A la clôture de l’Assemblée plénière extraordinaire du 22 au 24 novembre 2017: Mgr Marcel Utembi constate la mauvaise foi dans l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre

par -
0 171
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Durant trois jours d’intenses travaux passés à Kinshasa, et au cours desquels les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se sont penchés prioritairement sur la situation socio-pastorale de la Rd Congo marquée par la crise électorale qui perdure, l’Archevêque Marcel Utembi et président de la CENCO estime juste et bon de rendre grâce à Dieu, lui, « la lumière du monde » (Jn 8, 12), espoir des nations, qui fait resplendir sur elles la vérité.

Dans son discours de clôture, il félicite et remercie Son Eminence, leurs Excellences les Archevêques et les Evêques, les Secrétaires Généraux, les Secrétaires de Commissions et les membres de l’ASUMA et l’USUMA pour leur contribution dans ces assises.

« Je sais gré à Mgr le Nonce apostolique pour ses conseils à notre Assemblée et son attention particulière sur la crise que vit notre pays. Il nous a rappelé ce qui doit rester au cœur de nos préoccupations pastorales et qui fait l’essentiel de la mission de l’Eglise : être pour les hommes de notre temps le signe de l’espérance qui ne trompe pas », dit-il, avant d’ajouter que sa présence au milieu de nous a traduit la proximité du Successeur de Pierre, le pape François, à notre Episcopat.

Et de renchérir que lors de ces assises, ayant constaté la mauvaise foi dans l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre conclu pour une sortie pacifique de la crise et en tenant compte de la situation de plus en plus dramatique dans laquelle nous vivons, nous avons décidé d’adresser au peuple dont nous avons la charge un message. Ce message d’orientation pastorale atteindra son objectif si les différentes recommandations faites aux uns et aux autres sont suivies. C’est pourquoi, il exhorte chacun en ce qui le concerne, en appui à son message, de faire les plaidoyers nécessaires dans le réseau de ses relations au niveau local, national et international à cette fin. La présidence de la CENCO s’engage à faire autant au niveau des institutions attitrées.

« Nous avons aussi saisi cette occasion pour être informés de l’évolution du projet PECE et de notre nouvelle institution de micro-finance (l’IFOD). Je vous saurai gré de vous acquitter de vos responsabilités vis-à-vis de ces deux initiatives de la CENCO pour le bien-être de notre peuple », a indiqué Marcel Utembi, tout en confiant à l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Reine de la paix, le processus électoral en cours pour lequel nous nous investissons.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse