au poste de Premier Ministre. Cela est conforme au deal révélé par les Pionniers de l’UDPS dans leur conférence de presse du mardi 28 juin quand ils déclaraient…Le Conclave de Genval est une affaire boutiquée entre le Groupe de Moïse Katumbi, certaines personnes de l’entourage proche d’Etienne Tshisekedi, ainsi que des milieux politiques et industriels belges ayant des ramifications dans le secteur minier de l’ancien Katanga ; l’objectif final étant d’installer le jeune frère de l’homme d’affaires Katebe Katoto à la tête de notre pays », affirmaient les Pionniers de l’UDPS, que le Conclave de Bruxelles se  situe dans cette perspective. Une nouvelle tentative de maintien du contrôle de notre destin et de la gestion de notre pays par des puissances étrangères.

Rassemblement, un laboratoire de nuisance contre le peuple congolais

Si pas le Gouvernement Belge, ni les frères Soriano, notamment Raphaël Katebe Katoto et Moïse Katumbi n’auraient payé les titres de voyages pour déplacer la crème politique de l’opposition de Kinshasa à Bruxelles, dans une banlieue, le Rassemblement n’aurait pas existé. Les déclarations de Raphaël Katebe Katoto révèlent, d’autre part, que le Rassemblement a cherché à tromper le peuple congolais pour servir les intérêts des tireurs de ficelles tapis en Occident. « Le Rassemblement a abusé de la confiance du peuple congolais. Et la Cenco, qui s’est également montrée plus proche des volontés des puissances étrangères et du Rassemblement, n’a pas joué son rôle d’église au milieu du village », déplorent les Pionniers de l’UDPS. De ce qui précède, il est indécent de reprendre des discussions sur le partage des postes alors que la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi n’a pas encore été mise en terre. « Certains sont allés jusqu’à envisager la possibilité d’enterrer provisoirement le corps du feu Président de l’UDPS en Belgique (Ndlr celui du Maréchal Mobutu est au Maroc, celui de Moïse Tshombe en Belgique) ; ne tenant pas compte du fait qu’il faudra attendre au moins 5 ans avant de la rapatrier. Tout cela parce que l’enterrement du Président Tshisekedi les prive de la possibilité de marchandages sordides » font-ils cette mise au point.

Les Evêques ont échoué, il faut mettre fin à leur mission

Pour les Pionniers de l’UDPS, le temps est donc venu de mettre fin à la mascarade, tant il est vrai que les interminables arrangements particuliers n’ont d’autres finalités que le partage de postes, l’appât du gain, et l’entrée des hommes de paille des puissances étrangères dans les institutions de la République Démocratique du Congo.

Tenant compte de ce qui précède, et au nom de l’intérêt supérieur de la nation congolaise, ils recommandent au Président de la République ce qui suit : mettre fin  à la mission des bons offices confiée à la Conférence Episcopale Nationale du Congo ; remanier le gouvernement en place, issu de l’Accord Politique de la Cité de l’Union africaine sur base de l’article 24 de cet Accord, permettre l’entrée au Gouvernement des membres du Rassemblement et du Front pour le Respect de la Constitution qui le souhaitent, et enfin, veiller à ce que la composition du gouvernement ainsi remanié respecte les rapports de force au sein de l’Assemblée nationale. « Les Pionniers sont convaincus que ceci permettrait de gagner du temps, de doter rapidement le pays d’un Budget, de s’atteler au social des Congolais et d’huiler l’organisation des élections », insistent-ils.

Le peuple d’abord

Ce qui concerne les Pionniers de l’UDPS en ce moment, c’est construire l’unité de l’UDPS à l’interne ; regarder dans la même direction, poursuivre les mêmes objectifs, avoir le même langage, c’est cela qui crée l’unité et la solidarité « C’est cela qui nous rend forts. Par contre, l’attachement à des individus génère le fanatisme et l’intolérance. Nous réitérons donc notre appel à l’union. Le parti doit faire bloc et encadrer ses membres qui siègent dans les institutions de la République : Assemblée nationale, Gouvernement, Ceni. Il doit se battre pour accroitre son quota au sein du Gouvernement, conformément à son poids politique à la Chambre basse du Parlement et sur le terrain. Il doit s’atteler méticuleusement à la préparation des élections générales », ont-ils déclaré et en appel de leur vœu à un dialogue salutaire, avec en tête un seul leitmotiv « Le Peuple d’abord ».

Ceci étant, l’UDPS uni, indivisible est fort pour la bataille électorale. Ses membres doivent se désolidariser du conglomérat du Rassemblement au service de l’Occident dans le seul but de maintenir la main mise sur le pillage de nos richesses.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse