51è Coupe du Congo: Après avoir battu le DCMP/K hier (1-0)

par -
0 851
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

FC St Eloi Lupopo, le premier finaliste connu pendant que les Immaculés sont éliminés

  • Par ailleurs, le FC Renaissance du Congo triomphe des académiciens de Corbeaux KFA par le même score

Les Lumpas de St Eloi Lupopo ont exulté hier suite à leur victoire étriquée mais importante de 1-0 sur le Daring Club Motema Pembe de Kinshasa. But réussi à la 56è minute par le joueur Mugalu de la tête sur un centre de Kanyinda.

Par cette victoire, ST Eloi Lupopo est le premier club finaliste de la 51è Coupe du Congo qui se joue le lundi 29 juin prochain. Son adversaire sera connu ce jeudi. Ce sera soit KFA, soit Renaissance du Congo soit encore Bukavu Dawa et pourquoi pas ? Par contre, les Immaculés du DCMP/K sont purement et simplement éliminés. Leur match de ce jeudi contre Dauphin Noir de Goma ne sera que pour remplir des formalités. Ils sont contraints tout de même de le gagner pour sauver leur propre honneur.

Une première période équilibrée

Dans l’ensemble, Daring Club Motema Pembe n’a pas mal joué. En première période, les Immaculés ont acculé leurs adversaires jusqu’à louper des occasions toutes faites, comme celle de Lelo Mbele à la 22è minute. Les Lumpas, eux, ont donné la réplique sans pourtant obtenir le résultat escompté. Ainsi, la première période se termine sur un score nul blanc.

En deuxième période, Daring Club Motema Pembe va baisser pavillon. Le réseau défensif des Immaculés deviendra poreuse à telle enseigne qu’à la 56è minute, un centre aérien de Kanyinda permettra à Mugalu de marquer l’unique but du match de la tête alors que le gardien adverse était en position avancée.

Dès lors, l’attaque de Lupopo devient très dangereuse face à une défense imanienne désemparée.

Et d’ailleurs, à la 72è minute, l’arbitre Nkongolo de Tshikapa (Kasaï Occidental) aurait dû accorder un penalty à Lupopo car un attaquant avait été taclé dangereusement en plein rectangle fatal. Il estima que le joueur de Lupopo avait fait une simulation et lui brandit un carton jaune.

Et le cinéma du gardien Bulayima de Lupopo !

Les esprits des sportifs équilibrés ont été déçus du comportement peu sportif du gardien Bulayima de St Eloi Lupopo. Ce dernier s’est donné le luxe de feindre avoir été touché, juste pour faire passer du temps parce que son équipe mène au marquoir. Ce n’est pas du tout sportif.

Et l’arbitre Nkongolo, bien qu’il lui ait brandi un carton jaune n’a pas été autoritaire puisque le clown a récidivé vers les ultimes minutes de la partie. A telle enseigne que l’arbitre n’a pas fait jouer entièrement les cinq minutes additionnelles de la partie, justement à cause de ce cinéma indigeste de Bulayima ! Moralité : le comité d’arbitrage a du pain sur la planche.

Au classement du groupe B, Lupopo compte 6 points en deux sorties, Dauphin Noir et DCMP/K en compte 0 en deux sorties également. Lupopo est donc qualifié pour la finale.

Renaissance du Congo plus fort que les jeunes académiciens de KFA

En premier match, la formation de FC Renaissance du Congo a battu celle de Corbeaux Katumbi Football Club Academy sur le score étriqué de 1-0. But réussi à la 3è minute de la partie par Ngana Lema.

Durant les 90 minutes de la partie, les jeunes joueurs de KFA ont étalé un football de qualité. Cependant, ils n’ont pas pu concrétiser leurs actions. Ils ont certes des prouesses techniques incommensurables à telle enseigne que d’ici deux à trois ans, ils seront de grandes stars de football. Mais il leur manque encore l’expérience qui viendra avec le temps.

Au classement du groupe A, KFA est premier avec 3 points ( + 4 de goal-différence) en deux sorties suivi de Renaissance du Congo 3 points ( + 1 de goal-différence) en une sortie et Bukavu Dawa 0 point en une sortie.

Rum Matumona est monté sur l’aire de jeu sans avoir touché au ballon

Rum Matumona qu’on attendait de voir jouer est resté sur le banc des réservistes jusqu’à la dernière minute de la partie. C’est ce moment-là qu’a choisi le coach de Renaissance pour le faire monter sur l’aire de jeu. Juste quand il est monté, l’arbitre donna le coup de sifflet final. Rum n’a donc pas eu le temps de toucher le ballon.

L’opinion se pose alors la question de savoir s’il était vraiment disposé de jouer. Eu égard à sa notoriété, n’a-t-il pas été froissé dans son for intérieur ? Qu’en pense-t-il lui-même ?

Légende : Rum Matumona est monté sur le terrain sans avoir touché au ballon.

(Denis Lubindi)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse