70 millions de doses de vaccin nécessaires pour mettre les Congolais à l’abri du cholera

par -
0 320
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’épidémie de choléra annoncée à travers la RDC se propage à une vitesse inquiétante.

Il y a peu, l’épidémie de choléra qui s’est déclarée, se propage à une allure dangereuse   en République démocratique du Congo, où 18 des 26 provinces sont fortement touchées. Selon les experts de l’Organisation mondiale de la Santé OMS, qui suivent de près l’évolution de l’épidémie, la propagation de cette maladie devient réellement un problème de santé publique.

L’eau contaminée reste l’agent déclencheur de cette maladie. L’eau étant une denrée indispensable à la vie humaine, exige d’être consommée propre, afin d’éviter tout dérapage dans l’organisme. Lorsque l’eau propre à la consommation fait défaut, des populations recourent donc à l’eau impropre, notamment l’eau de rivière, des puits qui ne remplissent pas des conditions de consommation. La conséquence est la contamination de la maladie de cholera par cette population. L’eau doit être traitée avant toute consommation, étant donné que cela peut être souillé par d’autres éléments de la nature.

Les experts de l’OMS pensent quant à eux, que cette propagation de l’épidémie, devient donc un problème de santé publique doublé de soucis politiques, exigeant des responsables du pays un peu plus de réalisme. Celui-ci doit les pousser plutôt à coopérer avec les Etats du Nord, mieux outillés, pour les aider à endiguer l’épidémie en les éloignant d’emboucher continuellement les clairons du souverainisme et de l’indépendantisme, qui n’apportent rien à leur peuple.

D’après des sources dignes de foi, proches des chancelleries diplomatiques occidentales et autres à Kinshasa, près de 70 millions de doses de vaccin sont nécessaires pour mettre les Congolais à l’abri de ce terrible fléau. Selon toujours les mêmes sources, il n’est pas certain que le gouvernement de la RDC puisse disposer des moyens nécessaires à l’organisation d’une campagne massive de vaccination en un temps record, en tenant compte de la vitesse prise par l’épidémie ainsi que de son ampleur.

Contrairement aux espoirs suscités par la propagande souverainiste et indépendantiste du gouvernement de la RDC, aucune action préventive n’a été entreprise jusqu’ici contre le mal, qui continue pourtant à faire des ravages en différents endroits en RDC.

On s’attend à enregistrer de nombreux appels à la solidarité de la communauté internationale de la part des partenaires intérieurs et extérieurs de ce pays.

Dans les circonstances actuelles, qui ne sont pas loin d’être qualifiées de tragédie, les grandes puissances occidentales se rendent plus que jamais désirables auprès des masses populaires du pays, qui ne cessent de maudire le gouvernement, accusé de préparer une hécatombe à sa manière. Ce que d’aucuns seraient tentés de qualifier de « génocide ».

Il est évident que le monde, qui ne pourrait rester indifférent face à la propagation de l’épidémie qui ravage présentement le pays à petit feu, ne manquera pas de conclure à un crime de non-assistance à population en danger dont se saisiraient d’office les juges de la Cour pénale internationale. Point n’est besoin de rappeler’ que ceux-ci continuent de suivre la situation de la RDC avec une attention soutenue.

 

(Mamie Ngondo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse