50ème édition de l’examen d’Etat: Seize lauréats présentés au Premier ministre

par -
0 2472
Une photo de famille (Premier ministre, ministres et lauréats)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Seize lauréats finalistes de l’édition 2015-2016 accompagnés de leurs parents ont été reçus hier par le Premier ministre Matata Ponyo. Les ministres de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté, celui de l’Enseignement technique et professionnel, ainsi que celui de la Recherche scientifique ont  révélé que le premier lauréat de la République a obtenu 88%.

Le Chef de l’Exécutif central a félicité les lauréats, avant de les exhorter à la rigueur, gage du succès dans un cursus universitaire. « Nous avons tenu à vous recevoir pour témoigner de l’intérêt particulier que le Gouvernement attache à l’éducation nationale. L’éducation étant la fondation du progrès de l’humanité », a précisé le Premier ministre Matata Ponyo, avant de constater malheureusement, qu’on ne peut pas arriver à l’Université sans avoir fait l’éducation de base, d’où vous venez de prouver vos compétences. Donc, il était important que le Gouvernement puisse vous témoigner de l’intérêt particulier, mais surtout vous féliciter pour ces exploits.

Il faut noter que les meilleurs élèves de l’édition 2015-2016 ont été inscrits régulièrement au Lycée Bosangani, à l’école SAFAK et au Complexe scolaire Mont Amba.  « Très fière, parce que j’ai donné le meilleur de moi-même cette année et j’ai vu que tous mes efforts ont payé. Je remercie aussi mon école, car c’est grâce à elle que je suis là. Je remercie mes parents parce qu’ils mont toujours encouragés. Ils ont toujours été là derrière moi pour me dire, vas-y. Je remercie Dieu, car c’est grâce à lui que je suis là, c’est grâce à sa miséricorde et à sa grâce », s’est exprimé un lauréat, qui ajoute qu’elle est très contente, surtout Mme de la Biologie, parce que c’est la toute première personne depuis le début de l’année qui lui disait qu’il sera lauréat.

Pour sa part, Maheshe Biamungu Joseph (Mont Amba), Option Math-physique, ressent une très grande joie de voir que les efforts fournis depuis le début de l’année ont payé à ce jour.  « J’aimerais d’abord remercier Dieu, Créateur de toutes choses pour l’intelligence qu’il m’a donnée, ainsi que mes parents pour l’éducation qu’ils m’ont donnée. Et aussi Mont Amba, je suis très content pour leur formation intégrale », dit-il.  Quant à Ornella Kahasha du Lycée Bosangani en Biochimie, elle a remercié le Seigneur qui lui a donné la force, l’intelligence et les capacités nécessaires  pour accomplir ses projets. Elle a dédié le diplôme à son père qui a quitté la terre des hommes en début de cette année.

Il faut dire que c’est depuis le 23 juillet dernier que les élèves finalistes du secondaire ont terminé les épreuves de l’Examen d’Etat édition 2016 sur l’ensemble de la République démocratique du Congo. Et la publication des résultats des examens d’Etat qui a commencé à Kinshasa, va se poursuivre progressivement en provinces, à en croire Michel Djamba.

Le taux de scolarisation a accru de 9% en deux ans en Rdc

Soulignons que le taux de scolarisation est passé de 16, 5 à 18 millions d’élèves, en l’espace de deux ans en République Démocratique du Congo, soit un accroissement de 9%. Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), Maker Mwangu a livré ces chiffres, samedi 2 juillet à Kinshasa, à la clôture de l’année scolaire 2015-2016.

A l’occasion, il s’est félicité du bon déroulement de cette année scolaire qui, selon lui, n’a pas connu assez de complications et difficultés.  «Nous tenons à remercier les parents pour nous avoir accompagnés. Nous n’avons pas eu une année assez compliquée, assez difficile. Nous remercions aussi les enseignants qui ont vraiment travaillé pour que nous arrivions sans problème à la fin de cette année scolaire. Nous pensons à nos amis de Beni, où il y a quelques problèmes sécuritaires. En dehors de ça, tout s’est déroulé comme il faut sur l’ensemble du territoire national», a assuré Maker Mwangu.

Le ministre de l’EPS-INC a également invité les communautés locales, les autorités politico-administratives et les parents à prendre soins des enfants pendant les périodes de vacances pour favoriser leur épanouissement. Pendant cette période, Maker Mwangu a, par ailleurs, demandé aux enfants d’être à la disponibilité de leurs parents. «Pourquoi, on ne peut maintenant lire beaucoup plus parce que nous mettons l’accent sur la lecture et l’écriture», a-t-il poursuivi. Le ministre Maker Mwangu a plaidé pour que la rentrée scolaire 2016-2017 soit beaucoup plus paisible que les années précédentes.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse