9ème conférence des présidents de l’APF: Minaku donne les raisons de croire au progrès de l’Afrique

par -
0 485
Une photo de famille des présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’APF, hier à l’ouverture de la conférence/Ph. Brams
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’objectif est de préparer la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF qui se tiendra au mois de mai prochain à Marrakech au Maroc. Laquelle sera un forum d’échanges entre parlementaires de la Région au sein duquel sont examinés les enjeux de la coopération interparlementaire, en général, et de la Francophonie, en particulier, tout en veillant sur les questions d’actualité. Débutés hier, les travaux de cette 9ème Conférence des présidents de l’APF se poursuivent aujourd’hui au Fleuve Congo Hôtel et vont se clôturer dans l’après-midi par une conférence de presse.

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, abrite depuis hier jeudi 23 mars 2017, la 9ème Conférence des présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Les travaux de ces assises de deux jours ont été officiellement lancés par Aubin Minaku Ndjalandjoko, président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo et président en exercice de l’APF. Il a prononcé son discours juste après le mot de bienvenue du président du Sénat de la Rdc et président de la Section du Sénat congolais, Léon Kengo wa Dondo.

Dans son speech, le président de la chambre basse du Parlement de la Rdc a rappelé que ces assises ont pour objectif de préparer la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF qui se tiendra au mois de mai prochain à Marrakech au Maroc. Laquelle sera un forum d’échanges entre parlementaires de la Région, a expliqué M. Aubin Minaku, au sein duquel sont examinés les enjeux de la coopération interparlementaire, en général, et de la Francophonie, en particulier, tout en veillant sur les questions d’actualité.

« Les crises sociopolitiques et sécuritaires en Afrique placent notre continent au cœur de l’actualité mondiale et appellent de notre part une attention soutenue et un intérêt particulier au nom de la protection de la vie humaine et de la sauvegarde de la paix… Cette conférence se tient dans un contexte particulier au plan planétaire… l’Afrique doit trouver sa place, et une place de choix, dans ce contexte fortement évolutif », s’est adressé le président Aubin Minaku à ses collègues de l’APF.

Le speaker de l’Assemblée nationale de la Rdc a en outre remercié le Président de la République Joseph Kabila Kabange « pour avoir très tôt, compris les enjeux de nos rencontres et mis tout en œuvre pour la bonne tenue des présentes assises ».

De l’analyse des matières de la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF

Le président de l’Assemblée nationale a profité de cette occasion pour partager son analyse avec l’assistance de cette séance solennelle d’ouverture de la conférence, sur les deux points inscrits comme matières à débat dans l’avant-projet d’ordre du jour de la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF. Le premier intitulé : « Stabilité et bonne gouvernance pour un développement durable et harmonieux en Afrique francophone » et le second,  « L’entreprenariat en Afrique ; défis et enjeux ».

Aubin Minaku Ndjalandjoko affirme donc que si le premier thème est retenu, le débat de la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF sera une opportunité, non seulement de réfléchir sur le rôle des parlements dans le développement de la démocratie en Afrique francophone, mais aussi d’aborder la question de la conciliation entre, d’un côté, la démocratie, et de l’autre, les impératifs de sécurité et d’unité nationales, « condition sine qua none d’un développement harmonieux ».

Et si le deuxième est retenu, ajoute-t-il, l’occasion sera donnée à la 25ème Assemblée régionale Afrique de l’APF de passer en revue les tendances récentes dans le domaine de l’entreprenariat. Et, d’examiner l’évolution des meilleures pratiques vers la mise en œuvre d’une approche globale des politiques et des stratégies nationales de l’entreprenariat. Mais aussi, du développement de l’entreprenariat vert, de l’entreprenariat social, de l’entreprenariat des jeunes et de l’entreprenariat des femmes. « Il en ira de même des mécanismes nouveaux et innovants qui visent à faciliter l’accès au financement », a renchérit le président de l’APF. « Inscrire l’Afrique dans un développement économique et sociétal durable et l’inscrire dans un processus démocratique irréversible devront demeurer notre ambition de toujours », a-t-il exhorté ses collègues de l’APF.

Aussitôt après la séance solennelle de la cérémonie d’ouverture de la 9ème Conférence des présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) dans la salle des congrès du palais du peuple, les travaux proprement dits ont directement pris cours au Kempiski Fleuve Congo Hôtel. Lesquels travaux se poursuivent ce vendredi 24 mars 2017. Et la clôture de ces assises sera couronnée par une conférence de presse. Il est également prévu des visites et autres activités en faveur des invités.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse