A Abidjan en Côte d’Ivoire: La Rdc participe aux VIIIe jeux de la Francophonie

par -
0 407
Participation de la République démocratique du Congo à la 8ème édition des jeux de la francophonie, Abidjan le vendredi 21 Juillet 2017/Ph. Service de presse ministère des sports et loisirs Rdc.
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Participation  de la République démocratique du Congo à la 8ème Edition des jeux de la francophonie dans la capitale ivoirienne, Abidjan. La Côte  d’Ivoire accueille du 21 au 30 juillet, les Jeux et le monde francophone. L’objectif est la promotion de la diversité culturelle dans les pays membres de la francophonie.

La délégation congolaise est conduite par le ministre des Sports et Loisirs, Me Papy Niango Iziamay Mushenvula, à la tête d’une forte délégation de 130 personnes composée des officiels dont la représentante personnelle du chef de l’Etat à la Francophonie, Mme Isabelle Machik Tchombé, la ministre  en charge de la Jeunesse, ainsi que celle en charge de la Culture, des techniciens et des athlètes qui vont représenter le pays de Joseph Kabila dans plusieurs disciplines sportives à savoir l’athlétisme, le football, le cyclisme, le judo, la lutte libre, le handisport, le tennis de table et concernant le volet culturel, l’art, la chanson, la sculpture, la peinture, la littérature, la photographie, le vernissage des œuvres en concours culturels, la création numérique, ainsi que la création pour le développement durable seront au rendez-vous des activités en marge des jeux de la Francophonie du 21 au 30 Juillet 2017 .

La délégation de la Rdc est arrivée à Abidjan le jeudi 20 juillet, il était 23 heures lorsque  l’avion transportant la délégation des athlètes congolais a atterri à l’aéroport Félix Houphouët Boiny. Plus de 80 athlètes congolais participent activement aux différentes compétitions, aux côtés de 4.000 jeunes talents participants  aux 8ème jeux de la francophonie afin de ramener des médailles pour la fierté de toute la nation congolaise.

Les jeunes proviennent de 84 Etats et gouvernements de la francophonie. Placée sous les signes de la solidarité, de la diversité et de l’excellence, cette huitième édition ambitionne de s’inscrire dans un projet de développement durable.

Le vendredi 21 juillet au stade Félix Houphouët-Boigny, c’était la  cérémonie d’ouverture des jeux qui était marquée  par de moments uniques de vie, des émotions, des images et des souvenirs indélébiles. Plusieurs personnalités ont participé à la dite cérémonie dont le mot d’ouverture était dite par le Président hôte des événements, le président de la République Alassane Ouattara qui avait à ses côtés  Mme Michaelle Jean, Secrétaire générale  de la Francophonie, ainsi que d’autres dirigeants des Etats membres de la Francophonie. Ont pris part à la cérémonie d’ouverture, les présidents de la République du Burkina Fasso, du Ghana, du Mali, du Niger, du Togo et de  Madagascar.  Pour les dirigeants ivoiriens, le rêve est devenu une réalité du fait que le père de la nation Félix Houphouët-Boigny de son vivant avait  déclarait  que : « …l’histoire des jeux rejoint l’histoire de la Côte  d’Ivoire, initiés en 1984 sous le vocable des jeux de l’amitié à Yamoussoukro. Pour le président ivoirien, c’est donc un retour aux sources et nous en sommes fiers», a-t-il conclu.

Akwaba, ce qui veut dire bienvenue à Abidjan. A cette occasion, 84 ballons symbolisant les pays membres de la Francophonie, les idéaux de paix et de fraternité ont été libérés  dans une ambiance unique marquée par une musique, des feux d’artifices  qui coloraient la francophone cité abidjanaise.

Après la cérémonie officielle d’ouverture des jeux, place maintenant aux différents concours culturels et compétitions sportives pour les jeunes talents du monde francophone. Abidjan s’illumine aux couleurs de la diversité francophone, une belle fraternité qui continue d’écrire son histoire portée par des souvenirs inoubliables.

(Junior Luimbi)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse