51è Coupe du Congo

par -
0 770
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après la suspension de cinq de ses joueurs pour deux ans

Le FC Renaissance, en colère, va en appel

  • Herman Bolambele : « Une décision partiale qui tend à déstabiliser notre club »

La Fédération congolaise de football Association, par le biais de sa commission de discipline, a rendu publiques les décisions suspendant cinq joueurs de Renaissance pour deux ans et l’entraîneur Franklin Kimbongila Matezo pour six mois avec interdiction d’accès aux installations sportives. Ce, à la suite des incidents survenus au cours du match Renaissance-Bukavu Dawa comptant pour la 2è journée de la phase finale de la 51è Coupe du Congo.

Ces décisions ont mis en colère les dirigeants de Renaissance du Congo. L’un d’eux, en l’occurrence Herman Bolambele, s’est exprimé avec la rage au cœur sur les antennes de Top Congo FM : « La Fecofa est injuste. Elle a pris une décision partiale dans le but de déstabiliser notre club. Elle veut mettre fin à Renaissance qui a plusieurs détracteurs jaloux de son succès. Nous avons pris la décision de formuler un recours en appel. Et l’arbitre qui a été à la base de ces incidents n’a subi aucune sanction alors qu’il a commis plusieurs erreurs. »

Herman Bolambele est la personne ressource de FC Renaissance du Congo pour la mutation du club vert-blanc-orange en société.

Tout compte fait, la suspension de ces joueurs et surtout la non sanction de l’arbitre Miguel Kabongo (qui aurait déclaré qu’il aurait eu la corde au cou) fait grand débat dans les milieux sportifs du pays. L’avenir nous édifiera !    

(D.L.)  

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse