A 10 mois des échéances électorales: L’Unadef en ordre de bataille

par -
0 181
Aggée AJE Matembo Toto et Frank Lomata Bokunta, respectivement Autorité morale de l’Unadef et Secrétaire général du parti/Ph/Alex Tshimanga
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les échéances électorales prévues au 23 décembre 2018 pointent déjà à l’horizon, et les Etats-majors des partis politiques conscients des enjeux électoraux affutent déjà leurs armes pour concourir aux sièges au sein des assemblées provinciales comme au Parlement. A l’Union Nationale des Démocrates Fédéralistes (Unadef), parti membre de la Majorité présidentielle, le temps va vite et le moment n’est pas là pour la distraction.

C’est le sens même de la réunion stratégique de ce dimanche 11 février 2018, à la résidence de l’Autorité morale du parti, Aggée AJE Matembo Toto qui s’est entretenu avec les potentiels candidats de son parti. Cette réunion stratégique a réuni en son sein les quatre fédérations de la ville province Kinshasa, notamment Mont Amba, Tshangu, Funa et Lukunga. Il faut relever que les autres entités se sont jointes à cette réunion, notamment les communaux de l’Unadef, le Coordonnateur de la coordination des étudiants de l’Unikin et l’interfédéral du Kongo Central.

A l’ordre du jour, la Communication de l’Autorité morale face aux folles rumeurs, intoxication de l’opposition qui ne veut plus aller aux élections. Donc, il s’est agi de rassurer les cadres du parti de la nécessité des élections à venir, les revigorer puis les doter des moyens nécessaires de faire face à l’intoxication de l’opposition.

Face à ces folles rumeurs, l’Unadef pense que l’eau pure ne se boit qu’à la source. D’où, la présence à cette grande réunion des cadres du parti qui sont venus puiser à la source la vraie information face aux enjeux électoraux et politiques du pays. La RDC aujourd’hui, elle est asphyxiée par ses filles et fils égarés au service de l’ennemi, dans le seul but d’accéder au pouvoir par haine, contre un individu par l’utilisation fallacieuse des concepts creux de la violation des droits de l’homme, de la démocratie, etc. L’Unadef joint sa parole à celle du Chef de l’Etat lorsqu’il s’interroge qu’on lui désigne un seul pays qui entoure la Rdc ayant autant de chaines de télévision, de stations de Radio, autant de coupures de presse qui s’attaquent de manière frontale au premier citoyen de la République sans être inquiété. Quel est ce pays d’Afrique qui applique la démocratie plus que la RDC avec plus de 700 partis politiques et associations ?

Aggée AJE Matembo Toto a rappelé que l’année 2017 a été caractérisée par la contradiction et contestation de la classe politique. Cependant, l’année 2018 est celle que le peuple veut contredire les politiques par les élections étant détenteurs du pouvoir souverain. A ce propos, l’Unadef son parti, membre de la Majorité Présidentielle s’y attèle et se prépare en conséquence. « Autant que les parents engendrent les enfants, mais ne sont pas maitres de leur pensée et esprit, à l’opposition le cœur et l’esprit sont dédiés à l’impérialisme qui téléguide et défini son action politique », a-t-il souligné.

Quid de l’alternance au sommet de l’Etat

L’alternance doit se faire au sein de la Majorité présidentielle, ne cesse de clamer Aggée AJE Matembo Toto car, le Chef de l’Etat Joseph Kabila fait des élections son cheval de bataille en dépit de tergiversations politiques et politiciennes de l’opposition qui n’y croit plus. « Autant la Majorité lève l’option d’aller aux élections, l’opposition tergiverse, se cache derrière la complicité de clergés catholiques qui ont profané les églises avec les combattants de partis politiques bien identifiés. Est-ce que refuser d’aller aux élections est-il un crime ? », s’est-t-il interrogé.

Pour l’Autorité morale de l’Unadef, si l’opposition refuse de participer aux élections, c’est son droit ; elle ne doit pas non plus empêcher aux autres d’y participer, précise-t-il.

Par ailleurs, s’acharner innocemment sur la personne de Joseph Kabila aux travers les manifestations et appels à l’insurrection au motif d’organiser les élections, constitue une fuite en avant de ceux qui n’ont pour projet de société que la destruction du pays au service de l’impérialisme. Dans le vouloir de devenir Président de la République en cherchant à tout prix la lettre « P », n’éloigne personne de la prison car, s’apitoyer sur la décrispation politique est un prétexte fallacieux parce que les ambitions se calculent à la lecture politique dont les intérêts sont de mise, et non dans les déclarations ambiguës.

A ce propos, l’Unadef décèle quelques incohérences dans le parcours politiques des uns et des autres pour avoir enjambé les étapes politiques qui se meuvent dans l’union de détracteurs politiques et séparatistes, en ce que l’UDPS se fragmente en trois composantes, dont les ambitions séparatistes se caractérisent à tout bout de champ par la transposition des conflits internes en une crise politique générale du pays.

A l’opposé, l’Unadef a des ambitions politiques de gérer ce grand Congo avec l’aide de nos aïeux, de Dieu Tout Puissant, dans l’objectif de poursuivre l’œuvre du renouvellement de la classe politique ; transformer l’homme congolais en un patriote et nationaliste. Donc, la seule alternative d’accéder au pouvoir est de s’imposer aux élections à venir, renchérit Aggée Aje Matembo Toto. Et l’Unadef attend mettre toutes les énergies pour remporter les législatives, les provinciales d’ici décembre 2018.

D’où, la nécessité de choisir les candidats ambitieux, ayant l’assise populaire, disposant des moyens financiers pour la campagne. « A l’Unadef, les candidatures ne se décrètent pas, elles se constatent. Il faut éviter celles qui sont fantaisistes, fallacieuses », a-t-il dit.

A ce sujet, il en appelle à l’unité, à la solidarité, à la cohésion des cadres, militantes et militants du parti qui doivent éviter de se combattre, plutôt que de se battre loyalement pour le triomphe du parti. A l’occasion, il a invité les siens à se regrouper autour des candidatures de taille en vue de mettre toutes les énergies pour le bien être du parti, insiste-t-il.

La nécessité du seuil électoral

A l’Unadef, c’est la course à la montre dans l’exercice de la sensibilisation et redynamisation du parti. Dans la foulée, Aggée AJE Matembo Toto a rappelé la nécessité de respecter la loi électorale avec ses innovations apportées, notamment pour atteindre le seuil représentatif de 1%. Ceci étant, à l’Union Nationale des Démocrates Fédéralistes, il faut faire le distinguo entre le nombre d’enrôlés et le nombre de votants en ayant à l’esprit, pour qu’un parti soit éligible, il doit atteindre le 1% du seuil de nombre de votants. D’où, l’appel au découragement des candidatures qui vont se combattre, mais encourager celles qui vont se battre au niveau national au bénéficie du parti. Donc, pour les futures échéances et pour garantir le seuil de représentativité, il y a lieu de se regrouper au sein de forces politiques tel qu’exprimer dans la loi électorale. Et l’Unadef, malgré son caractère national, le regroupement politique s’avère indispensable au regard des enjeux politiques.

Quid des relations avec l’ancienne puissance belge ?

La question qui empoisonne les relations entre les deux pays a été élucidée dans cet échange avec les cadres du parti. L’objectif pour Aggée AJE Matembo Toto est celui d’apporter la vraie information à la base pour éviter l’intoxication et désinformation alimentée par les agents congolais au service de l’impérialisme occidental.

Sur cette question aussi brulante, il a invité les cadres et militants de son parti à appuyer la démarche prise par le Gouvernement de la République vis-à-vis de l’arrogance belge qui s’immisce dans les affaires internes du pays en dictant sa volonté aux dirigeants d’un pays souverain.

Pour la République Démocratique du Congo, le Royaume des Belges a outrepassé les limites du tolérable. A en croire Aggée AJE Matembo Toto, la démarche des autorités actuelles du pays vise à l’affirmation de la souveraineté et à la sauvegarde de son indépendance, car la RDC s’engage dans le combat contre les Etats occidentaux belliqueux et condescendants vis-à-vis des Etats africains.

(Lepa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse