5ème édition: Festival aiR D’iCi s’exporte sur la Place commerciale

par -
0 818
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Pour son édition 5, le festival phare de la culture urbaine de Kinshasa va demarrer sur la Place commerciale, 7 ème rue dans la commune de Limete. Ceci pour se rapprocher de la cité et de ceux qui pratiquent et consomment ce genre de musique. Après son demmarage le 16 jullet à Limete, le Festival aiR D’iCi va retrouver son enclot habituel, la Halle de la Gombe pour deux jours succèssifs le 17 et 18 juillet 2015.

Initié par Racine Alternative, cette rencontre de la jeunesse prévoit plus au moins vingt concerts, battle dance hip hop entre 16 groupes, scènes de graffiti, conférence-débats.

Parmi les artistes musiciens qui défileront sur scène, l’on notera la présence de ; Les Députés, Bomoko ba Nkoy, Oliverman, Sista Becky, Bms, LM Soldat, Sarah Kalume, Lunatic Beudo, Warram Girls, Dj S Tshuada, Salim la Menace, Miss Paradis sans oublier la présence des guests stars qui viendront du Gabon et du Benin, il s’agit de  Baponga et Blue Crexx.

Festif, pédagogique et militant, le festival aiR D’iCi  dans son volet pédagogique va organiser une conférence débat autour du thème, « le modèle économique de la musique, cas du hip hop en RDC ». Pour réfléchir avec  les participants, il y aura le professeur Yoka Lye (Ina), Jules Kandem (Afrikaktion Gabon), Tchaye (Mix my Wax Benin/ France), Narsix Bahia (Baziks.net), Bienvenu K. (nassande.cd).

« A l’allure de la rue », c’est le slogan retenu pour cette 5ème édition qui a offert au public la possibilité de participer à la programmation du festival en proposant et votant  sur internet les artistes préférés. Comme dans ses précédentes éditions, les organisateurs offrent le champ aux artistes rappeurs de venir vendre au grand public leurs produits et réalisations. Les Cd, Dvd, et photos seront à la portée de tous.

Concernant son angle militant, le festival est solidaire et a émis le vœu de voir un rappeur congolais Radek Supreme libéré. A ce sujet, pendant la conférence de presse du lancement de cette activité, Lexxus Legal, patron de l’Asbl Racine Alternative a déclaré que la place de l’artiste est sur la scène et non dans la prison, avant de préciser que des démarches sont entreprises pour que cet  artiste engagé retrouve sa liberté.

Différemment aux quatre dernières éditions, cette fois si, les artistes musiciens des autres secteurs (ndombolo) n’ont été associé à la fête. Lexxus Legal est revenu au bon sens en disant que ; «  les artistes ndombolo ne nous associent pas dans leurs show, pourquoi devons-nous tout le temps les appeler vers nous si eux ne le font pas. Je trouvais qu’il était temps qu’on se concentre sur nous-même », avant d’inviter les sponsors de faire confiance à la jeunesse hiphop montant.  Les jours passent, a-t-il reconnu, les leaders hier, ne sont pas nécessairement ceux qui font bouger les rues actuellement.

« Marchall Dixon, Lexxus Legal, oui, ils sont des grands noms du rap, mais actuellement, acceptons-les que les donnes ont changé dans nos quartiers. La jeunesse actuelle se retrouve facilement dans les artistes rappeurs de leurs coins de rue. C’est pourquoi le festival aiR D’iCi est dans cette dynamique », a-t-il renchéri et d’ajouter que ceux qui feront le déplacement pour venir voir les différents concerts et danseurs seront surpris de talent inouïs que possèdent ces jeunes.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse