A Kibirizi: Les FDLR tuent huit civils et incendient onze habitations

par -
0 1049
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est au cours d’une incursion opérée par ces rebelles rwandais, entre 20h30 et 22h00 locale, le soir de lundi 18 juillet courant que ce massacre a été perpétré. En effet, les FDLR ont investi la localité par les banlieues avant de s’infiltrer dans le Centre de l’agglomération de Kibirizi, c’est en Groupement Mutanda, Chefferie de Bwito, au nord-ouest de Rutshuru, en province du Nord-Kivu.

Le bilan provisoire de cette attaque fait état de 8 morts dans le rang des civils, 3 blessés et 11 maisons d’habitation incendiées par les rebelles.  N’eut été l’intervention des FARDC arrivées sur le lieu à 22h00 locale, les dégâts seraient plus redoutables que ça. Les assaillants ont été chassés du village par l’armée qui contrôle la situation présentement.

Jusqu’à la mi-journée d’hier mardi, les corps n’étaient pas encore levés et gisaient à même le sol. Une bonne partie de la population vient de vider le village. Pendant ce temps, les hommes qui se sont rendus au cimetière pour creuser des tombes en vue d’enterrer les morts ont été chassés par des balles tirées des inconnus armés. Les FARDC y ont été dépêchées  et depuis l’après-midi, elles affrontent ces hors la loi.

Signalons que parmi les 8 morts, on compte 4 Hutu et 4 Nande. Ils ont été soit fusillés, soit décapités. Nombreux sont morts lorsqu’ils tentaient de se sauver de l’incendie de leurs habitations.  Le CEPADHO qui condamne ce massacre exhorte aux FARDC présentes dans la zone à poursuivre jusqu’au bout la traque des FDLR et à se déployer en nombre important dans la contrée afin de rassurer la population.  Cette organisation encourage le Gouvernement Congolais à plus d’attention sur la problématique des FDLR et des ADF-NALU qui continuent à massacrer des civils au Nord-Kivu.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse