A la Clôture des travaux du conclave

par -
0 695
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Steve Mbikayi et la NCPS/PT lèvent l’option d’une transition politique

Qu’il pleuve ou qu’il neige, la Nouvelle Classe Politique et Sociale, opposition nationaliste ne fera plus marche-arrière. A l’issue du conclave, elle a levé l’option qu’une transition qui est incontournable en République Démocratique du Congo. Elle aura pour tâche de mettre un temps d’arrêt pour préparer les bonnes élections. A l’occasion, trois commissions ont été mises sur pied pour étudier la faisabilité de la transition, sans énerver la Constitution.

Au terme des travaux du conclave qui ont duré 3 jours, soit du 08 au 10 janvier courant, les participants aux assises ont mis en place trois importantes commissions susceptibles d’étudier et proposer à la Nouvelle Classe Politique et Sociale, les orientations et décisions prises à l’issue des travaux. Il s’agit de la commission politique, de la commission technique et de la commission juridique.

C’est le sens même d’intenses travaux qui ont abouti à des recommandations, notamment sur le plan politique. La commission a présenté ses conclusions, en se focalisant sur le préambule, la présentation, l’historique, l’état des lieux et la proposition de la transition. Du moins, la commission a constaté que plusieurs acteurs politiques de la République Démocratique du Congo brillent par l’imbroglio, en ce sens que chaque camp ne veut pas s’avouer vaincu, les uns ayant les germes de la conquête du pouvoir par les armes, tandis que les autres porteurs de germe conflictuelle qui mettrait en péril la vie de paisibles citoyens. La commission a fait état également de l’organisation d’un cycle électoral incomplet qui a abouti notamment à la prestation de serment par deux protagonistes émaillés de conflit.

Au faite, le Conclave a indexé la classe politique congolaise toute tendance confondue, qui risque de prendre le pays en otage et partant, de jouer un jeu égoïste. Il en va de même de la société civile qui n’a pas été épargnée avec ses corollaires politiques. Une société civile en réalité le relais de la communauté internationale. Cette dernière se preste à un double jeu, n’a pas un franc-parler, en plaçant les dirigeants aux postes de responsabilité, dans l’objectif de voir le Congo s’embraser.

Tout compte fait, le rapport de la commission politique a proposé qu’à l’issue du dialogue, une transition soit mise en place et que la vraie réconciliation qui a raté à l’issue du dialogue de Sun City ait enfin lieu, dans la paix, l’amour pour l’intérêt supérieur de la nation. A cela, la proposition d’érection d’un monument de la réconciliation a été évoquée.

De la commission juridique

La commission souligne l’importance de la mise en place d’une transition qui n’énerve pas la Constitution de la République. Voilà pourquoi, les intelligences ont été mises à contribution pour étudier tous les textes juridiques aux fins de déboucher à une transition qui ne viole pas les instruments juridiques de la République. A en croire le président de la commission, cela est possible puisque la NCPS/PT dispose de la compétence nécessaire.

De la commission technique.

Il s’est agi de mettre en place l’expertise qui va déboucher à l’étude de tenir les cycles électoraux complet sans en commettre les moins erreurs comme ce fut le cas avec les précédents scrutins. Il s’agit d’étudier et de proposer la faisabilité d’un bon scrutin, sans effusion du sang. Donc, le Conclave qui s’est clôturé hier avec les adoptions des rapports des commissions, en dévoilera le contenu lors du point de presse qui sera animé à cet effet, demain mardi 12 janvier 2015.

Tous ces rapports ont en commun la proposition de la mise en place d’une transition, à l’issue du dialogue inclusif national comme le clame le parlement débout de l’UDPS, en convergence de vues avec le Président national du Parti Travailliste, et porte-parole de la Nouvelle Classe Politique et Sociale.

Ces parlementaires débout ne jurent que par la tenue du dialogue et de la mise en place d’une transition chapotée par une personnalité de l’opposition, dans l’optique de conduire le pays vers un scrutin apaisé.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse