A Butembo: La Police disperse des manifestants en colère

par -
0 472
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La mobilisation était au rendez-vous de la grande journée d’échange entre la Commission Electorale Nationale Indépendante et les Chefs et Représentants des partis politiques agréés en République Démocratique du Congo le samedi 20 août 2016, dans la Salle de Spectacle du Palais du Peuple. 410 mandataires des partis politiques, 110 Chefs des partis et regroupements politiques parmi lesquels on a noté la participation de l’honorable Aubin Minaku, Président de l’Assemblée Nationale et Secrétaire général de la Majorité Présidentielle. Les principaux partis politiques de l’Opposition politique congolaise étaient bel et bien au rendez-vous de la CENI.  Les délégués du Rassemblement, de la Dynamique de l’opposition, ceux du MLC/BEMBA, des UDPS Tshisekedi et Kibassa Maliba ainsi que ceux de la Troisième voie de Mr Fumutoto Basanga. 

Cette séance de vérité proclamée sans tabou par Corneille Nangaa Yobeluo a démarré par une minute de silence en mémoire des victimes des massacres de Beni, du très regretté Abbé Malumalu et de Mme Ndomba Tshibola Annie, Présidente du Parti des Libéraux Unis pour le Salut (PLUS). Le Président de la CENI, M. Corneille Nangaa Yobeluo a ouvert les travaux par quelques communications méthodologiques. Il a informé les leaders des partis politiques que le nombre des organisations politiques est passé de 497 à 517 partis politiques régulièrement enregistrés au Ministère de l’Intérieur et Sécurité.

Il a indiqué que la réunion du Comité de Liaison entre la CENI et les partis politiques est trimestrielle et que les partis politiques sont libres de solliciter, à tout moment sa tenue. Il s’est en outre défendu des accusations qui font état de la prolongation des délais par son institution, en expliquant que le retard sur le calendrier électoral global n’est pas le fait de la CENI, mais plutôt des autres parties prenantes au processus électoral. Qu’il s’agisse du financement des élections ou de l’articulation des scrutins, la CENI a toujours compté sur les acteurs clés du processus électoral en Rdc.

Enfin, il a balayé d’un revers de la main les bruits faisant état des disfonctionnements supposés des Kits d’enrôlement des électeurs dans le Nord-Ubangi, en précisant qu’il s’agissait simplement d’une phase pilote dont l’objectif était de prélever objectivement les vraies performances des machines pour envisager des dernières corrections évidentes avant la production à grande échelle des Kits d’enrôlement. L’opération d’identification et enrôlement des électeurs se porte bien et les données statistiques le démontrent allègrement.

Occasion pour le Président de la CENI Corneille Nangaa Yobeluo d’interpeller les leaders des partis politiques présents à cette importante réunion du comité de Liaison CENI-partis politiques en expliquant qu’à l’issue de sa tournée dans toute la province du Nord-Ubangi, il n’a constaté aucune représentation des partis politiques à Businga, à Yakoma, à Mobayi-Mbongo ni encore à Bosobolo. Les rares partis politiques de la Majorité Présidentielle et de l’Opposition politique se trouvent être tous concentrés à Gbadolite, Chef-lieu de la province du Nord-Ubangi. Il a invité les leaders des partis politiques agréés à redoubler d’efforts pour une implantation effective de leurs organisations dans le pays profond.  Enfin, il a informé les Partis politiques que d’ici là, la CENI va lancer l’opération de révision du fichier électoral dans la première aire opérationnelle dans l’Ex-Equateur.

Préoccupations des partis politiques

Les principaux partis politiques de l’Opposition politique congolaise étaient bel et bien au rendez-vous de la CENI.  Les délégués du Rassemblement, de la Dynamique de l’opposition, ceux du MLC/BEMBA, des UDPS Tshisekedi et Kibassa Maliba ainsi que ceux de la Troisième voie de Mr Fumutoto Basanga.  Tous ont insisté sur la nécessité de respecter le délai constitutionnel de l’élection présidentielle. Ils ont signifié au Président de la CENI qu’il est utile de convoquer l’électorat conformément à la Constitution. D’autres ont simplement recommandé à l’actuel bureau de la CENI de se retirer au cas où il se jugerait incapable de répondre aux exigences électorales du moment. Pour leur part, les partis politiques de la Majorité Présidentielle ont félicité la CENI pour le délicat travail accompli jusqu’ici dans le cadre de la révision du fichier électoral. Ils ont signifié également à la CENI leur proposition d’aller au référendum pour que le peuple se prononce au-lieu de supputer éperdument sur la programmation des élections.

Les partis politiques de la Majorité parmi lesquels le PPRD, le PALU, l’AFDC et autres se sont inquiétés de voir que la CENI n’a pas saisi le Gouvernement pour que la nation travaille d’abord sur le recensement de la population afin de constituer un état civil à même de faciliter la CENI dans la Constitution du fichier électoral.

Les réponses du Président de la CENI

A toutes ces propositions, revendications et propositions, le Président de la CENI Corneille Nangaa a apprécié l’ouverture d’esprit des acteurs politiques congolais, tout en soulignant que les élections ne sont pas comparables à la campagne de vaccination. Non seulement que l’intérêt n’est pas le même, mais également les exigences sont différentes. Au sujet du délai constitutionnel, la CENI conseille les uns et les autres d’attendre le jour j pour voir quel sera le comportement de la CENI.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse