A en croire Corneille Nangaa: Bientôt le début des préparatifs à l’enrôlement dans le reste du pays et la diaspora

par -
0 377
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Président de la CENI, M. Corneille Nangaa, a échangé samedi 21 janvier 2017 au Lycée Shaumba, dans la salle Matty, avec les présidents des dynamiques des jeunes de la société civile et de l’Eglise du Christ au Congo représentatifs de toutes les provinces de la RDC, sur les enjeux du processus électoral et les opportunités pour la participation citoyenne des jeunes. Il a ainsi évoqué les différents  aspects des préparatifs du lancement de l’opération de révision du fichier électoral dans le reste du pays soit 13 provinces (Bas Uélé, Haut Uélé, Kasaï, Kasaï-Oriental, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Lomami, Kasaï-Central, Maï Ndombe, Sankuru, Tshopo et Kinshasa) auxquelles il faut ajouter la diaspora. Ce, après avoir présenté l’état des lieux du processus électoral en sa globalité, exposé au cours duquel il a identifié les différentes catégories  des défis que la CENI rencontre sur terrain durant l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, qui se tient actuellement dans 12 provinces du pays.

Prenant la parole, Corneille Nangaa a remercié les leaders des jeunes de la société civile et de l’ECC de l’avoir invité à cet atelier ayant pour thème : « Processus démocratique et organisation des élections en RDC, les enjeux et opportunités des futures échéances électorales pour les jeunes de la Société Civile et de l’Eglise du Christ au Congo », en vue d’échanger sur l’état des lieux du processus électoral, tout en mettant un accent particulier sur la situation politique de l’heure.

Il a, de prime abord, rappelé aux participants le fait que les Congolais n’ont pas d’autre patrie que la République Démocratique du Congo qu’ils se doivent dès lors d’aimer et de protéger. Et d’ajouter à cet appel au patriotisme l’insistance sur le fait que le peuple congolais s’est choisi comme unique voie d’accès au pouvoir, la voie démocratique. Puis il rassure en livrant sa conviction : « personne ne peut arrêter le train des élections dans notre pays ». C’est dans le respect des institutions de la République et de la démocratie que les citoyens congolais feront de leur pays, un grand pays, assure Corneille Nangaa.

Les Préalables à l’organisation des élections et défis

Le Président de la CENI a, par la suite, parlé des préalables à l’organisation des élections, notamment avoir le fichier électoral qui n’est rien d’autre que la liste des électeurs. C’est cette dernière qui, une fois constituée, permettra d’avoir la loi sur la répartition des sièges.

L’opération de la révision du fichier électoral se poursuit normalement dans les 12 provinces des aires opérationnelles 1 et 2 comprenant les provinces de l’ancien Kivu, de l’ancien Katanga et de l’ancien Equateur (hormis le Nord-Ubangi) plus l’Ituri. Concernant ces aires opérationnelles (1 et 2), près de 6 millions d’électeurs sont déjà identifiés et enrôlés dans les 7500 Centres d’Inscription qui y ont été ouverts avec 4 agents électoraux par bureau à un Kit.

Durant cette opération, la CENI rencontre quelques difficultés qui sont autant des défis à relever ensemble avec les autres parties prenantes au processus électoral. Il s’agit  de trois catégories de problèmes : les problèmes d’ordre opérationnel relevant de l’informatique, de la logistique ou concernant les sources d’énergie ; les problèmes sécuritaires et/ou de déplacements des populations, particulièrement au Nord-Kivu, au Tanganyika et en Ituri ; ainsi que les problèmes de déploiement des matériels butté à l’insuffisance, sinon l’inexistence à certains endroits, des voies de communication. En effet, il y a des sites qui ne peuvent être approvisionnés, notamment en carburant, qu’après 7 jours de marche que doivent faire les porteurs, qui sont l’unique voie d’accès auxdits sites.

Perspectives électorales en cours 

Corneille Nangaa a terminé son intervention en présentant les perspectives en cours dans les préparatifs des échéances électorales en RDC, étant donné que les deux accords politiques sont convergents en ce qui concerne l’organisation des élections en combinant trois scrutins : Présidentielle ; Législatives nationales et provinciales.

Pour ce faire, la CENI se prépare à entamer dès la semaine prochaine les préparatifs de la révision du fichier électoral dans le reste du pays et pour la diaspora congolaise avec comme objectif de terminer l’opération au 31 juillet 2017. Suivra la consolidation des données en vue d’obtenir au parlement la loi sur la répartition des sièges qui permettra à la CENI de convoquer l’électorat et d’ouvrir les bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC). Il a appelé les leaders des jeunes de l’ECC a protéger la démocratie et le processus électoral en mobilisant les jeunes à s’enrôler massivement pour participer aux prochaines échéances électorales en tant qu’électeurs ou candidats.

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse