8èmes jeux de la Francophonie: Isabel Tshombe encourage les compétiteurs congolais

par -
0 411
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Comme ce n’est plus une actualité aujourd’hui, l’athlète Makorobondo Salukombo Ka  a offert à la Rdc sa première médaille d’or aux 8èmes Jeux de la Francophonie. Il a remporté dimanche 23 juillet 2017, le marathon avec un temps de 2h 27mn 54s. C’est après le faux pas en lutte libre avec 4 combats perdus et la défaite des Léopards un but à zéro face à l’équipe de football de Canada-Québec, samedi 22 juillet.
La représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie, Mme Isabel Tshombe présente dans la capitale ivoirienne, s’est réjouie de cette médaille d’or. L’attente  de  Isabel Tshombe pour ces jeux de la Francophonie est de « voir  la République démocratique du Congo effacer le triste épisode d’il y a 4 ans aux Jeux de Nice et qu’aujourd’hui, la cocarde Rdc puisse effectivement ramener des médailles comme elle en a ramené au Liban tant en culture qu’en sport. Quand on se tape d’être le premier pays francophone, je crois qu’on doit aussi montrer qu’on a la tête et les jambes. Et c’est très important pour nous ».
Pour encourager les compétiteurs congolais du volet culturel, la représentante personnelle du Chef de l’état Joseph Kabila à la Francophonie s’est déplacée dimanche 23 juillet à la Bibliothèque nationale de la Côte d’Ivoire, site de concours de certaines disciplines culturelles. Isabel Tshombe a à cette occasion, rencontré et encouragé Jocelyne Kajangu en littérature et le sculpteur Bigumbi Poto Galo, avec qui elle a échangé avant de visiter les œuvres du photographe Magloire Mpaka et du peintre congolais Wess, exposées sur place.
Mme Isabel Tshombe croit donc à la qualité des œuvres des artistes et leur savoir-faire. Et elle est optimiste de voir d’autres médailles du côté de la culture pour la République démocratique du Congo.

De la 4ème conférence des ministres francophones de la Culture

Signalons en outre qu’en marge de ces 8èmes Jeux de la Francophonie, il s’est tenu la 4ème conférence des ministres francophones de la Culture. C’était du samedi 22 au dimanche 23 juillet courant à l’Hôtel Ivoire. La République démocratique du Congo y a également pris part.

La délégation congolaise était conduite par la ministre de la Culture et Arts, Mme Astrid Madiya. Et la représentante personnelle du Chef de l’Etat congolais à la Francophonie a fait partie de la délégation.

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaelle Jean, a assisté à l’ouverture de cette conférence ministérielle, organisée 16 ans après celle de Cotonou en 2001. C’est ainsi que la n°1 de la Francophonie a rappelé dans son intervention que « Francophonie et diversité culturelle sont indissociables. »

La République démocratique du Congo, à travers sa ministre de la Culture, a présidé une des quatre sessions de cette conférence ministérielle, dont les questions ont porté sur « la régulation mondiale des enjeux et défis culturels ».

Quatre axes de réflexion ont été privilégiés par la conférence. Il s’agit de : la régulation mondiale des enjeux et défis culturels à l’ère du numérique ; la culture et le développement humain durable ; l‘économie de la culture ; la coopération et la solidarité internationale. Une déclaration et un plan d’action ont été adoptés à l’issue de la conférence.

La 4ème conférence des ministres francophones de la Culture a été réunion très importante a affirmé à l’issue des travaux la Représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie. Étant donné que la déclaration qui en est sorti « va permettre à chaque Etat de pouvoir conjuguer les aspirations de la Francophonie et de traduire ça dans des textes législatifs mais aussi d’avoir une solidarité francophone pour défendre ces acquis à travers toutes les instances internationales ».

(Aurélie Mupepe depuis Abidjan, et Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse